Fran Ais

Fran Ais

Journal de bord de lecture du livre « Le Message » Samedi 21 Mars, vingt trois heures : je commence le livre « Le Message ». Nous avons beau avoir commencé le livre en classe, je recommence à partir de la première page. 23 heures 30, j’arrive à la trente quatrième page. Jusqu’à maintenant, Marie voulait oublier la douleur et faire comme ci rien ne s’était passé. Mais maintenant, Marie sait pertinemment qu’elle ne parviendra jamais jusqu’au pont et que ses forces l’abandonneront avant : « Elle est à présent ertaine qu’elle ne parviendra pas jusqu’au pont et que ses forces Sni* to View l’abandonne. ? Je tro dans l’histoire. Marie Steph. Il est bientôt demain matin. Dimanche 22 Mars, huit heures : tragique tournant ns Jamais revoir , je reprendrai sans connaître la suite de l’histoire, je m’attends quand même ? voir Marie agoniser dans la rue en perdant espoir petit à petit… ce n’est que ce que j’imagine, je reprends le livre à la page trente six, chapitre onze. Je m’arrête à la page soixante sept car j’ai vécu la même chose ue Anya, une crlse de panique dans une situation extrêmement délicate.

Dans ces moments la, c’est votre instinct

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui commande, car vous ne savez que faire : agir, ou réfléchir ? Vous ferez les Swipe to nex: page les deux en même temps, car le temps vous manquera. Ceux qui ont connu cette situation savent de quoi je parle. Il est neuf heures du matin, j’arrête ma lecture car je dois me lever. Dimanche 29 Mars, vingt et une heures . cela fait une semaine que je n’ai pas lu, je ne me souviens plus trop des personnages et de Ihistoire en détail, mais cela devrait ite revenir.

Je reprend le livre à la soixante et onzième page, chapitre trente et un. Page soixante treize, je m’arrête pour faire part de ma réflexion sur la phrase « Tandis que les planètes – suivant leurs règles, suivant leurs lois, dans une indifférence de métronome – continuent de tourner. » Cette phrase me dérange et me laisse perplexe, les planètes auraient leurs règles ? Leurs lois ? Cela voudraient dire que le futur des planètes est prévisible ? Alors pourquoi seulement le futur des planètes ?

Le temps est indissociable, il agit sur tout de la même manière, si le futur des planètes est prévu, celui de la terre l’est aussi, donc celui des humains, et aussi de l’univers. Tout serait donc orchestré et organisé ? Ou aurais-je simplement mal compris ? Page soixante quatorze, chapitre trente trois, je m’arrête ici car la situation me montre qu’il y a deux camps, celui de Marie, Anton, Anya et Gorgio, qul se sacrifient pour que Steph sache que Marie venait, et celui de Steph, qui croit que leur relation est complètemen