fre24

fre24

L’ECHAUFFEMENT SOMMAIRE Presentation de no 1 )Le han 2)La I ll- L’echauffement l)lntroduction 7 p g 2) Les différences de nos echauffements Ill- Risques de blessures il s’agit de réveiller les parties les plus importantes dans le sport pratiqué. L’échauffement est en relation avec la prévention du risque de blessures. Une blessure correspond à la lésion d’un organe. Au sport, c’est souvent le muscle, le tendon, l’os ou le ligament qui est touché. En revanche, le corps s’adapte en permanence aux contraintes qu’on lui impose.

C’est-à-dire que si vous respectez une certaine progression, vos muscles, vos os et ien d’autres organes s’adapteront et deviendront plus solides, plus résistants, plus endurants. COMMENT PROUVER QUE L’ECHAUFFEMENT EST IMPORTANT ET SPECIFIQUES, SELON NOS SPORTS ? I- PRESENTATION DE NOS SPORTS. « Le sport ne peut exister sans règle. La règle du jeu constitue en effet le fondement de l’activité sportive organisée, qu’il s’agisse des normes techniques, ou des principes déontologiques qui encadrent sa pratique ‘ 1.

Le handball. Présentation : Le handball (dont le nom se prononce comme le mot « balle » en français) est un sport collectif qui oppose deux équipes de 7 joueurs. Son nom vient de l’allemand Hand (la main) et Ball (la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
balle). Ce sport se pratique en effet avec un ballon qui ne peut être joué qu’avec les mains. 20F rapprochent le handball d’un jeu ancien appelé « hazena », qui était pratiqué en Tchécoslovaquie.

Dans les années 1900, un Irlandais du nom de Casey introduisit aux Etats-Unis un jeu semblable au hand actuel : ce sport suscita un tel engouement qu’une compétition fut organisée à Los Angeles en 1919. Néanmoins, on attribue l’invention de ce sport à PAIlemand Carl Schellenz, qui était professeur de l’École Normale Germanique d’Éducation Physique de Leipzig. Il a créé le handball à onze en 1919, en s’inspirant du jeu féminin de « Torball » (balle au but).

Histoire du handball : Le handball, qui était alors joué en plein air par équipes de onze, est apparu comme sport de démonstration aux J. O. dAmsterdam en 1928. C’est à cette occasion que fut fondée la Fédération Internationale de Handball Amateur (F. I. H. A). En 1936, alors que la F. I. H. A compte déjà 23 pays affiliés, ce sport entre au programme des Jeux Olympiques de Berlin. Six nations participent à la compétition : Allemagne, Autriche, Suisse, Hongrie, Roumanie et Etats-Unis.

Deux ans plus tard, l’Allemagne organise les premiers Championnats du Monde à Onze et à Sept et remporte les deux titres. Après la Seconde guerre mondiale, le handball disparaît du programme des Jeux olympiques d’été : il faudra attendre les Jeux de Munich en 1972, pour ue le hand à sept soit inscrit au programme des J. O. po s. La même épreuve jeu à sept fait son entrée en compétition officielle et détrône rapidement le jeu à onze. Ce dernier disparaît définitivement de la scène internationale en 1966.

Parallèlement, ce sport initialement pratiqué en extérieur s’installe dans des gymnases. Généralités Le handball se pratique avec un ballon mesurant de 58 à 60 cm de circonférence et pesant entre 425 et 475 grammes pour les hommes. Les femmes utilisent quant à elles un ballon de 54 à 56 cm de circonférence pesant entre 325 et 400 grammes. Chaque équipe se compose de sept joueurs : un gardien de but et SIX joueurs de champ répartis en deux ailiers, deux arrières, un demi-centre et un pivot. Le nombre de remplacements est illimité.

L’aire de jeu est un rectangle de 40 mètres de long sur 20 mètres de large comprenant une surface de jeu et deux surfaces de but (situées devant chaque but). La surface de but est délimitée par une ligne appelée « ligne des 6 mètres’ L’aire de jeu présente également : – une ligne de jet franc ou « ligne des 9 mètres » : ligne discontinue, tracée à 3 m de la ligne de surface de but – une « ligne des 7 mètres » : ligne de 1 mètre de long placée directement devant le but ; elle est parallèle à la ligne de but et en est séparée de 7 mètres. une ligne de limitation pour le gardien de but ou « ligne des 4 mètres ». Règles du jeu . Le but du jeu consiste à marquer dans le but du camp adverse, en lançant le ballon à la force du bras de l’extérieur de la surface de ut (située à 6 mètres du 4 OF d’avoir effectué son tir avant de retomber. Chaque but rapporte un point. A la fin du temps réglementaire, l’équipe qui a le plus de points remporte le match.

