germinale

germinale

ntroduction – Biographie et Bibliographie — Biographie 2 — Bibliographie Il – Résumé de L’œuvre – Résumé de chaque chapitre 2 — Résumé de L’ensemble Il – Etude des Personnages 1 – Personnage principal 2 – Personnages Secondaires IV Etude Thématique de L’œuvre 1 — Thème à étudier 2 – Autres Thèmes V – Etude Spatio-tem — L’espace 2 — Le temps Conclusion 1 p g Germinale est le 17e œuvre dans la liste de publication de Emile Zola le célèbre écrivain français.

C’est un roman de 503 pages constitué de 7 parties formées chacune de 5 à 7 chapitres. Cet œuvre a été publié en 1885. Le terme Germinal est un mois du calendrier républicain ; il correspond au début du printemps et à la renaissance de la nature. Zola établit un parallèle avec l’éveil de la conscience ouvrière. Il choisit le mois d’un calendrier révolutionnaire – germinal, et non pas du calendrier chrétien – mars ou avril. — Biographie et Bibliographie traduits et commentés au monde.

Ses romans ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision Orphelin de père à sept ans, Emile Zola doit abandonner ses études et pratiquer divers petits métiers avant d’entrer, en 1862,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
? la librairie Hachette, où il est employé. Vite chef de la publicité, il commence à écrire des contes, dont un volume paraît en 1864. C’est à son ami Paul Cézanne, qu’il a connu au collège Bourbon d’Aix-en-Provence où ils étaient élèves, qu’il doit de rencontrer des peintres tels que Monet, Renoir, Sisley, Pissarro et Manet.

Décidé à vivre de sa plume, il démissionne de la librairie Hachette le 31 janvier 1866. Le scandale de la publication de certains de ses articles sous le titre Mes Haines et le soutien qu’il apporte à un peintre comme Manet le font connaitre. Emile Zola commence à publier des romans, dont Thérèse Raquin en 1867, qui est sa première réussite. Peu à peu ses romans lui valent l’amitié d’écrivains comme Flaubert, les frères Goncourt, Daudet et Tourgueniev. Le succès de L’Assommoir, publié en 1877, septième volume des Rougon-Macquart, lui confère à la fois la célébrité et l’aisance.

Sa maison de Médan devient, le jeudi où il reçoit, le lieu de rendez-vous de jeunes écrivains tels que Huysmans ou Maupassant. Les grands romans de Zola, Nana en 1880, Au Bonheur des dames en 1883, Germinal en 1885, L’Œuvre en 1886, qui le rouille définitivement avec Cézanne, permettent au naturalisme de triomp Il CŒuvre en 1886, qui le brouille définitivement avec Cézanne, permettent au naturalisme de triompher dans toute l’Europe, où il est traduit, et lui font gagner 80 000 ou 100 000 francs par an.

Indigné par la dégradation du capitaine Dreyfus, le 5 janvier 1895, à l’EcoIe militaire, Zola dénonce à la fin de l’année dans trois articles que publie Le Figaro les campagnes de presse contre la République et les Juifs. Convaincu que le véritable coupable de l’affaire Dreyfus est le commandant Esterhazy, qui st acquitté à Funanimité le 11 janvier 1898, Zola publie dans L’Aurore deux jours plus tard l’article J’accuse. Condamné à un an d’emprisonnement et à 3 000 francs d’amende, il doit quitter la France le 18 juillet 1898.

