Fiche De Lecture L Enfant Noir

Fiche De Lecture L Enfant Noir

CEnfant noir est le premier livre de Camara Laye. Loin de son pays natal, il évoque dans ce récit autobiographique son enfance, ainsi que la richesse et la chaleur de la culture africaine qu’il a dû quitter pour s’ouvrir à la modernité. 1. Cauteur Camara Laye, écrivain guinéen d’expression française, est né en 1928, à Kouroussa, en Haute-Guinée. Après avoir quitté son village natal pour la ville de Conakry, il part pour la France où il fera des études pour devenir ingénieur.

Après l’indépendance de son pays, il devient le premier ambassadeur du gouvernement Sékou Touré, puis il s’installe au Sénégal où il devient chercheur : il recueille les récits des peuples next page to vien « ext noirs, racontés par le Il est l’auteur de plusi OF4 Dramouss. Son derni ou-v. , adaptation des chant Empereur mandingu Il meurt en 1980 à Dakar. 2. L’œuvre a. La dédicace gard du Roi et la parole, est une taire de Soundiata, ‘auteur dédicace son autobiographie à sa mère.

C’est un hymne à sa mère mais aussi, à travers elle, à toutes les femmes africaines. Ce texte est très connu sur le continent africain, il est lu et appris par cœur par les élèves et a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
également fait l’objet de chansons. b. Le résumé Camara Laye fait débuter son autobiographie vers l’âge de 5 ou 6 ans. Il découvre l’atelier de son père forgeron et tout le mystère et la magie qui entourent cette activité. Sa maison familiale à Kouroussa est, pour le jeune Ca Camara, un lieu de douceur et de protection.

Il se rend parfois chez son oncle dans un autre village, Tindican, où il découvre une autre communauté soudée autour des travaux agricoles. Déjà son habit de jeune écolier le fait se distinguer de ses compagnons de jeux. Il pressent que cette vie à la campagne ne sera pas la sienne. Il fréquente l’école coranique, puis l’école française où il excelle et e tarde pas à rejoindre Conakry, la capitale, pour poursuivre ses études. Sa mère souffre beaucoup de Pabsence de ce fils qui lui échappe.

I participe néanmoins aux rites initiatiques malinkés et musulmans : le rite de Kondén Diara et la circoncision. Ces deux cérémonies marquent le passage entre l’enfance et l’âge adulte. Les adolescents doivent apprendre à dominer leur peur et supporter la souffrance afin de prouver leur vaillance et leur courage aux yeux de la communauté. e jeune garçon possède sa propre case dans la concession de ses parents, qu’il retrouve à chaque retour, modifiée « ? ‘européenne » grâce aux soins de sa mère qui n’ignore pas le goût de son fils pour la France. récit s’achève sur le départ de l’auteur pour la France où il va intégrer une école à Argenteuil. Il est déchiré entre cette perspective nouvelle et l’abandon de sa terre natale, de sa famille, de ses amis, de son amour et de sa culture. 3. Les thèmes a. L’Afrique : la tradition Le récit de Camara Laye est un hommage à la terre africaine. La dédicace, même si elle est destinée à sa mère, est un hymne à la femme africaine éternelle et au continent africain, terre-mère. Il fait vi 2