FICHES TOTALITARISMES ET FRANCE

FICHES TOTALITARISMES ET FRANCE

L’URSS DE STALINE . UN ETATTOTALITAIRE URSS = Union des Républiques Socialistes Soviétiques, créée par Lénine en 1922 1921-1928 : au niveau économique, Lénine instaure la NEP (nouvelle politique économique) = compromis entre le communisme (l’Etat garde le contrôle de la grande industrie, des banques… ) et le capitalisme (relative liberté économique avec existence d’entreprises privées… ). 1924 : mort de Lénine sans successeur désigné. Staline et Trotski p g se disputent alors le met en place un Etat I. UNE ECONOMIE C it exiler Trotski et

Staline met fin à la NEP car il veut le retour à une politique communiste stricte. A. La collectivisation des terres = mise en place en 1 929 = suppression de la propriété privée, tout désormais appartient à l’Etat et à la collectivité. Elle est décidée pour augmenter la production et financer l’industrie lourde qui est la priorité du régime. 1929-1934 : les terres sont reprises aux paysans de manière autoritaire : ceux qui refusent sont exécutés ou déportés dans les goulags. Tous les paysans doivent désormais appartenir à des

Kolkhozes : fermes et terres appartenant à l’Etat et où tous les paysans travaillent en commun et doivent ensuite repartager les voies de communication (construction sous

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Staline de bcp de routes, ponts, canaux… ), l’armement.. Toutes les entreprises sont nationalisées càd qu’elles appartiennent toutes à l’Etat. + pour inciter à la production , mise en place de modèles à suivre grâce à une intense propagande = Stakhanovisme. Conséquence : en 1 937, l’URSS devient la Be puissance industrielle du monde, mais au prix de millions de morts et de nombreuses exactions. Il.

L’URSS DE STALINE, UN REGIME TOTALITAIRE Critères : un chef unique = Staline U n parti unique Le PC (parti communiste) Une idéologie proclamée par l’Etat = communisme Des ennemis pourchassés = opposants politiques, koulaks (paysans riches), bourgeois… Des organes de répression = NKVD (police politique) + goulags Une économie planifiée et dirigée par l’Etat Propagande omniprésente + censure Culte de la personnalité autour de Staline A. Un régime dictatorial Staline, Premier secrétaire du parti, confisque et possède tous les pouvoirs. Il prend seul toutes les décisions.

Dans le même temps, le Parti Communiste, dirigé par Staline, est le parti unique. Toutes les libertés sont supprimées : expression, réunion, circulation (par ex en 1932, un passeport intérieur est créé pour contrôler les déplacements à l’intérieur du pays), religion (pratiques religieuses interdites)… Un seul syndicat est autorisé par le régime. 3. Une société soumise 2 victimes de la terreur stalinienne). + Déportation dans les goulags (camps de travail forcé, où la mortalité est très forte à cause de la faim, du froid et des épidémies), à la suite de procès fictifs.

EX : 1936-1938 = les Grands Procès de Moscou : l’assassinat de Kirov, un proche de Staline, sert de prétexte à l’organisation des procès de Moscou : sont éliminés tous les opposants politiques, membres du parti, savants, intellectuels, militaires… opposés à Staline. Durant cette période de Grande Terreur, environ 1,5 millions de personnes ont été arrêtées. Des millions de soviétiques ont ainsi été victimes de la terreur stalinienne. 2. par la propagande : tous les médias sont soumis à Staline et sont chargés de présenter au peuple une vision idéalisée du égime et d’exalter le communisme et ses réalisations.

Ex : Eisenstein, cinéaste, qui a glorifié la politique de Staline dans ses films, et notamment les bienfaits de la collectivisation des terres. Staline a tous les pouvoirs et met en place autour de lui un véritable culte de la personnalité : affiches, photo, poèmes, statues qui le magnifient, le parent de toutes les qualités et le présentent comme le « Petit Père des peuples » Pour souligner la puissance et l’efficacité de L’URSS de Staline, des grands défilés sportifs ou militaires, des parades, sont organisés ur la place Rouge, à Moscou. . Par l’embrigadement : Les Soviétiques sont étroitement encadrés par une série d’organisations, et ce dès leur enfance. = Mise en place d’organisations de jeunesse pour mieux les encadrer et ancrer dans les esprits les idéologies communistes et staliniennes : les Pionniers de 9 à 15 ans et les Komsomols de 16 à 28 ans. 3 communistes et staliniennes : les Pionniers de 9 à 15 ans et les Komsomols de 16 à 28 ans. ?? l’URSS de Staline est donc bien un Etat totalitaire, puisqu’il est fondé sur la toute puissance de son chef à la tête d’un arti unique (le PCIJS), sur l’idéologie communiste qui vise ? transformer la société, et enfin, sur la terreur, la propagande et l’embrigadement pour y parvenir. 4 président Hindenburg nomme Hitler CHANCELIER. Il. UN ETAT TOTALITAIRE ET RACISTE A. La mise en place d’une dictature Janv 1933 : dissolution du Reichstag (le Parlement) Fev 1 933 : arrestation des communistes accusés de l’incendie du Reichstag. = élimination des opposants) MARS 1933 : HITLER OBTIENT LES PLEINS POUVOIRS Le NSDAP est le seul parti autorisé Le Front du Travail est le seul syndicat autorisé Toutes les libertés sont supprimées : presse, réunion, expression… Août 1934 : Hitler devient Reichsführer, càd à la fois chancelier et chef de l’Etat : il est le maître absolu et incontesté de l’Allemagne. B. une population soumise 1. par la propagande : Hitler met en place une propagande simple pour qu’elle soit comprise par tous, avec des slogans inlassablement répétés.