A son retour, en 1899, injurié, radié de l’ordre de la Légion d’honneur, abandonné par une grande partie de ses lecteurs, il meurt asphyxié par le poêle de son bureau. Une foule rendit hommage pendant ses obsèques à celui qui avait osé mettre en jeu sa notoriété au nom de la morale. 1 — Résumé de chaque chapitre a – Chapitre 3 Etienne Lantier réussit à se faire embaucher aux mines de Montsou comme haveur et souffre des conditions de travail abominables. Il rencontre Catherine, la fille de Maheu qui se montre très aimable envers lui à la différence de Chaval dont il sent le mépris dès le début. Chapitre 4 Étienne essaie à découvrir Catherine qu’il avait pris pour un garçon d’abord et se découvre lui-même devant la jeune fille e qu’il avait pris pour un garçon d’abord et se découvre lui-même devant la jeune fille en lui racontant qu’il venait d’être renvoyé de son travail pour avoir giflé son chef, que tout cela c’était passé ? cause de l’alcool: « -Je dois dire que j’avais bu, continua-t-il, et quand je bols, cela me rend fou, je me mangerais et Je mangerais les autres… Oui, je ne peux pas avaler deux petits verres, sans avoir le besoin de manger un homme… L’alcool était un héritage de sa famille car Etienne se tirait d’une famille d’ivrognes. Fils de Gervaise Macquart et de son amant Lantier, le jeune Étienne Lantier s’est fait renvoyer de son travail pour avoir donné une gifle à son employeur. Chômeur, il part, dans le Nord de la France, à la recherche d’un nouvel emploi. Il se fait embaucher ux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyables (pour écrire ce roman, Emile Zola s’est beaucoup documenté sur le travail dans les mines). Il trouve à se loger dans une famille de mineurs, les Maheu, et tombe amoureux de la jeune Catherine.

Mais celle-ci est la maîtresse d’un ouvrier brutal, et bien qu’elle ne soit pas insensible à Étienne, elle se refuse à passer d’amant en amant. Lorsque la Compagnie des Mines, tirant de la crise économique, décrète une baisse de salaire, il pousse les mineurs à la grève. Il parvient à vaincre leur résignation et à leur faire partager son rêve ‘une société plus juste et plus égalitaire. 4 OF Il partager son rêve d’une société plus juste et plus égalitaire. Lorsque la grève éclate, la Compagnie des Mines adopte une position très dure et refuse toute négociation.

Affamés par des semaines de lutte, les mineurs durcissent leur mouvement. Les soldats rétablissent l’ordre, mais la grève continue. Lors d’un mouvement de rébellion, de nombreux mineurs défient les soldats qui se mettent à tirer sur les manifestants : Maheu, l’ouvrier chez qui Étienne avait pris pension, est tué. Les mineurs se résignent à reprendre le travail. Cest alors que Souvarine, un ouvrier anarchiste, sabote la mine. De nombreux mineurs meurent dans l’effondrement de la mine. Étienne, Catherine et Chaval son amant, sont bloqués dans la mine.

Chaval provoque Étienne qui le tue. II devient enfin ramant de Catherine qui meurt dans ses bras avant l’arrivée des sauveteurs. Étienne sort vivant de cet enfer et repart pour vivre plus paisiblement ? paris. Ill – Etude des Personnages 1 — Personnages principal Étienne Lantier : C’est avec lui que s’ouvre et se ferme le livre. Né en 1846, il est le fils de Gervaise Macquart et de son amant Auguste Lantier. Dès l’âge de 12 ans, il travaille comme apprenti dans une fabrique de boulons. Par suite, il est envoyé à Lille et devient mécanicien, au début de Germinal, Etienne a 21 ans.

Etienne est un jeune gar à Lille et devient mécanicien, au début de Germinal, Etienne a 21 ans. Etienne est un jeune garçon très brun, joli homme, l’air fort malgré ses membres menus. Catherine le trouve joli avec son visage fin et ses moustaches noires. Dernier enfant d’une race alcoolique, il est possédé par un mal héréditaire. Il souffre dans sa chair de toute cette ascendance trempée et détraquée d’alcool. Il devient méchant et même à envie de tuer quand il boit. Lorsqu’il arrive à Montsou, il est naif, timide et n’a guère l’expérience des femmes. — Personnages Secondaires Toussaint Maheu : Fils du vieux Bonnemort, époux de la Maheude, haveur au Voreux. Tué par des soldats venus défendre la mine. La Maheude : Femme de Toussaint Maheu. Acharnée à ne pas faiblir pendant la grève. Après la mort de son mari et de ses enfants Alzire, Catherine et Zacharie, redescendra à la mine pour nourrlr. Bonnemort : De son vrai nom, Vincent Maheu, père de Toussaint Maheu, a cinquante-huit ans. Ancien haveur, a fait tous les postes dans la mine en cinquante ans de travail, devenu charretier à la fosse du Voreux.