Les joueurs de champ ne peuvent jouer le ballon qu’avec les mains : tout ballon touchant une partie du corps inférieure aux genoux est considéré comme faute. Seul le gardien peut détourner le ballon du pied (sauf à l’extérieur de sa zone, où il est considéré comme un joueur de champ). Il est interdit à un de ses équipiers de lui passer la balle lorsqu’il se trouve dans sa zone, sous peine de jet franc pour l’adversaire. s joueurs peuvent dribbler avec le ballon et faire au maximum trois pas avec le ballon en main.

Les sanctions : Les différentes sanctions du jeu de handball sont . l’avertissement ou carton jaune : il sanctionne les premières fautes virulentes de défense l’exclusion temporaire de 2 minutes : elle sanctionne les attitudes et gestes antisportifs et les défenses virulentes ne portant pas atteinte à l’intégrité physique ; le fautif sort pendant deux minutes et laisse son équipe jouer à un de moins pendant cette période A noter : si un joueur est exclu trois fois durant la partie, il est définitivement exclu. a disqualification directe ou carton rouge : elle sanctionne un joueur ayant reçu 3 exclusions de 2 minutes ou ayant commis un acte antisportif ou une faute grave ; cette sanction entraîne une exclusion définitive du joueur, remplaçable deux minutes après son exclusion ‘expulsion : elle punit un coup volontaire particulièrement violent envers toute personne de l’environnement (joueur, arbitre, spectateur… ).

Le joueur expulsé ne peut pas être remplacé et doit immédiatement l,’ remplacé et doit immédiatement quitter l’aire de jeu et la zone de changement. 2. La lutte. Histoire de la Lutte : La lutte est un sport qui existe depuis 102 ans dans la fédération française, mais le sport en lui même est pratiquer depuis l’époque romaine. Il existe plusieurs sortes de lutte, la lutte bretonne, gréco-romaine, libre, sumo, écossaise, féminine et encore tant d’autres.

Les coachs sont placé au coins des tapis et les lutteurs au centre avec l’arbitre qui est celui qui va attribuer les points selon les attaques faites lors du match et deux autres arbitres a chaque extrémité pour confirmer les points ou les changer si il faut. Le but est d’amener l’adversaire au sol est de le mettre sur e dos, les deux omoplates doit être collé au tapis pour que le tomber soit validés. Mais lion peut aussi gagner par supériorité technique (ce qui signifie deux prises à quatre points de suite) ou par supériorités de points.

Chez les benjamins et en dessous le match dure 3 trois minutes est sans arrêt du chronomètre, entre benjamines et cadette le match est constituer de deux manches de deux minutes avec une pause de trente secondes entre deux et après cadettes un match est constituer de deux manches mais de trois minutes et avec le même temps de pause. En compétition c’est individuel chacun lutte pour sa place, mais ? l’entrainement c’est collectif car on a besoin des autres pour s’entraîner.

Généralité : Positions de départ Lutteur Tapis carré de 12m de côté réservé a la pratique de la lutte. Juge : Officiel qui attribue les oints our 6 OF de côté réservé a la pratique de la lutte. Juge • Officiel qui attribue les points pour chaque action technique , selon les indications de l’arbitre ou du chef de tapis , et les conseille sur un bulletin de pointages. Chef de tap s : Officiel charger de coordonner les travaux de l’arbitre et du juge. En cas de désaccords entre ces dernier , c’est ui qui tranche. Il peut également interrompre le combats.

Arbitre : Officiel responsable de l’application des règlements , il dirige le combats sur le tapis et porte des manchettes rouge et bleue pour indiquer les points. Surface de protection : Surface de 1,5m de largeur entourant la zone de passivité , destiné a assurer la sécurité du lutteur s’il est projeté en dehors de la surface de utte. Surface centrale de lutte : Cercle de 7m de diamètre situé a l’intérieur de la zone de passivité , sur lequel se déroule combats. Zone de passivité : Bande rouge de lm de largeur délimitant sa urface de lutte ( 9m de diamètre ) , dont elle fait partie.

Régle du jeu • Lutte gréco-romaine. utte libre. Lutte Féminine. Avant-propos Comme toute les disciplines sportives , la lutte obéit a des règles, dont l’objectif est de tomber l’adversaire ou le vaincre aux points. Le style gréco-romaine et le style libre sont essentiellement différenciée comme suit : Dans la lutte gréco-romaine , il est formellement interdit de saisir l’adversaire en dessous de hanches , de faire des crocs-jambes et dutiliser activement les jambes sur l’adversaire dans l’exécution e toute action.