La propagande est confiée à Goebbels. Tous les médias sont contrôlés. +Hitler utilise les parades et les grandes manifestations pour montrer aux Allemands et au monde entier la puissance du régime. culte de la personnalité autour de Hitler. 2. par l’endoctrinement : les enfants sont endoctrinés très tôt pour qu’ils deviennent de parfaits nazis = création des Jeunesses Hitlériennes : dès 1936, tous les enfants âgés d’au moins 8 ans sont obligés d’y aller : on y apprend aux enfants à se soumettre, à obéir et à être brutal. 3.

Par la terreur : l’appareil policier mis en place par Hitler est puissant et redoutable = gestapo (police politique), les SS (police du Reich), les camps de concentration (1 er = Dachau en Bavière dès 1933)… S peuple le peuple allemande doit être épuré de tous ses ?léments impurs, comme les juifs, les Tziganes, les Noirs, homosexuels… – Ein Reich = un Empire = le pangermanisme : l’Allemagne doit construire un Empire en s’étendant vers l’est, càd en constituant son espace vital au détriment des peuples slaves. All = Etat belliciste (qui souhaite la guerre). Ein führer = un chef : tout doit être centré autour de Hitler. 2. Un Etat raciste On retrouve toute Pidéologie raciste dans Mein Kampf. 1935 : lois de Nuremberg • les juifs perdent la citoyenneté allemande ; interdiction des mariages mixtes et des relations exuelles avec des Allemands.. Obligation du port de l’étoile jaune Interdiction d’accès à certains lieux publics Interdiction de pratiquer certains emplois 9 nov 1938 : nuit de cristal : 25000 juifs sont arrêtés, des milliers de morts, les magasins juifs et les synagogues sont incendiés. un Etat bellciste Ill. VERS LA GUERRE : UN ETAT BEL ICISTE Le nazisme est une idéologie expansionniste, guerrière… Ds ce but, Hitler met en place très rapidement une économie de guerre. A. Le tournant de 1936 1935 : rétablissement du service militaire obligatoire = violation u traité de Versailles 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 4 alliances avec l’Italie et le Japon. B. La constitution de l’espace vital expansion vers l’est la France et l’Angleterre permettent à Hitler d’annexer les Sudètes (z plutôt Hitler que la guerre).

Mais 1er septembre 1939 : l’Allemagne envahit la Pologne cette fois-ci la France et l’Angleterre interviennent : 3 sept 1939 : le Royaume Uni et la France déclarent la guerre ? l’Allemagne = début de la SGM. d’extrême-droite (ex : les Croix de feu) : elles manifestent le 6 février 1934 (émeute qui fait une quinzaine de morts) es partis de gauche décident de s’unir contre cette menace fasciste = le Front Populaire. Il. LE FRONT POPULAIRE A.

Définition C’est le rassemblement des partis de gauche -la SFIO (Section française de l’Internationale Ouvrière) : Léon Blum -le Parti Communiste : Maurice Thorez -le parti Radical : Edouard Daladier devise du Front Populaire = « Pain, Paix, Liberté » lutter contre la guerre, la crise économique et le fascisme. B. L’oeuvre du Front Populaire 1936 : le Front Populaire remporte les élections et Léon Blum devient président du Conseil.

Des « grèves joyeuses » et des occupations d’usines éclatent un peu partout pour montrer que les Français sont contents et qu’ils attendent désormais des réformes. Le 7 juin 1936 sont signés les Accords de Matignon = réunion des syndicats et des patronats pour résoudre la crise -2 semaines de congés payés -40 h de travail par semaine -conventions collectives (réunions entre syndicats et patronat) -liberté syndicale -nationalisation des banques et des chemins de fer -interdiction des ligues d’extrême droite naissance de la civilisation des loisirs. C. La fin du Front Populaire 8