fenelon

fenelon

Commentaire de texte sur Fénelon, Les aventures de Télémaque François de Salignac est né le 6 aout 1651 au château de Fénelon à Sainte-Mondane, mort le 7 janvier 1715 à Cambrai, est un homme d’Église, théologien et écrivain français. Il a écrit en 1699 les Aventures de Télémaque ressemble à une imitation de l’Odyssée d’Homère et de L’Enéide de Virgile. Il a écrit se livre pour servir à l’éducation du duc de Bourgogne.

Ce livre relate les aventures de Télémaque, à la recherche de son père Ulysse. Le eune prince, accompagné de la déesse Minerve apparaissant sous les traits du sage mentor. Lors de son parcours il affronte des situations qui lui permettent de le former à l’exercice du page pouvoir. Il s’agit d’un descriptif qui constit d’un homme nomme extraordinaire, la Béti développe une argu livre. Cest un texte . Le passage parle oyageurs un pays comment Fénelon r son élève.

Dans un premier temps Fénelon décrit un paradis des temps anciens, puis il dénoncera la société dans laquelle il vit en utilisant un diptyque. Fénelon commence tout d’abord par nous présenté une terre merveilleuse dans l’esprit d’Homère, mais il nous fait la présentation d’une cart ShAipe to Wew next

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
page carte géographique antique. Il dit que le « fleuve Bétis » au nom du territoire, la Bétique. Il fait référence aux colonnes d’hercules qui sont dans Pantiquité les montagnes qui bordent du côté de l’Europe et du côté de l’Afrique.

Il décrit ensuite les conditions climatique du pays en disant que « les hivers y sont tièdes » et que « l’ardeur de l’été y est toujours tempérée » il montre la lémence du temps qui appuis sur l’aspect paradisiaque du pays. Il finit en caractérisant les vents à l’aide d’une métaphore, en disant que les aquilons ne soufflent jamais dans ce pays mais que les zéphyrs des vents doux et tièdes laissent une fraicheur toute l’année et que ce n’est qu’heureux hymen de printemps et d’automne.

Cela donne à l’extrait tout d’abord un aspect de leçons géographique plutôt réaliste mais qui dans la suite de l’extrait deviendras plus mythique. Puis, Fénelon dés le début fait une références mythique en arlant de l’âge d’or, il dit : « avoir conservés les délices de l’âge d’or Cette époque est décrite de manière que tout ce que l’homme a besoins s’y trouve sans avoir besoins de rien faire et que tout les hommes vivent en harmonie même les animaux domestiqués et sauvages vivent en harmonie.

Ce qui donne ? cette époque un aspect utopique tout est parfait dans le meilleur des mondes. Fénelon essaye par ce livre de faire passer un message qui est que c 2 le meilleur des mondes. Fénelon essaye par ce livre de faire passer un message qui est que ce monde pourrait vraiment xcités. Il souligne aussi l’aspect simple de la vie que mène les hommes de cette époque il écrit « ils sont tous bergers ou laboureurs La présence biblique dans l’extrait montre l’importance de la religion pour Fénelon.

D’autre part, Hauteur cherche à critiquer la société actuelle. Il commence par présentés les qualités morales exceptionnels du peuple rurale. Dans un premier temps, on remarque l’on n’utilise pas de l’argent mais que les gens utilisent les trocs à cette époque et que cela provoque beaucoup moins de discordes qu’a l’époque actuelle. ar cela l’auteur représente le reproche de la religion sur l’utilisation de l’argent.

Dans un second temps, le peuple ne différencie pas les métaux vils, des métaux précieux. Le bonheur du peuple de la Bétique apparait comme un bonheur saint. En outre, Fénelon dénonce le nombre incalculable d’artisans que louis XIV fait vivre pour faire construire ses édifices. Il critique aussi la petite noblesse et la bourgeoisie. On peut en conclure que Fénelon cherche à faire passer comme message que les hommes construisent pour améliore leur vie mais que ça la détruit. 3