Guerre Droit

Guerre Droit

Candide : Info La guerre serbo-bulgare est un conflit militaire qui a duré du 14 novembre 1885 au 3 mars 1886 entre le Royaume de Serbie et Iaprlncpauté de Bulgarie. Cette guerre révélait l’instabilité des règlement de paix imposés dans les Balkans par le traité de Berlindu 13 juillet 1878. Lors des négociations de ce traité, chacun des deux États avait l’intention de récupérer plus de territoires de IEmpire ottoman. La Roumélie orientale fut séparée de la Bulgarie et resta dans l’Empire ottoman.

Le 18 septembre 1885, des nationalistes bulgares tentèrent de rattacher la Roumélie à la Bulgarie. Contre l’opinion publique serbe et contre l’avis de l’arméel, le rai de Serbie Milan Ier, Swipe Lo nexL page opposé à ce rattache de la Bulgarie, se Ian pour tenter de masq r et réclama à la Bulga à l’est de Pirot. Deva ors Sni* to ntée en puissance angère offensive de la Serbie, Lerritoriale » lara la guerre à la Bulgarie le 14 novembre 1885 mais tut battu par les Bulgares à la bataille de Slivnitsa le 19 novembre 1885.

Les troupes bulgares envahirent alors la Serbie. Malgré cela, Alexandreler n’accepta l’armistice que sous la menace de l’intervention militaire de l’Empire austro-hongroisl . Par

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le traité de Bucarest du 3 mars 1886, Bucarest du 3 mars 1886, les frontières serbes furent de nouveau reconnues, et la Bulgarie conservait la Roumélie orientale sans avoir à donner de « compensation » à sa voisine. Affaibli par cette défaite, Milan Ier abdiqua en 1 889 et laissa le pouvoir à son fils Alexandre.

Le droit de la guerre est une expression pour désigner les lois, n général coutumières, sur lesquelles s’entendent les peuples ennemis lorsqu’ils sont en guerre. Elles sont très anciennes, attestées aussi bien dans l’Antiquité que chez les peuples premiers, et comprennent la manière de commencer une guerre et ses enjeux, les moyens de combattre qui sont considérés comme déloyaux, le statut et les droits des otages, des ambassadeurs, des arbitres, des combattants, des civils et des prisonniers, les trêves et les traités, la manière de terminer la guerre et de faire la paix. _es premières traces d’un roit de la guerre nous proviennent des Babyloniens , la guerre est immémorial : présent dans tous les textes sacrés (judéo- chrétiens, musulmans, hindous, etc. ) Les règles du droit de la guerre quant aux moyens mis en œuvre, étaient telles, que, en principe, au Moyen Âge, il était interdit d’utiliser les arcs et les flèches, au motif que l’on pourrait tuer l’ennemi à distance et dans le dos. Cétait initialement ce que l’on a pu appeler la guerre ou le combat chevaleresque et noble avec un combat au corps ? corps. Mais