Hip hop is something you live

Hip hop is something you live

Meniaud Charlotte Art Antique Etude de cas Le tombeau d’Eurysaces a Rome Le tombeau de Marcus Vergilius Eurysaces le boulanger est certainement le plus grand et le mieux preserve des monuments funeraires de Rome, construits pour pour un homme emancipe. Ses frises sculptees sont typiques du style « plebeien » de Rome, qui marquait un forte influence grecque. Eurysaces fit construire cet edifice pour lui et pour sa femme Atistia.

Il est situe a Rome, alors que les tombes sont generalement situees hors des villes, au bord des routes. Ces tombes romaines, souvent reservees aux plus riches se presentaient sous des formes variees , qui refletaient les gouts, les preoccupations ou bien le statut social de leurs commanditaires. Nous verrons que cela se verifiera particulierement ici. Ce monument funeraire fut construit entre 30 et 20 avant Jesus-Christ, et devint quelques dizaines d’annees plus tard, partie integrante de la Porta Maggiore.

Nous pouvons lui accorder un interet particulier de par son originalite, mais aussi pour le fait qu’il fut commande par un ancien esclave. Eurysaces, apres avoir passe plusieurs annees au service d’une famille d’aristocrates, fut relache apres avoir achete sa liberte et devint boulanger. Grace a cette activite il devint riche, ce qui lui

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
permit notamment de faire construire ce tombeau. On peut d’ailleurs interpreter ce monument comme une revanche sur la vie, Eurysaces, fier de sa nouvelle vie et de ses gains a surement voulu montrer a tout le monde sa reussite.

On peut aussi penser que, n’ayant pas de famille a l’origine a cause de sa condition d’esclave, il a voulu creer une sorte de patrimoine pour ses futures generations. Le tombeau d’Eurysaces est dedie autant a ce dernier qu’a la profession de boulanger. Decrivons-le plus precisement : un premier niveau repose sur un large socle de pierre. Ce premier etage est architecturalement exceptionnel dans sa construction. En effet il apparait comme un sorte de base pour le monument, et ce qui nous donne cette impression c’est l’alternance entre des colonnes cylindriques et cubiques.

Ceci est tout a fait innovant chez les romains. C’est a l’interieur de cette piece que se trouve la chambre funeraire, a savoir l’endroit ou reposent les sepultures de Atistia et de son mari boulanger. Cette serie de cylindres est surmontee d’une frise sur laquelle est ecrite en latin la phrase suivante : « EST HOC MONIMENTUM MARGEI VERGILEI EURYSACES PISTORIS REDEMPTORIS APPARET ». Cela veut dire : « Ceci est le monument de Marcus Vergilius Eurysaces, boulanger, entrepreneur et appariteur ». Cela rejoint la these de la fierte d’Eurysaces, il voulait que l’on sache a quel point il a reussit.

Le second niveau est encore plus surprenant que le premier. Une paroi perforee d’une douzaine d’orifices circulaires se distingue clairement des autres tombes romaines. Il y a lors plusieurs hypotheses quant a la signification de cet ornement si particulier : on peut y voir l’entree des fours dans lesquels il cuisait son pain, ou bien la forme des moules qu’il utilisait, ou encore des recipients pour stocker son pain ? Dans tous les cas, le nombre important de ces orifices tend a demontrer l’importance de son entreprise. Une seconde frise vient couronner le second niveau.

Cette fois, ce sont des representations figuratives. Ces bas-reliefs mettent en scene les etapes de la fabrication du pain. Ceci est assez etonnant, car la plupart du temps ce sont des exploits guerriers qui sont representes, mais Eurysaces a surement pense que son activite professionnelle etait aussi digne d’etre immortalisee que des recits de batailles, ou politiques. La majeure partie du peuple romain etait illettre, ainsi, le boulanger de l’administration romaine completait la phrase en latin de la premiere frise, et permettait a tous de comprendre.

Sur le cote du tombeau, il n’y a que peu d’ornements a part deux colonnes probablement corinthiennes, et des variations dans les tailles et la disposition des pierres. En revanche, il y a une niche qui abrite un groupe statuaire representant sa femme Atistia, et lui-meme, ce qui tout a fait typique de l’architecture funeste des romains. On peut aussi s’arreter sur la forme particuliere de l’edifice : un polygone qui n’est ni droit, ni symetrique, qui ne ressemble a rien en particulier.

Peut-etre est-ce encore un signe distinctif afin de casser les traditions architecturales. Nous sommes bien loin des massives rotondes traditionnelles. Nous pouvons donc conclure par le fait que Eurysaces a voulu construire un tombeau a son image. En effet, celui-ci a eu une vie plutot particuliere, en ayant ete esclave puis riche boulanger romain. Ce monument est aussi original que majestueux et ne ressemble en rien aux autres. Il marque une grande fierte, et un desir que l’on se souvienne de son proprietaire.