Frances

Frances

Différentes activités Avec près de 157 000 salariés, l’industrie chimique est le 3e secteur industriel en France. Malgré des effectifs en baisse, elle continue de recruter, par an, entre IO 000 et 15 000 personnes avec des profils de plus en plus qualifiés. Si son rôle premier est de transformer les matières premières (pétrole, eau, gaz, minerais… ) et fabriquer des produits de synthèse, différentes activités caractérisent le secteur de la chimie. Parmi elles . la chimie de base (ou chimie lourde), qui se partage entre himie minérale (qui utilise essentiellement les ressources air, eau, certains minéraux… et chimie organique (qui produit des matières plastiq élastomères… ) ; la parachimie qui con rn. 2 Swap next page encres, et tout produ écrans plats… ). C’est d’employés ; étique, des eintures, colles et puces électroniques, qui compte le plus les savons, parfums, cosmétiques, produits d’entretien qul reposent sur les mélanges et les dosages de matières premières que l’on transforme ensuite ; es principes actifs utilisés dans l’industrie pharmaceutique, qui s’obtiennent au terme de nombreuses réactions chimiques en série pour donner les médicaments de demain.

Cette indu ShAipe to Wew next page industrie emploie, quant à elle, près de 104 000 personnes. Si

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les emplois sont plutôt en recul, les départs à la retraite (13 000 d’ici 2019) et le turn over du personnel laissent espérer un renouvellement des effectifs. les produits chimiques destinés à l’industrie (44 % de la roduction), par la chimie dite en « aval » : elle fournit des matières premières à d’autres industries et participe à la conception de produits sur mesure pour ses clients. ?? aux formations longues À bac + 5, les ingénieurs débutants ont la cote, notamment pour les postes de R & D. La majorité d’entre eux sort d’une des 19 écoles de chimie et de génie chimique de la Fédération Gay- Lussac. Dans l’industrie pharmaceutique, on recherche des spécialistes titulaires d’un bac + 5 (diplôme d’ingénieur, master niversitaire… ), d’un bac + 6 (diplôme d’État de docteur en pharmacie… , d’un bac + 8 (doctorat universitaire) ou d’un bac + 9 au minimum (diplôme d’État de docteur en médecine… ) pour diriger certains projets, mais c’est le doctorat qui est le plus apprécié par les laboratoires de recherche fondamentale. À noter : hors du secteur de la chimie, d’autres débouchés sont ouverts aux ingénieurs chimistes dans des laboratoires de traitement de l’eau ou des déchets, par exemple 2