Fiche Lecure Candide

Fiche Lecure Candide

1) Candide ou l’optimisme de Voltaire 2) Publié le 15 janvier 1759 : vingt éditions une traduction et 3 anglais Révisé en 1761 surtout au chapitre 22 3) Situation de l’œuvre : a. Biographie de voltaire : Nom : François Marie Arouet, dit voltaire Naissance : 21 novembre 1964 à paris, sou règne de louis 14 Famille : Bourgeoise. Son père est notaire lie peut de lien avec celui-ci, et sa mère décède quand il a 7 ans Personnalité : un peut bipolaire car trop bon ami mais horrible ennemi.

Il écrivit des contes sont il n’osait s’avouer l’auteur. Voltaire était classiqu idées, conseiller des l fut toujours fidèle ? libérer, défendre. Formation I or 11 Swipe vie.  » n dacieux dans ses condamnés. Mais l’écriture : éclairer, -études au collège jésuite louis-Legrand. Etude de droit. 1 717 : Fréquentation des salons mondains et libertins. Il tente de briller auprès des princes dans les salons mais il dépasse souvent les limites du respect et se fait enfermé 11 mois à la bastille (1717). 1718 : Grand succès d’œdipe il signe pour la première fois « voltaire » qui est une anagramme de Arouet -1723 : La ligue (1723) grand succès aussi

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dénoncent le fanatisme des guerres de Religion. 1720 – 1723 . Période d’activité intense, voltaire connait au théâtre un grand succès et échecs. Il amuse et inquiète louis 15. -1726 : Dispute avec le chevalier de Rohan qui le juge insolent et le fai fait enfermé a la bastille.

Un mois plus tard voltaire est obligé de s’exiler de France et va en Angleterre patrie de la liberté. Durant son séjour il rencontre Shakespeare newton et Locke -1732 : Malgré sa mauvaise santé voltaire continue d’écrire, essuie plusieurs échecs mais a un grand succès en écrivant Zaïre en 22 jours : relativité des opinions religieuse et vertu morale des aïens. Même année se marie avec Emilie du châtelet -1734 : Voltaire laisse publier les lettre philosophique en aidant ? leur rédaction malgré leur interdiction.

Menacé il se réfugie ? Cirey chez Emilie du châtelet en lorraine qui n’est pas en France ? cette époque -1734: à Cirey voltaire prend gout pour les sciences et écrit un ouvrage qui aura une portée importante quant à la diffusion des théories nouvelles. -1736 : écrit le Mondain (optimiste) -après 1736 : Voltaire tiens une correspondance avec le roi Frédéric 2 de russe qui souhait le rencontrer mais Voltaire à 50 ns devient historiographe du roi. A Pacadémie française il se fait des ennemis et dédie au pape sa tragédie Mahomet. 1747 : il doit se caché 2 mois à Sceaux chez la duchesse du Maine pour impertinence envers la reine. -1749 : Mort de Mme du Chatelet qui le trompe et décède durant son accouchement. Voltaire très triste décide de se rendre chez Frédéric 2. -1750 : Tous se passe bien entre les deux hommes jusqu’à que des rivalités et suspicions arrive. Voltaire se moque des prétentions littéraires de son protecteur. : On presse Vrange et on jette l’écorce. Voltaire se brouill PAG » 1 littéraires de son protecteur. : On presse l’range et on jette l’écorce.

Voltaire se brouilles avec les familiers du roi et devient indésirable a la cour. Voltaire qui Frédéric. Il se retire entre les frontières de l’Allemagne qui lui offre asile et la France qui le lui refuse. Finalement il habite à Genève dans la propriété des Délices. Mais Genève ne permet pas à voltaire de rester là-bas. Son théâtre particulier est fermé ; il soupçonne voltaire d’avoir inspiré Alembert l’article Genève de l’encyclopédie très sévère contre le calvinisme. Rousseau défend a patrie et part en bataille contre voltaire. 1755 : Tremblement de terre de Lisbonne. Bouleversé voltaire écrit un poème sur le désastre de Lisbonne qui l’entrainera dans un débat avec rousseau au sujet de la providence. -1759 . Voltaire défend l’encyclopédie et engage la utte quand le dictionnaire est condamné au feu. C’est alo s qu’il écrit des pamphlets contre les jésuites. -1759 : publication de Candide qui parle de l’histoire de l’humanité qui est faite de crimes, de guerre, de fanatisme et d’oppression. -1760 : a 70 ans voltaire devient seigneur de Fernex (propriété rès de Genève). l cultive son jardin et construit un église et par protestation déiste la dédie à dieu seul. – 1 764 : publie le traité sur la tolérance. -1778 : Voltaire retourne à paris mais n’est pas accepter a Versailles. -1778, 30 mai : Voltaire meurt a 84 ans tourmenté par la souffrance. Il ne pouvait être enterré par l’église mais il dit : Je meurs en adorant dieu, en aimant mes amis, en ne PAGF30F11 pouvait être enterré par l’église mais il dit : Je meurs en adorant dieu, en aimant mes amis, en ne haïssant pas mes ennemis et en détestant la superstition.

