Footbal

Footbal

Les jeux de balle au pied existent des l’Antiquite. Ce sont des jeux et non des sports. Les Grecs connaissent ainsi plusieurs jeux de balle se pratiquant avec les pieds : aporrhaxis et pheninde a Athenes et episcyre a Sparte[2]. La situation est identique chez les Romains ou l’on pratique la pila paganica, la pila trigonalis, la follis et l’harpastum[3]. Les soldats chinois accomplissent egalement des exercices avec un ballon qu’ils utilisent pour jongler et effectuer des passes ; cette activite pratiquee sans buts et en-dehors de toute competition sert a l’entretien physique des militaires (?? cuju). Les premiers textes concernant le Cuju datent de la fin du IIIe siecle av. J. -C. et sont consideres comme les textes les plus anciens lies au sport chinois[4]. A la fin du XVe siecle, le calcio florentin apparait en Italie. Il s’agit d’un lointain cousin du football, qui disparait totalement en 1739[5]. [pic] [pic] Soule en Basse-Normandie en 1852 Le football trouve ses racines reelles dans la soule (ou choule) medievale. Ce jeu sportif est pratique dans les ecoles et universites mais aussi par le peuple des deux cotes de la Manche.

La premiere mention ecrite de la soule en France remonte a 1147[6] et son equivalent anglais

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
date de 1174[7]. Des le XVIe siecle, le ballon de cuir gonfle est courant en France[7]. Longtemps interdite pour des raisons militaires en Angleterre[8] ou de productivite economique en France[9], la soule, malgre sa brutalite, reste populaire jusqu’au debut du XIXe siecle dans les iles Britanniques et dans un grand quart nord-ouest de la France. Le jeu est egalement pratique par les colons d’Amerique du Nord et il est notamment interdit par les autorites de la ville de Boston en 1657[10].

Nommee football en anglais, la soule est rebaptisee folk football (football du peuple) par les historiens anglophones du sport afin de la distinguer du football moderne[11]. Cette activite est en effet principalement pratiquee par le petit peuple comme le signale un ancien eleve d’Eton dans ses Reminiscences of Eton (1831) : I cannot consider the game of football as being gentlemany; after all, the Yorkshire common people play it[12]. (« Je ne peux pas considerer le football comme un sport de gentlemen ; apres tout, le petit peuple du Yorkshire y joue. »)

Le Highway Act britannique de 1835 interdisant la pratique du folk football sur les routes[12] le contraint a se replier sur des espaces clos. Des variantes de la soule se pratiquent deja, de longue date, sur des terrains clos[13]. C’est la, sur les terrains des ecoles d’Eton, Harrow, Charterhouse, Rugby, Shrewsbury, Westminster et Winchester, notamment, que germe le football moderne. Les premiers codes de jeu ecrits datent du milieu du XIXe siecle (1848 a Cambridge[14]). Chaque equipe possede ses propres regles, rendant les matches problematiques. La Federation anglaise de football (Football Association) est creee en 1863.

Son premier objectif est d’unifier le reglement. L’exemple britannique [modifier] [pic] [pic] Aston Villa en 1899 Les Britanniques codifient et organisent le football en s’inspirant des exemples du cricket et du baseball, ces deux sports collectifs etant deja structures avant l’emergence du football. Des ligues professionnelles aux championnats et autres coupes, le football n’innove pas. Le premier club non scolaire est fonde en 1857 : le Sheffield Football Club. Le Sheffield FC dispute le premier match interclub face au Hallam FC (fonde en 1860) le 26 decembre 1860 a seize contre seize[15].

Ces deux clubs pionniers se retrouvent en decembre 1862 pour le premier match de charite[15]. La Youdan Cup est la premiere competition. Elle se tient en 1867 a Sheffield et Hallam FC remporte le trophee le 5 mars[16]. La premiere epreuve a caractere national est la FA Challenge Cup 1872. Le professionnalisme est autorise en 1885 et le premier championnat se dispute en 1888-1889. La Federation anglaise tient un role preponderant dans cette evolution, imposant notamment un reglement unique en creant la FA Cup, puis les clubs prennent l’ascendant[17]. La creation du championnat (League) n’est pas le fait de la

Federation mais une initiative des clubs cherchant a presenter un calendrier stable et coherent. L’existence d’un reseau ferroviaire rend possible cette evolution initiee par William McGregor, president d’Aston Villa[18]. Ce premier championnat est professionnel, et aucun club du Sud du pays n’y participe. L’Angleterre est alors coupee en deux : le Nord acceptant pleinement le professionnalisme et le Sud le rejetant. Cette difference a des explications sociales. Le Sud de l’Angleterre est domine par l’esprit classique des clubs sportifs reserves a une elite sociale.

Dans le Nord domine par l’industrie, le football professionnel est dirige par des grands patrons n’hesitant pas a remunerer leurs joueurs pour renforcer leur equipe, de la meme facon qu’ils recrutent de meilleurs ingenieurs pour renforcer leurs entreprises[19]. Pendant cinq saisons, le championnat se limite aux seuls clubs du Nord. Le club londonien d’Arsenal passe professionnel en 1891[20]. La ligue de Londres exclut alors de ses competitions les Gunners d’Arsenal[21] qui rejoignent la League en 1893. La Southern League est creee en reaction (1894)[22].

