Gestion Financie Re Dossier

Gestion Financie Re Dossier

Gestion Financière Audrey BANQUETTI Julie CHIARONI Martin BONNARD Sommaire l. Analyse financière de Médicatout A) Analyse de l’environnement B) Analyse à partir du bilan fonctionnel C) Analyse à partir du compte de résultat 1) Le compte de résultat 2) Les SIG 3) ca CAF 4) Les ratios Il. Evaluation de la re A) Délai de récupérat or 15 Sni* to View stissement B) Valeur actualisée nette C) Indice de profitabilité Ill. Proposition de financement A) Projet de financement nol : crédit bail et autofinancement B) Projet de financement na 2 : emprunt bancaire

C) projet de financement n03 : mix de financement Annexes 2 Etude de cas na 1 : Médicatout Rappel: L’entreprise Médicatout de l’entreprise en termes de financement d’un investissement. l. Analyse de la situation financière de Médicatout L’analyse financière a pour but de faire un diagnostic global de l’entreprise et de son environnement, et de dresser un état des lieux réaliste de sa situation financière. Cette analyse permet par la suite aux dirigeants, aux prêteurs, aux fournisseurs, mais aussi aux clients d’avoir toutes les données synthétisées en main afin de pouvoir faire les bons choix.

A) Analyse de l’environnement de Médicatout Le secteur pharmaceutique, tiré par les progrès scientifiques, bénéficie

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de la hausse continuelle des dépenses de santé mais le déséquilibre de la Sécurité Sociale engendré ces dernières années tend à freiner cette hausse. Bien que l’intensité concurrentielle du secteur soit forte (la recherche et l’innovation en sont les nerfs de la « guerre D), l’entreprise Médicatout connaît actuellement une croissance plus forte que celle de son secteur d’activité grâce ? une bonne présence de ses produits sur le marché couplée à des taux e marges élevés (voir annexe 1). 15 FRNG est positif et en pleine croissance sur la période N-2 – N, ce qui signifie que les immobilisations suffisent ? financer le cycle d’explo tation. Néanmoins, il augmente beaucoup moins vite que son BFR, notamment en N. Le BFR consiste en l’évaluation des besoins de financement du cycle d’exploitation, par conséquent le pic observé s’explique par le lancement du produit D sur le marché sur cette période.

Il faudra cependant veiller à ce que le BFR ne dépasse pas le FRNG, ce qui aurait des conséquences désastreuses sur une Trésorerie Nette éjà en baisse sur la même période, et pourrait plonger le laboratoire en cessation de paiement. 60 000 € 50 000 € 40 000 € FRNG 30 000 € 20 000 € 10 000 € et vient donc occuper une part importante dans le chiffre d’affaires. Nous pouvons également constater la disparition du produit C en N-l et N. Concernant les produits A et Br ce sont deux produits qui se maintiennent dans le temps et même avec une croissance pour le produit g.

En ce qui concerne le résultat d’exploitation, il connait une très bonne progression de entre N-2 et N-l. Même tendance pour le résultat et qui augmente de sur la même pér10de. Cependant, ils régressent tous les deux en N – respectivement de de 3,39% – alors que paradoxalement le chiffre d’affaires augmente et affiche un très bon chiffre. Ce recul du résultat d’exploitation et du résultat net est la conséquence de deux facteurs d’une part, les charges de personnel qui sont en constante augmentation, soit de plus en N-l et en N. ‘autre part, les charges externes qui correspondent principalement à des charges de sous-traitance atteignent des sommets avec une hausse de sur la période N-2 – N, dûe au lancement du ouveau produit D (conditionné par le sous-traitant). 6 L’étape suivante consiste PAGF 5 s Soldes Intermédiaires qui a été présenté précédemment dans l’analyse du compte de résultat : ? l’image d’un bon chlffre d’affaires, Médicatout réalise de très bons chiffres en terme de production de l’exercice avec 22%, et de croissance, respectivement entre N-2 – N-l et N-l – N.

