Fiche de somatique

Fiche de somatique

Somatique Maladies psychosoma (7) : F. Alexander : 1930——- ! ! Malades psychosoma : Fl. Dunbar ! ! Structures psychosoma : P. Marty ! ! Organisation psychosoma : P. Marty ! ! Somatisations : pas seulement desorg mais aussi reorg : R. Debray ! ! Classification psychosoma : nevroses mentales/nevroses bien mentalisees/nevroses mal mentalisees/ nevroses a mentalisation incertaine ! ! Situations psychosomat J. Chemouni : 2000 3 ordres de realite : -bio -psycho -socio ! ! « Conjoncture explosive » : R. Debray = apparition simult de mouv de desorg psych (sens de P.

Marty), d’une potentialite somat et une faillite dans les contres-investiss externe du sujet, concernant notament les objets investis par le sujet. 1980 : « depression essentielle » : sans objet – chute du tonus vitale niveau au plus pres du bio pauvrete affective alexithymie : 4 manifestations chez le malade somatique : Pedinielli : *incap a exprimer verbalement ses emotions et ses sentiments *limit de la vie imaginaire *tend a recourir a l’action pour eviter ou resoudre les conflits *description detaillee des faits, evenements, symptomes psychiques Deficits de la vie psychique : malades somatiques : Onirique – Empathie (ils pensent donc que les autres ne peuv avoir d’empathie puisque eux ne le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
peuv) – preconscient : associations : 1980 : disparition de l’utilisation preferentielle de la voie la plus longue pour la voie la plus courte : tend a l’agir pour traiter les pulsions -affects : libido et agressifs – absence ou grandes perturbations : transfert : 1980 : en lien avec l’alexithymie chez ces malades : pas de nevrose de transfert : tout au plus–« passages transferentiels » par intermittences -representations – leur pensee est operatoire (P. Marty :1960): hyper-realistes Desjour : « economie de la perception » : centres sur des elements perceptifs = mobilisation de representants psychiques autour des perceptions – destin des motions pulsio ne peuvent etre traitees mentalement, psychiquement avec des processus psychiques ou psychopatho(deficit : emotion, pensee, affect, conflit, fantasme) : donc somat – faillite des systemes de refoulement (plutot deversement de l’excitation pulsio du cote somat : l’angoisse ne peut se metaboliser) – Ils ont des relations d’objet delibidinalises (eco narciss : autre : pas ou tres peu d’interet)

Colloque : maladie et creation : Maladie : rupture dans la vie et dans le fonctionnement psychique : crise existentielle majeure puis gestion de la crise et reorganisation. nevrose actuelle : s’explique d’une source diff de la nevrose classique : a rechercher dans la vie actuelle, desordres sexuels reels troubles psychiques accomp de troubles organiques, diff des troubles corporels de conversion de l’hysterie Question du corps ou plutot des corps : Freud : « sans le soma, point de psychique » Freud : l’hysterie : conversion corps :naissance de la psychanalyse edecine et neurologie : il se scinde de ces deux disciplines ex de corps : imaginaire, bio symptomes : inconscient: destin de certains affects convertis dans le soma corps psychique : petri, marque par la subjectivite, donc son imaginaire. dans cette periode : psychanalyse refoulement, aversion, voir forclusion du corps reel Cert reg de la vie psychique : notament nevrotique (castration, phallique) mais : Processus + archaique (perversions ou autres) clinicien : parfois fonction de type maternelle (alpha, holding… ) favoriser emergence de la vie psychique du patient reter pensees, mots, representations 3 types de reve : -operatoire : P. Marty? -repetitif : P. Marty? -crus : R. Debray hypocondrie : psychotique : se croit atteind d’une maladie organique grave, lethal. Il va courir les medecins : recherche d’un diagnostic et d’un traitement le malade se sent perturbe dans son corps consequences : (en lien avec l’alexithymie chez ces malades) l’occulte du cote du patient fait retour du cote du cli relation th : coloree de m mortifere contre-transfert : sentim de ne pas pouvoir penser, assoc librement, fatigue…

Repression : m psychopatho * eviter l’apparition de representations dans la vie psychique *evacuer les affects s’ils sont lies a des contenus psychiques = desaffectiver : car certaines representations sont insupportables : ce contre quoi le sujet se protege Inhibition : Desjour : peut s’etendre a la vie mentale du sujet (sideration, stupeur) = lutter contre la decharge de la realite pulsionnelle qui fait violence au sujet. (Def avec repress, forclus, inhib) destins de l’affect : *deplacement : autres pensees : n obsess par ex *exterieur : phobie par ex conversion (corps) *4e de Mc Dougall : etranglement de l’affect : le sujet se retrouve coupe d’une partie de lui : il perd une partie de sa subjectivite sa psyche : etat de privation face a un trop plein. Le vide correspond a un exces d’exp affectives vide : defense contre un trop plein lutte contre « ca » (instance) 3e mecanisme : « forclusion de l’affect » clivage : le denie se retrouve conserve a l’interieur le rejet dans la realite externe lui revient par la realite externe decharge dans l’agir, dans les activites sensori-motrices : Desjour el de la pensee, parole desaffect, trouble somat : Defense contre une eventuelle desorg psychique (=decomp psychopatho qui peut etre depressive pour certains et psychotique pour d’autres) defense contre l’angoisse ( meme jusqu’a l’archaique pour certains) representations derangeantes et vecus irrepresentes (bien plus redoute que le symptome du point de vue de leur economie psychique) : differents niveaux qd trouble disparu : psychotherapie car parfois episode depressif puis quand depression enrayee il peut y avoir un retour du symptome somatique parfois chez cert : alternance ontexte de perte (pilier, etayage, objectale mais aussi d’objet narcissique) Engel et Schmale : « syndrome de renoncement-abandon » : protect contre l’emerg de represent et affects depressifs, et desorg somatique, accomp d’un gel des affects douloureux lies aux vecus de perte, de separation elude et remplace le tr psych d’elab de la perte pour cert : somat : equivalent depress = situations : perte ressentie comme insupportable sujet se sent abandonne alors il abandonne la partie : lui meme, son corps. il ne peut traiter la perte : objet et narciss—desorganisation somatique