Dans la lutte libre et lutte féminine , par contre , il est permis de saisir les jambes de l’adversaire, d’effectuer des crocs en jambes et d’employer activement les jambes saisir les Jambes de l’adversaire, d’effectuer des crocs en jambes et d’employer activement les jambes dans l’exécution de toute action. La lutte féminine suit les règles de la lutte libre en interdisant toute fois les prises de clefs doubles ( double Nelson La Beach Wrestling , le Pankration , la Lutte a la Ceinture et les Luttes traditionnelles font l’objet chacun d’un règlement spécifiques.

Maintes fois modifiés et toujours modifiables , les règles énoncées ci-après doivent être connues et admises par tous les lutteurs , entraîneurs , arbitres et dirigeants et demandent au pratiquant de fournir une lutte totale et universelle dans l’honnêteté et le fair-play pour le plaisir des spectateurs. Catégorie d’âges . Les catégorie d’âges sont les suivantes : Ecoliers (Poussins , benjamins , minimes) -del 5ans Cadets 16-17ans (dés 15ans avec certificats médicale) Juniors 18-20ans (dés 17ans avec certificats médicale) Seniors 20ans et plus Vétérans plus de 35ans

Les compétiteurs de la catégorie Juniors peuvent lutter chez les Seniors. Toutes fois , les compétiteurs âgées de 18ans dans l’année devront obligatoirement fournir un certificats médicale et une autorisation parentale. Les compétiteurs âgées de 1 7ans dans l’année ne sont pas autorisés a participer aux compétitions seniors. Types de victoire un combats peut être gagner de manière suivante: -Par tombé -Par blessures , abandon , forfait ou disqualification de l’adversaire. par supériorité technique -Aux points ( en gagnant ua minimum un points de plus que son adversaire après addition es. ) BOF de points le vainqueur seras déterminer en considérant successivement la valeur de prises la plus haute , le nombre d’avertissements le plus bas et le ou les dernier(s) point(s) technique(s) marqué(s) Il. réchauffement 1. 1. Introduction. réchauffement est indispensable avant une activité sportive afin de pouvoir pratiquer le sport dans des meilleures conditions. L’échauffement permet d’augmenter les performances et de diminuer le risque de blessure.

Avant de commencer une séance sportive, il est nécessaire de s’échauffer d’autant plus si la séance qui va suivre est une grosse séance. L’échauffement doit être progressif. Il dure entre 10 et 20mn, voir plus dans certains sports. II doit contenir une phase générale et une phase spécifique au sport pratiqué. Ces deux phases sont variables en fonction du sport pratiqué. Phase générale : il s’agit de réveiller l’ensemble du corps. Phase spécifique : il s’agit de réveiller les parties les plus importantes dans le sport pratiqué.

L’échauffement permet de préparer l’ensemble du corps à ce que l’on va lui demander : • le système cardiovasculaire : – la fréquence cardiaque et la puissance de contraction cardiaque ugmentent afin d’augmenter le débit cardiaque – le sang est redistribué vers les muscles au détriment de certains organes (système digestif) • le système pulmonaire : la fréquence respiratoire augmente et le recrutement des alvéoles pulmonaires augmente afin d’augmenter la quantité d’air ventilée • les muscles : surface d’échange de l’oxygène – la chaleur augmente afin de favoriser la fluidité du sang, de favoriser le glissement, l’élasticité et la performance des cellules musculaires • la proprioception : le système de contrôle de l’équilibre du corps est stimulé afin de devenir opérationnel ?? le système hormonal : le système hormonal est stimulé afin de mettre en place les réactions demandées par le sport • le mental : – augmentation de la concentration – augmentation de la vigilance – régulation du stress avant compétition – augmentation de coordination 1. 2. La différence de nos échauffements. 1. e handball. Étapes de réalisation 1. L’échauffement se fait tous ensemble. Si vous disposez de deux gardiens, mettez en un dans chaque but et faîtes trottiner les joueurs en dribblant avec le ballon.

Faites les ensuite tirer tour ? tour dans les mains du gardien, en haut, en bas en fonction de a demande. Au terme de cet exercice, gardiens et joueurs de champ sont chauds. 2. Définissez ensuite une équipe d’attaque et une équipe de défense afin de faire une attaque défense avec des décalages et circulations de balle classiques mais aussi des combinaisons. Cela permet de revoir ses classiques, d’entretenir les automatismes et à chacun d’évoluer à son poste. Faites tourner les équipes d’attaque en défense et vice-versa. 3. Finissez enfin par une opposition qui permettra à chacun de se mettre dans des conditions de match. Attention toutefois aux contacts et aux bless un entrainement. Une 7