Hernani-Acte

Hernani-Acte

Le libellé du commentaire pour les séries technologiques prend la forme de deux (voire trois) questions qui orientent et balisent un « parcours de lecture Le commentaire attendu est donc constitué par le développement des deux ou trois pistes suggérées par le libellé. Elles s’articulent en effet entre elles et permettent le développement d’une réflexion organisée. On valorisera connaissances liées à l’objet d’étude ; – principe d’organisation cohérent ; – lisibilité, correction de l’expression et de l’orthographe.

Les sujets introduisent deux éléments qui ouvrent plus largement ‘exercice du commentaire : – le commentaire comparé de deux textes ; – la longueur du texte à commenter. Celui ci peut dépasser la norme des 15 à 25 lignes fixée antérieurement et atteindre une ou deux pages, en particulier dans le cas du texte théâtral. Source : top://mm. Éducation. Ogive. Fer/boa/2006/46 /EMMÉNAGEMENT. Thym Méthode à appliquer pour tout texte Il faut lire attentivement le texte à commenter plusieurs fois. En lisant, notez vos premières impressions et les thèmes du texte au brouillon.

La construction du plan vient après, une fois que vous aurez classé tous les aspects du texte. La première chose à identifier est le genre du texte (poème, dialogue théâtral, extrait

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de roman… ) Ce qu’il faut repérer Les commentaires possibles Le lexique un ou deux des champs lexicaux, les champs lexicaux permettent souvent d’identifier les thèmes du texte. – La syntaxe, place des mots, mots de liaison rythme du texte, enchaînements, idées principales, idées secondaires – Le niveau de langue (soutenu, courant, familier) par exemple le niveau social d’un personnage…. Vocabulaire péjoratif ou mélioratif impressions données par la description d’un personnage… Le verbe : mode, temps, aspect, personne réalité / irréalité du texte, situation dans le temps, durée, type d’énonciation 2 narrateur ? Le personnage agit-il ou subit-il? – La ponctuation ton du texte, rythme – La présence éventuelle d’images et de figures de style effet propre à chaque image, l’originalité du texte Le fait d’identifier une figure de style entraîne obligatoirement une analyse : pas de remarques stylistique sans analyse.

Les allitérations dissonances mise en valeur de certains mots, musique du texte – Répétitions, parallélismes, oppositions, ruptures toujours à commenter La progression du texte Les indices qui permettent de la repérer Ce qu’ils peuvent indiquer Les changements de pronoms, de sujet Les changements du temps, les adverbes de temps Les compléments, les adverbes de lieu Les conjonctions et les adverbes Variation de la vocalisation ordre chronologique, logique? Préparation spatiale texte bâti sur une accumulation, une comparaison, une opposition Rappel : Comment « apprivoiser » un poème avant de passer l’explication : En dresser la fiche technique Le poème relève-t-il d’une forme fixe ou d’un genre codifié ? Sinon, quel est le nombre de strophes, leur longueur ? Faire un schéma complet du rythme, souligner les parallélismes, les symétries, les gradations, les écarts, souvent significatifs. Examiner les rimes : genre, dis stations, richesse, oppositions ou rapprochements sémantique 3 une scène d’une pièce de théâtre : Vous avez une scène entière à étudier.

En vous posant systématiquement les questions suivantes, vous aurez une bonne base pour construire votre explication. Quand ? A quel moment de la pièce ? A quel moment de l’action ? Important si il y a des lieuse différents. Le lieu a une importance dramatique ? Qui ? Sont-ce des personnages principaux ou non ? Entrent-ils dans les couples d’opposition ? Que sait-on déjà d’eux ? Est-ce leur première apparition ? Se sont-ils déjà rencontrés ? Se rencontreront-ils encore (se référer au schéma global de la pièce établi au préalable) ? Combien ? Est-ce que tous parlent ? Y en a t-il de caché ?

Quoi ? Que disent-ils ? Quelle est la nature du dialogue ? Apportent-ils des informations nouvelles ? Leur intervention est-elle de longueur égale ? A qui ? Quel est le destinataire de leur discours ? Quels changements subirait la pièce si cette scène était supprimée ? Pour un extrait de roman : Observez l’énonciation (qui est-il narratif ? Descriptif ? Réel ? Au ui ? Et comment ? ). Le texte ? Identifiez et analysez 4 Annonce du thème, phrase d’ouverture qui intègre le texte dans un ensemble plus vaste en rapport avec le texte (genre, courant littéraire, l’auteur dans son époque). Présentation du texte (nom de l’auteur, titre de l’?ivre, date, thème du passage… ) – Annonce précise du plan Développement : – Bien suivre le plan Concrètement, il s’agit d’étudier le fond (ce que dit le texte) et la forme (la manière dont c’est dit) du texte. Le commentaire doit être organisé : il est issu d’une réflexion housse et argumentée destinée à rendre le texte intelligible. En fait, le commentaire composé est une espèce de bilan de lecture, il propose une analyse argumentée et cohérente du texte.

AI s’agit d’identifier d’abord les aspects les plus évidents du texte pour ensuite repérer des éléments moins apparents mais qui correspondent à l’intention de l’auteur et à la cohérence du texte. Il doit y avoir une progression dans la réflexion. Les paragraphes et les parties doivent s’inconditionnellement. Le développement du commentaire se compose de plusieurs parties (idéalement trois). Il faut séparer ces parties par des harassé de transition permettant d’articuler de façon logique les différentes parties entre elles. Conclusion . Reprise de l’essentiel – Souligner l’originalité du texte, tenter de faire un parallélisme avec un autre texte… Attention, ne pas Introduire de nouveaux centres tendirent qui auraient pu être oubliés dans le développement. Il est conseillé de rédiger I’ t la conclusion S directement au propre pour gagner du temps. Le commentaire doit être entièrement rédigé. Ne pas utiliser d’abréviation, de style télégraphique, de numérotation, de titres. Sauter des lignes entre l’introduction et le développement et entre le développement et la conclusion, ainsi qu’entre les parties entre elles.

Distinguer par un alinéa les différents problèmes traités dans chaque partie et chaque paragraphe. La rédaction doit être claire et simple. Adoptez un style sobre, évitez les phrases trop longues, trop alambiquées. Faites des efforts pour employer un vocabulaire, précis, clair et de qualité. Les commentaires réussis sont ceux qui parviennent à énoncer clairement et de manière argumentée : – le sujet du texte, – la forme du texte, – comment la forme du texte est liée au sens (au fond) du texte, ‘est-à-dire comment les moyens mis en ?ivre par l’auteur aboutissent à un (ou plusieurs) sens.

Les commentaires voués à fiche sont ceux qui : – racontent ressortir (paraphrase), – suivent l’ordre du texte (explication linéaire), – séparent le fond et la forme du texte, – présentent une juxtaposition de remarques grammaticales, stylistique, rhétoriques sans commentaires pertinents. – Ne pas suivre l’ordre du texte – Toujours faire des citations du texte Ne jamais séparer la forme du fond. Par exemple, tout signalement d’une figure de est le doit être accompagné d’un commentaire expliquant c cette figure au texte.