Atteint dune bronchite chronique qui lui fait cracher une boue de charbon (maladie plus tard dénommée silicose). Zacharie Maheu : Fils aîné des Maheu ; 21 ans. Amant puis époux de Philomène Levaque. Meurt dans une explosion de grisou, en travaillant au sauvetage de sa sœur et d’Étienne. Catherine Maheu : Deuxième enfant des Maheu ; herscheuse au Voreux. Devient la maîtresse de Chaval, tout en aimant Deuxième enfant des Maheu ; herscheuse au Voreux. Devient la maîtresse de Chaval, tout en aimant Étienne Lantier. Elle se donne à celui-ci, avant de mourir, au fond de la mine inondée.

Jeanlin Maheu : Troisième enfant des Maheu ; 11 ans, vicieux et malfaisant. Reste boiteux à la suite d’un éboulement dans la mine. A deux « amis », Lydie et Bébert qu’il soumet et maltraite : il prend Lydie comme « sa petite femme », mais eux le considèrent comme « le capitaine ». Il partagera sa cachette souterraine avec Etienne quand ce dernier devra se cacher, poursuivi par les gendarmes. Alzire Maheu : Quatrième enfant des Maheu, petite bossue de uit ans ; meurt de froid et de faim pendant la grève, gravement fiévreuse. Lénore Maheu : Cinquième enfant des Maheu ; six ans.

Henri Maheu : Sixième enfant des Maheu ; quatre ans. Estelle Maheu : Septième enfant des Maheu ; trois mois. Nicolas Maheu : Grand-père de Toussaint Maheu. Guillaume Maheu : Bisaieul de Toussaint Maheu. Antoine Chaval : Amant de Catherine, et rival d’Étienne. Il est un ouvrier brutal, vaniteux, qui se battra souvent avec Étienne en ne récoltant que des défaites humiliantes. Chaval brisera la grève, puis sera humilié par les mineurs. Il meurt pendant l’inondation e la mine, tué par Étienne après l’avoir provoqué. Levaque : Voisin des Maheu, marié à la Levaque, père de Philomène et de Bébert.

Philippe Hennebeau : Directeur de la Compagnie des Mines de Montsou ; oncle de Paul Négrel. Découvre que sa femme est l’amante de N la Compagnie des Mines de Montsou ; oncle de Paul Négrel. Découvre que sa femme est l’amante de Négrel. Il la désire et n’aime pas sa VIe. Mme Hennebeau : Mariée à M. Hennebeau, font chambre à part, n’aime pas son mari, le trompe plusieurs fois et couche avec Négrel. Paul Négrel : Neveu de M. Hennebeau. Ingénieur des mines de la Compagnie ; fiancé à Cécile Grégoire. Amant de Madame Hennebeau. Dansaert : Maître-porion de la Compagnie.

Se fait renvoyer à la fin du roman. Amant de la Pierronne. Souvarine : Réfugié et anarchiste russe. C’est lui qui commettra l’attentat dans le Voreux. Il qualifie la grève de « bêtise » et préconise de « tout raser et tout reconstruire Pologne : Lapine de Rasseneur. Les Grégoire : Riches bourgeois actionnaires de la compagnie propriétaire de la mine. Ils ont une fille, Cécile, qui sera étranglée par Bonnemort dans un élan de folie. Pierron : marié avec la Pierrone et père de Lydie. Bouteloup : logeur des evaque, amant de la Levaque. La Brûlée : mère de la Pierronne.