Cette competition s’ouvre progressivement au professionnalisme mais ne peut pas eviter les departs de nombreux clubs vers la League. Les meilleurs clubs encore en Southern League sont incorpores a la League en 1920[23]. [pic] [pic] Finale de la FA Cup 1905 Concernant le jeu, le passage du dribbling game au passing game est une evolution importante. A l’origine, le football est tres individualiste : les joueurs, tous attaquants, se ruent vers le but balle au pied, c’est-a-dire en enchainant les dribbles. C’est le dribbling. Comme Michel Platini aime a le rappeler, « le ballon ira toujours plus vite que le joueur ».

C’est sur ce principe simple qu’est construit le passing game. Cette innovation apparait a la fin des annees 1860 et s’impose dans les annees 1880. Des la fin des annees 1860, des matches entre Londres et Sheffield auraient introduit le passing au Nord[24]. C’est la version de Charles Alcock, qui situe en 1883 la premiere vraie demonstration de passing a Londres par le Blackburn Olympic. Entre ces deux dates, la nouvelle facon de jouer trouve refuge en Ecosse[25]. Sur le modele de la Football Association, des federations nationales sont fondees en Ecosse (1873)[26], au Pays de Galles (1876)[27] et en Irlande (1880)[28].

Des rencontres opposant les selections des meilleurs joueurs de ces federations ont lieu des le 30 novembre 1872 (Ecosse-Angleterre), soit quelques mois avant la fondation officielle de la Federation ecossaise[29]. Des matches annuels mettent aux prises ces differentes selections, et a partir de 1884, ces matches amicaux se transforment en une premiere competition internationale : le British Home Championship. En pratiquant le passing plutot que le dribbling, les Ecossais dominent les premieres editions[30]. Football international [modifier] [pic] [pic] Match de football au Canada [pic]Article detaille : Football dans le monde.

Contrairement aux sports « nobles » comme le cricket, le tennis, le hockey sur gazon et le rugby, le football n’est pas tres developpe au sein des clubs sportifs installes dans l’La Federation internationale de football association (FIFA) est fondee a Paris en 1904 malgre le refus britannique de participer a une entreprise initiee par les dirigeants francais de l’USFSA[43]. Le but premier de l’Union est de reduire au silence les autres federations sportives francaises pratiquant le football, et elle impose dans les textes fondateurs de la FIFA qu’une seule federation par nation soit reconnue par l’organisme international.

Le piege se retourne contre l’USFSA en 1908. L’Union claque la porte de la FIFA, laissant a son principal concurrent, le Comite francais interfederal (ancetre direct de l’actuelle Federation francaise de football), son siege a la FIFA[44] ; l’USFSA se retrouve isolee mais son etat d’esprit contre le professionnalisme demeure la regle jusqu’a la fin des annees 1920. Le racingman Frantz Reichel prophetise ainsi en 1922 que « le football professionnel anglais perira s’il reste cantonne sur le sol britannique[45] ».

A la fin des annees 1920 et au debut des annees 1930, plusieurs nations europeennes et sud-americaines autorisent le professionnalisme afin de mettre un terme aux scandales de l’amateurisme marron qui touchent ces pays depuis les annees 1910. Le gardien de but international francais Pierre Chayrigues refuse ainsi un « pont d’or » du club anglais de Tottenham Hotspur en 1913 ; il admettra dans ses memoires que les joueurs du Red Star etaient grassement remuneres malgre leur statut officiel d’amateur[46].

L’Autriche (1924), la Tchecoslovaquie et la Hongrie (avant 1930), l’Espagne (1929), l’Argentine (1931), la France (1932) et le Bresil (1933) sont les premieres nations (hors du Royaume-Uni) a autoriser le professionnalisme dans le football[47]. En Italie, la Carta di Viareggio, mise en place par le regime fasciste en 1926, assure la transition entre le statut amateur et professionnel, definitivement adopte en 1946[48]. [pic] [pic] Les confederations membres de la FIFA. CAF en Afrique     CONCACAF en Amerique du Nord     CONMEBOL en Amerique du Sud     AFC en Asie et Australie     UEFA en Europe     OFC en Oceanie

Au niveau continental, des confederations gerent le football. La premiere confederation creee est celle d’Amerique du Sud, la CONMEBOL, fondee le 9 juillet 1916. Placees sous l’autorite hierarchique de la FIFA, les confederations veillent toutefois a preserver leur independance. Elles ont toutes libertes, par exemple, pour organiser a leur convenance les qualifications pour la Coupe du monde et pour mettre en place des calendriers specifiques, malgre des tentatives d’harmonisation sans grande portee de la FIFA. Les cas africains et sud-americains sont significatifs.

