Fiche Textes Of FAB

Fiche Textes Of FAB

Charte des sections sportives scolaires B. O. n025 du 20 juin 2002 Les pratiques sportives, au même titre que les pratiques culturelles, contribuent à l’épanouissement du jeune et à son intégration sociale. Le sport est reconnu comme étant un moyen d’enrlchissement physique mais aussi moral, culturel, intellectuel. Il est source de plaisir et d’accomplissement personnel. Il représente une contribution originale à la formation du citoyen, en particulier au sein de l’association sportive des établissements.

Les sections sportives scolaires remplaçant les anciennes sections parts-études, en rendant possible la pratique approfondie d’activités sportives dispositif de réussite aptitudes des jeunes. En outre, même si ce du sport de haut niv or 8 Sni* to View nstituent un mpétences et t pas dans le cadre espoirs), elles peuvent néanmoins donner l’ leve la possibilité d’atteindre un haut niveau de pratique. CHARTE DU JEUNE CITOYEN DE L’AN 2000 (B. o. no 12 du 20 mars 1997) Éducation : Toute personne a le droit d’avoir une éducation, sans distinction d’âge, de sexe, de position économique et de race.

Tout individu doit pouvoir bénéficier des principaux savoirs. Le but essentiel de l’éducation doit être l’autonomie de chaque individu. Chacun doit pouvoir s’éduquer a son rythme, s’épanouir selon ses intérêts et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
réaliser son projet dans la vie. Environnement : construire davantage de pistes cyclables Cultu Culture et loisirs : Il serait souhaitable d’inclure dans les emplois du temps une ou deux heures de culture générale : visites, rencontres d’artistes et de sportifs, ce qui empêcherait le cloisonnement.

Prévention de la violence : La violence est un mal que l’on doit réduire avec l’éducation donnée dans la famille et à l’école. Apprendre à se parler, à s’exprimer, à échanger des idées réduit les risques de violence. La répression, qui est nécessaire, en atténue les effets sans en faire disparaitre les causes. Collège de l’an 2000 ; UN COLLEGE POUR TOUS ET POUR CHACUN BO supplément au N023 du 10 jun 1999 Leur ambition : que la démocratisation quantitative de la fréquentation du collège se prolonge par une démocratisation qualitative des voies et des chances de réussite.

Parmi les actions que je vais mettre en place, certaines sont destinées à tous et d’autres plus ciblées. Un collège capable de s’adapter à chacun pour éviter de reléguer les uns sans freiner les autres : c’est ainsi que les intérêts des élèves les plus en difficulté comme ceux des meilleurs peuvent non pas s’opposer mais converger. Certaines dispositions sont d’application immédiate. D’autres nécessitent une montée progressive en puissance. Je ne commenterai ici que celles que je considère comme les principaux leviers des changements introduits au collège.

Cette mutation nécessaire du collège s’ordonne autour de 3 objectifs complémentaires . – Prendre en considération des élèves différents dans un collège pour tous. 2 – Dlversifier les méthodes d’enseignement pour aiguiser l’appétit d’apprendre et tous. 2 – Diversifier les méthodes d’enseignement pour aiguiser et accompagner la conquête de l’autonomie. 3 – Mieux vivre dans la « maison collège » LES COMPÉ ENCES PROFESSIONNELLES DES MAÎTRES B. O. no 1 du 4 janvier 2007 Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable Tout professeur contribue à la formation sociale et civique des élèves.

En tant qu’agent de l’État, il fait preuve de conscience rofessionnelle et suit des principes déontologiques : il respecte et fait respecter la personne de chaque élève, il est attentif au projet de chacun ; il respecte et fait respecter la liberté d’opinion ; il est attentif à développer une attitude d’objectivité ; il connaît et fait respecter les principes de la laicité, notamment la neutralité ; il veille à la confidentialité de certaines informations concernant les élèves et leurs familles.

Il exerce sa liberté et sa responsabilité pédagogique dans le cadre des obligations réglementaires et des textes officiels ; il connait es droits des fonctionnaires et en respecte les devoirs. L’éthique et la responsabilité du professeur fondent son exemp arité et son autorité dans la classe et dans l’établissement.

Maitriser la langue française pour enseigner et communiquer Dans son usage de la langue française, tant à l’écrit qu’à l’oral, le professeur doit être exemplaire quelle que soit sa discipline. Il est attentif à la qualité de la langue chez ses élèves. Qu’il présente des connaissances, fournisse des explications ou donne du travail, il s’exprime avec clarté et précision, en tenant compt