Cependant, comme il a été expliqué plus haut, les charges externes, les charges de personnel, la perte du brevet ainsi que son contrat de soustraitance pour le produit C viennent lester respectivement les résultats de la Valeur Ajoutée, de l’Excédent Brut d’Exploitation et le Résultat d’Exploitation en N. Après une belle croissance en général sur la période allant de N-2 à N-l, ces derniers se sont plus ou moins stabilisés (voire même régressés) ou ont augmenté d’une moindre mesure en N (voir graphique cidessous). Principaux SIG 180 160 140 120 IOO 80 60 40 20 000 PAGF s 5 importante et croissante sur les trois ans.

De plus, on peut rappeler qu’il n’a souscrit aucun emprunt auprès d’un quelconque organisme de crédit, ce qul laisse à penser que tend à financer ses propres investissements de façon interne, en onglant entre autofinancement et augmentation de capital CAF RN + Dotations aux amortissements et VNC immobilisations cédées Produits cessions immobilisations provisions 13 11 18 089 647 442 669 671 998 6 5 se confirme auprès du ratio de solvabilité (ou autonomie financière) qui s’avère particulièrement élevé – 72,33% de moyenne entre N-2 et N – et faisant preuve d’une importante capacité d’autofinancement à la disposition du laboratoire. une autonomie financière qui explique l’absence d’emprunt et par conséquent amène à un taux d’endettement

De bons résultats peuvent également être observés en terme de gestion de l’entreprise avec tout d’abord le ratio de rotation des stocks dont la durée (calculée en jours) est en forte diminution sur la période, synonyme d’une accélération des ventes ou d’une meilleure gestion des approvisionnements. On constate aussi un allongement conséquent du délai de règlement des fournisseurs – calculé à l’aide du ratio de durée du crédit fournisseurs – passant de 130 à 295 de N-2 à N-l puis reculant à 266 jours en N. Des chiffres de bonne augure puisque cela compte comme une source de inancement pour l’entreprise : l’augmentation des délais de paiement à destination des fournisseurs permet de repousser les échéances de sortie de trésorerie. Néanmoins, il s’agit d’un résultat en demi-teinte car cela peut être mal perçu par les fournisseurs ou bien même indiquer que l’entreprise est en difficulté.

Seul bémol ici, l’augmentation des délais de paiement accordés aux clients, qui doit avoir selon nous u e à effet avec clients sont en difficulté, et ce qui pourrait avoir des conséquences sur notre Graphique présentant les ratios des délais de rédits fournisseurs et 295 300 266 250 200 150 Durée de remboursement crédits fournisseurs (jours) 130 96 78 100 crédits clients (jours) 76 50 5 633 Non oui Oui 10 333 C) ca valeur Actualisée Nette (VAN) Différence entre le cumul des cash-flows attendus actualisés et le coût de l’investissement, elle présente l’évaluation simple de la rentabilité l’accroissement de la valeur de l’entreprise.

Si la VAN est supérieure à O, cela signifie que le projet est rentable, mais plus elle est élevée, plus le projet est intéressant. Or, dans le cas de Médicatout, avec une VAN d’un ontant de 397 133€, le projet s’avère bien plus qu’intéressant. B) L’indice de profitabilité (IP) Il s’agit de l’indice qui tient compte du rapport entre le cumul des actualisés et le coût du projet. Indicateur simple de la rentabilité projets qui permet de mesurer le risque de ceux-ci et d’en comparer plusieurs avant des durée initiaux différents. Bien PAGF 15 crédit bail Le crédit bail offre la possibilité d’utiliser un bien sans en être propriétaire. En effet, il est la propriété d’une société de leasing qui le loue à l’usager.

Les avantages qu’offre le crédit bail ne sont pas ans intérêt : – tout d’abord, le bien n’apparaît pas au bilan de l’acheteur (pas d’amortissement) ; – puis, l’usager paie chaque mois/an un loyer de crédit bail à la société de leasing (qui est déductlble fiscalement et donc n’augmente pas l’impôt sur les sociétés ; – enfin, à échéance, l’usager a la possibilité d’exercer une option d’achat à un prix convenu à l’avance si il désire devenir propriétaire du bien et continuer à l’utiliser. Dans notre cas, en plus des avantages qu’il offre, le crédit bail correspond parfaitement aux caractéristi ues du rojet d’investissement concernant