Fe f f

Fe f f

Qu’est ce que le bassin parisien (en géologie) ? I s’agit d’une unité géologique recouvrant près de un tiers du territoire national. Il s’étend entre les Ardennes au nord, le massif réamorçais à l’ouest, le massif Central au sud et les Vosges à l’est. C’est un vaste plateau d’altitude moyenne (178 m). Ce bassin, comme son nom l’indique forme une dépression qui a été occupée par des mers peu profondes et des lacs. Des couches d’argiles et de calcaires s’ sont formées successivement pour combler ce bassin.

L’épaisseur des roches atteint par endroit plus de 3. 000 mètres. Le bassin est drainé par trois fleuves : la sein en son centre, la Loire au sud ouest et la messe à sa bordure est. Création de la Terre L’histoire géologique la Terre. Cette créait A Cette époque, la te p g ère à la création de milliards d’années. Récurant afin d’en former une plus grande. La boule ainsi crée se solidifie et s’entoure d’une atmosphère gazeuse puis elle va se recouvrir d’eau et un unique continent va naître, constitué surtout de cratères, ressemblant à la Lune.

Ce continent va ensuite se recouvrir de différentes couches, des squelettes d’animaux y Ermont enfouis,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des végétaux vont se solidifier pour donner à la Terre l’aspect qu’elle a aujourd’hui. Cette période s’étend de la création de la Terre à l’apparition des premiers êtres vivants « évolués Cette période se comptant en milliards d’année, est très peu connue, toutes les roches de cette époque ayant presque disparues. Pendant cette période, la vie fait son apparition. Cette apparition est estimée à -3,8 milliards d’années. Cette vie n’est présente que dans l’eau et seulement sous forme de bactérie.

Ces bactéries, les stomatologues, ont entendant 3 milliards d’années filtrée tout faire de la Terre. L’air chargé de désoxyder de carbone (CH.) a ainsi été chargée en oxygène. L’air devient alors respirable. I ne a qu’un seul continent, nommé apanage. Sur la cote est, au niveau de l’équateur se situe le futur bassin parisien. Il est constitué d’une chaîne de montagne, comparable à factuel annihila. C’est le massif herculéen. Le massif réamorçais, le central et les Ardennes sont des restes de ce dernier. Le bassin parisien repose entièrement sur un socle herculéen.

Suite à l’érosion, le massif est raboté pour ne laisser place qua’ ne plaine aride. Celle-ci marque le passage à l’ère secondaire. Il) L’ère secondaire a) Le triais (-245 à -200 millions d’années) C’est le début de l’histoire géologique. Un golfe marin diminué dans la région du bassin parisien. Il met 35 m d’années pour progresser de 300 km dans le continent. Bu) Le juridique (-200 à -135 millions d’années) La mer s’approfondit. Il y a une accumulation de sédiments fins (argile) sur une centaine de mètre dans les parties les plus profondes de la mer.

Alors 2 sédiments fins (argile) sur une centaine de mètre dans les artistes les plus profondes de la mer. Alors qu’il y a une formation de calcaire dans les zones moins profondes. Vers -180 m d’années, il y a un paysage de lagon avec de nombreux coraux. Le bassin s’approfondit et les coraux sont ensevelis sous des couches d’argiles. Sous l’effet des plaques techniques, le bassin s’approfondit et ses bordures sortent de l’eau. A la fin du juridique, la mer se retire et un golfe se forme. La vie bat son plein. Cc) Crétacé (-135 à -65 millions d’années) Le La mer revient par le sud est.

Vers -90 millions d’années, Il y a une accumulation d’algues formant une couche de craie, d’où le nom crétacé. Le climat est chaud et humide et les premières plantes à fleurs commencent à pulluler. Vers -65 millions d’année, les dinosaures s’éteignent ainsi que trois quart des espèces anima les et végétale. Il) ‘ère tertiaire a) Le plongée (-65 à -23 millions d’années) La mer n’est plus qu’un petit golfe peu profond bougeant au géré des mouvements tchniques. Vers -40 millions d’année, le golfe devient périodiquement une lagune, où s’effectue de nombreux dépôts de gypse.