Fiche 1 L vis Strauss

Fiche 1 L vis Strauss

La première réserve concerne l’influence entre l’observateur et les phénomènes qui sont en perpétuel changement. A toutes échelles gardées, on modifie notre objet quand on l’observe. La deuxième réserve est qu’on définit nos objets selon nos propres intérêts car « les séries statistiques sont trop courtes pour les étudier », trop vague, ne peuvent pas tout prendre en compte. A son tour, Lévis Strauss met deux objections au critère de scientificité de Wiener. Il reprend le deuxième argument, mais ouligne le fait que c’est une monographie : ça ne s’applique qu’à une personne.

Alors que pour Levis Strauss cela n’est pas Swp to page suffisant, il ne faut p mais à un ensemble. ors Cependant, en lingui uz Sni* to mathématique. Pour comprendre que le uites Individuelles ut faire une étude Ique il faut d’abord si ron comprend cela, c’est que nous avons un raisonnement scientifique. Deuxièmement, il faut comprendre que même si nous en avons conscience, on ne peut pas le modifier. Ici, l’objet est indépendant de l’observateur, on peut donc faire des analyse