finition histoire

finition histoire

L’occupation de Nantes durant la Seconde Guerre Mondiale Lors de la Seconde Guerre Mondiale, l’armée allemande pénètre dans Nantes le 19 Juin 1940, durant cette occupation, les troupes instaurent plusieurs règles limitant les libertés individuelles, comme par exemple la mise en place dun couvre-feu afin de se mettre aux heures allemandes. Dans chaque territoires occupés, toutes armes à feu, et autre matériel de guerre sont réquisitionnés, afin de limiter tout acte de rébellion.

Ceux ne respectant pas cette loi, sont condamnés soit au travail forcé ou à la prison. Si l’arme est utilisé sur un soldat allemand, la personne est de suite condamné à m La vie devient particu re or2 les richesses de la VIII et 2 • Les problèmes de ra des cartes de rationn fin Ilemagne s’accapare ar manquer. magasins Nantais et ce afin de répondre au mieux aux besoins de la population.

Cela favorise grandement « le marché noir Des groupes isolés de résistances se mettent en place dès le début de l’incursion Allemande, afin de libérer Nantes et d’expulser « l’ennemi de France Le 20 octobre 1941, l’assassinat du lieutenant colonel Karl Hotz a entraîné l’exécution de age de 48 prisonniers, en hommage, nous retrouvons une place se

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nommant « la place des 50 otages La Feldkommandantur 518 lors de roccupation de Nantes Lors de l’occupation de Nantes, la France doit prendre à sa charge les frais d’occupation de son territoire, elle doit fournir logement et nourriture.

Les autorités allemandes font preuve d’une remarquable efficacité pour s’installer en pays conquis. La symbolique de leur présence est renforcée par les lieux stratégiques dans lesquels elles choisissent de s’installer, elle l’est aussi par le fait qu’elles sont partout. Ainsi, les troupes tationnent à l’usine des Batignolles quand les officiers réquisitionnent les appartements les plus agréables, l’intendance allemande s’installe dans les hôtels du centre ville et la Feldkommandantur à l’hôtel d’Aulx (ancien bâtiment du XIème corps d’armée, place Maréchal-Foch).

Cela devient le quartier général des allemands pendant les années « noires Y. Nous retrouvons le drapeau nazi de la kommandantur de Nantes sur les plusieurs édifices publics comme sur l’hôtel Montaudoin. Source des documents : Thierry Guidet « 10 promenades dans l’histoire de Nantes »;Michel Scheid « Nantes 1940-1944 »