Maigrat : l’épicier qui meurt par accident lors de la grève avant d’être mutilé par les femmes. La veuve Désir : elle tient le cabaret. Mouque : père de Mouquet et la Mouquette. La Mouquette : fille du père Mouque, décrite comme grosse. Va avec de nombreux mineurs et convoite Etienne Lantier qui deviendra son amant dans la partie IV. Herscheuse avec Catherine. Meurt, tuée par les balles de soldats surveillant la mine en voulant protéger Catherine et Etienne. Deneulin : U es balles de soldats surveillant la mine en voulant protéger Catherine et Etienne. Deneulin .

Un des « actionnaires de la mine de Jean Bart qui fut refaite et rééquipée 2 ans avant la fameuse grève des mineurs ». II a deux filles qui ont perdu leur mère très jeune -Jeanne 18 ans, blonde, folle de peinture – Lucie 22 ans, brune, veut chanter sur des theâtres e petit soldat : nommé Jules originaire de Plogoff en Bretagne tué par Jeanlin. Pluchart : un socialiste, responsable départemental de l’Internationale. Rasseneur : ancien mineur, contre la violence. Propriétaire du bar. IV – Etude Thématique de L’œuvre – Thème à étudier LA MISERE : la misère des ouvriers est largement commentée durant tout le long de l’œuvre.

Tout d’abord avant la grève, on peut constater cette misère à travers les conditions de logements des mineurs. Ils vivaient dans de petites maisons, très petites pour le nombre de personne dans la famille. Par exemple chez les Maheu, ils étaient au nombre de dix (10) et ils étaient obligés de se coincer de telle sorte qu’à l’intérieur il fasse chaud qu’à l’extérieur de la maison il faisait très froid. Leur maisons étaient aussi coincées ce qui fait que l’on pouvait savoir ce qu- e passe chez les voisins.

Pendant la grève cette misère va aller en accroissant, les mineurs n’auront plus de quoi se soigner. Ils seront obligés de vendre leurs biens pour pouvoir acheter un peu de pain. Les femmes allaient mendier s’endetter auprès de Maigrat pour nourrir leur acheter un peu de pain. Les femmes allaient mendier s’endetter auprès de Maigrat pour nourrir leur famille. 2 — Autres Thèmes CAMOUR : l’éducation sentimentale d’Etienne se poursuit en même temps que son apprentissage. Il est désormais plus souvent avec Catherine et sa forte amitié pour elle se transforme eu à peu en désir ardent.

Ce désir est réciproque, mais rien ne se passe. Elle s’unira à Etienne après le meurtre de Chaval quelques instants avant de mourir elle-même. LA DEBAUCHE : l’acte sexuel était dépourvu de sens. Le soir venu ça et là dans les herbes, des couples se défoulaient sans être inquiets de personnes. Dans les maisons, les femmes avaient deux hommes, un la nuit et un autre la journée. LA SOUFFRANCE : l’angoisse, la tristesse et le deuil sont là, les sentiments qui envahissent le cœur des mineurs. Dans l’œuvre, celle qui va le plus souffr r c’est sans conteste la Maheude.

Elle va perdre son mari, Catherine, Zacharie et la petite Alzire. LA SOLIDARITE : grâce à la révolte, il va se manifester un sentiment de fraternité et de solidarité entre les mineurs. LA VIOLENCE : Germinal se caractérise par la violence qui tient une grande place dans son déroulement. C’est Pune des principales raisons pour laquelle la grève échoue. Tout au long du roman, on remarque une progression de cette violence. V Etude Spatio-temporels 1 — L’espace Cécrivain a visiblement choisi le nord, en particulier la région de Valenciennes. Cest surtout dans les plaines du nor 0 1