Son corps est enterré clandestinement en champagne -1791, 10 mai : les reste de voltaire furent transférés solennellement au Panthéon b. Contexte historique de Vœuvre Le contexte historique de l’œuvre a son importance : deux grandes catastrophes viennent de se produire, le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 et la guerre de Sept Ans, dont les atrocités ont marqué Voltaire qui ne peut plus crolre en la providence divine et la nature fondamentalement bonne du monde. Le mal et la souffrance sont donc des phénomènes mineurs en comparaison du bien infini de la création divine.

Cette pensée, appelée l’optimisme leibnizien, veut que chaque chose arrive en raison d’une cause nécessaire. Voltaire reproche à ces idées de pousser l’homme au fatalisme et, en réaction ? cet optimisme qu’il juge idiot, préfère promouvoir une vision pragmatique du monde et de l’homme. Il a foi en la nature de l’homme qu’il juge seul capable, par ses efforts, d’améliorer le monde et la condition humaine. c. Contexte culturel de fœuvre Enfin on peut noter que la guerre de Sept Ans, qui éclate en 1756 entre, d’un côté la Prusse et l’Angleterre, de l’autre la France, la

Russie et l’Autriche, se retrouve dans le début de l’ouvrage. Ce conflit révolta Voltaire par les massacres qu’elle causa. Le siècle des Lumières est un mouvement intellectuel lancé en Europe au xviiie siècle (1715-1789), dont I PAGFd0F11 siècle des Lumières est un mouvement intellectuel lancé en Europe au Wiiie siècle (1715-1789), dont le but était de dépasser l’obscurantisme et de promouvoir les connaissances. Des philosophes et des intellectuels encourageaient la science par l’échange intellectuel, s’opposant à la superstition, à l’intolérance t aux abus des Églises et des États.

Le terme de « Lumières » a été consacré par l’usage pour rassembler la diversité des manifestations de cet ensemble d’objets, de courants de pensée ou de sensibilité et d’acteurs historiques qui est un conte philosophique. Le mouvement est celui du siècle des lumières. 4) Genre : conte philosophique, écrit en prose, 30 chapitres. 5) sujet a. Résumé de l’œuvre Voir livre b. Thèmes principaux L’ARGENT DANS CANDIDE : Les philosophes des Lumières ont tous posé le problème de l’argent, associé à la question du onheur.

L’IRONIE : manière de railler, de se moquer de qu’un ou de quelque chose en disant le contraire de ce que l’on veut faire entendre. Ex : Monsieur le baron était un des plus puissants seigneurs de Westphalie car son château avait une porte et des fenêtres. L’IMAGE DE LA FEMME : ca société du 18ème siècle est une societé masculine. Toutes les femmes connaissent une dégradation physique, sociale et morale : Cunégonde bien sûr, mais aussi la vieille et Paquette L’UTOPIE : Définition du mot : en grec cela signifie « en aucun lieu : nulle part b.

L’IJtopie est au début un pays imaginaire où un gouvernement idéal règne sur un peuple heureux, mais dès le 18ème siècle, le se s 1 imaginaire où un gouvernement idéal règne sur un peuple heureux. mais dès le 18ème siècle, le sens du mot s’élargit ; l’utopie est un idéal politique qui ne tient pas compte de la réalité. | 0) Les Utopies rejetées par Vo taire : • Celle de Thunder-ten-tronckh : c’est un « paradis » immuable où tout est soumis à Dieu le Père sur terre, le comte. C’est l’utopie du pouvoir absolu, autoritaire, refermé sur lui-même (chapitre 1). ) Les utopies valorisées : • L’Eldorado (voir Ill) c. découpage chapitre 1 début de l’action : candide se fait chasser du château. 6) Analyse des personnages Candide Candide est le personnage éponyme du conte. Il tient la place du personnage principal et l’on ne sait pourtant que peu de choses à son sujet. Voltaire nous en donne une brève description physique : « Sa physionomie annonçait son âme Son nom a pour origine le comportement du personnage, il évoque son innocence d’âme et s’il est honnête, le jeune homme est également très nait.

II a pour étymologie le mot latin candidus, qui signifie « blanc couleur qui symbolise sa façon d’être, tout en ayant une consonance qui rappelle la « candeur Pangloss : Pangloss est le précepteur de Candide. Voltaire en fait immédiatement un personnage hautement comique en disant de lui qu’il enseigne la « métaphysico-théologocosmolonigolagie », un mélange de trois disciplines distinctes : la métaphysique, la théologie et la cosmologie qui, mises bout à bout, forment un résultat absurde, premier indice qui conduit le lecteur à penser que Pangloss a 6 1