La Coupe d’Afrique des nations (CAN), par exemple, se dispute tous les deux ans en pleine saison europeenne posant des problemes pour les clubs employant des joueurs africains. La FIFA n’a pas autorite pour fixer ces calendriers, et seule la Confederation africaine maitrise cette question. Selon un comptage publie par la FIFA le 31 mai 2007[1], le football est pratique dans le monde par 270 millions de personnes dont 264,5 millions de joueurs (239,5 millions d’hommes et 26 millions de femmes). On compte environ 301 000 clubs pour 1 700 000 equipes et 840 000 arbitres. 13 000 joueurs evoluent sous statut professionnel. Ce dernier chiffre est a manier avec precaution car il existe des differences considerables entre les nations a propos de la definition d’un joueur professionnel. L’Allemagne est ainsi absente du classement des vingt premieres nations a ce niveau tandis que d’autres nations, moins strictes dans la definition du statut professionnel, avancent des donnees artificiellement elevees. Au niveau des nations, la Chine est en tete avec 26,166 millions de joueurs pratiquants.

Derriere la Chine, on trouve les Etats-Unis (24,473 millions), l’Inde (20,588), l’Allemagne (16,309), le Bresil (13,198), le Mexique (8,480), l’Indonesie (7,094), le Nigeria (6,654), le Bangladesh (6,280), la Russie (5,803), l’Italie (4,980), le Japon (4,805), l’Afrique du Sud (4,540), la France (4,190) et l’Angleterre (4,164). Ces chiffres prennent en compte les licencies et les pratiquants non licencies. Concernant les joueurs licencies, le tableau ci-dessous presente les donnees des douze federations nationales comptant le plus de joueurs licencies.

A noter qu’apres la participation en finale de la Coupe du monde 2006 de l’equipe de France, le nombre des joueurs licencies a depasse le cap des 2 millions en France (2 020 634)[ Amerique du Nord ou en Australie, notamment. En Afrique du Sud, les colons britanniques y importent le football des 1869[31] puis une coupe du Natal est organisee des 1884[32], mais le football, sport roi dans les townships[33], reste tres mal percu par les tenants blancs de l’apartheid qui lui preferent le rugby, le tennis et le cricket.

Le football fut, il est vrai, en pointe pour denoncer l’apartheid et des le 9 avril 1973, une equipe melant joueurs noirs et blancs represente l’Afrique du Sud lors d’un match international non officiel face a la Rhodesie[34]. Les Britanniques jouent pourtant un role important dans la diffusion du football, notamment grace aux ouvriers depeches aux quatre coins du monde pour mener a bien des chantiers. Le football est par exemple introduit en Amerique du Sud par les ouvriers travaillant sur les chantiers des lignes ferroviaires.

Ils montent des equipes et mettent en place des competitions d’abord reservees aux seuls joueurs britanniques, et qui s’ouvrent progressivement aux joueurs puis aux clubs locaux. Le cas sud-americain est complexe. Il existe egalement des clubs britanniques qui pratiquent cette discipline et des etudiants originaires d’Angleterre jouent un role important dans l’introduction du football entre Montevideo et Buenos Aires[35]. Ainsi, le football s’installe durablement dans des nations comme l’Uruguay ou l’Argentine des les annees 1870-80.

En Amerique du Nord, des competitions sont creees dans les annees 1880 (1884 aux Etats-Unis sur la cote Est)[36]. [pic] [pic] Match de football en Belgique (Royal Excelsior Mouscron-Standard de Liege) La Belgique, ou les universites anglaises jouent un role moteur[37], les Pays-Bas (premier club fonde en 1879[37]), la Suisse (introduction du football des les annees 1860 et premier club en 1879[38]) et le Danemark (premier club en 1876[39]) figurent parmi les premiers pays de l’Europe continentale touches par le football.

L’expansion du football est egalement due a des voyageurs de diverses nationalites ayant effectue des sejours au Royaume-Uni ou ils furent inities au jeu. En France, l’introduction du football se fait ainsi principalement par l’action des professeurs d’anglais qui ramenent de leurs voyages linguistiques outre-Manche regles et ballons dans les cours d’ecoles[40]. Les Britanniques sont egalement determinants dans l’introduction du football en France.

L’action des clubs britanniques parisiens des White-Rovers et du Standard AC fait plier l’Union des societes francaises de sports athletiques (USFSA) le 9 janvier 1894, qui, dans la droite ligne des clubs britanniques guindes, redoutait une expansion du football et de ses vices, comme le professionnalisme, les transferts et les paris et se refusait a reconnaitre cette discipline[41]. En Allemagne, le football est d’abord clairement percu comme un corps etranger a la nation et est dedaigneusement surnomme le « sport des Anglais » par les nationalistes[42].

Toutefois, le football prend racine dans les villes (premier club fonde en 1887 : SC Germania Hambourg) ou ouvriers et cols blancs se rassemblent autour d’une passion commune[42]. L’Europe du Nord est ainsi progressivement contaminee entre les annees 1870 et le debut des annees 1890, puis l’Europe du Sud (Sud de la France inclus) connait le meme sort entre les annees 1890 et le debut du XXe siecle.