Faut-il avoir peur des machines?

Faut-il avoir peur des machines?

Faut-il avoir peur des machines ? Les defauts : _ Un catalogue d’avantages et d’inconvenients a propos de chaque invention concrete. Ex : le telephone portable est pratique mais en meme temps il monopolise l’attention des gens et l’on ne connait pas reellement les effets a long terme… Faire de la philosophie, ce n’est pas faire un catalogue d’exemples et de lieux communs, c’est reflechir sur les raisons d’une peur, sur les raisons d’un sentiment qui nous pousse a nous defier des machines. La peur est un sentiment or un sentiment est, en partie, irrationnel et incontrole. On pouvait creer une problematique sur ce point : avons-nous raison d’avoir peur d’une chose creee par nous ? N’est-ce pas irrationnel ? _ Le sujet porte sur la machine et non sur le progres technique en general. Faites attention aux termes utilises dans le sujet. L’essentiel de votre note se joue au niveau de ce travail preparatoire de reperage des termes.

Des lors, les developpements sur le progres technique et le principe de precaution etaient quelque peu hors sujet ou, en tout cas, insuffisants. Qu’est-ce qu’une machine ? En quoi est-elle differente d’un simple outil par exemple ? La machine se caracterise par son fonctionnement mecanique (besoin de peu d’energie humaine) et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
son automatisme (besoin de peu d’interventions humaines). On peut comprendre d’ou vient la peur des machines, nous avons l’impression qu’elles nous mettent a l’ecart, qu’elles nous depassent.

LA NOTION DE L’AUTOMATISME ET DE SES REPRESENTATIONS EST LE VERITABLE ENJEU DE CETTE QUESTION. Quelle introduction ? C’est assez simple. Il faut partir de la science-fiction (Matrix par exemple) car elle exprime une peur et, en meme temps, cette peur vient d’une ? uvre de fiction, elle releve de l’imagination et n’est pas tout a fait rationnelle de ce point de vue la. Ex : Les films de science fiction aiment representer des machines devenues autonomes et qui decident de se retourner contre les humaines. Ces ? vres expriment, a la fois, une peur reelle des hommes d’etre depassee mais cette peur, s’exprimant dans des ? uvres imaginaires, merite d’etre analysee. On ne peut l’accepter comme telle. Apres tout, la machine est le fruit du progres humain et de l’intelligence des inventeurs. D’un point de vue intellectuel (du point de vue de la comprehension), il n’y a pas de raison de craindre ce que la raison a produit. Toutefois, d’un point de vue moral (du point de vue de la decision), l’homme n’a-t-il pas cree une ? vre qui lui echappe ? La peur de la machine est-elle irrationnelle ou, au contraire, justifiee ? Proposition de plan : I°) Distinction outil/machine : voir le cours. II°) La peur de la machine : voir le cours et insister sur la peur de l’autonomie de la machine et de la perte de controle par l’homme. Voir sur ce point les reactions des ouvriers au debut de la revolution industrielle (ex. le luddisme, faites la recherche sur « wikipedia » par exemple). III°) S’interroger sur le bien fonde de la peur.

Vous avez souvent parle de la peur de l’inconnu et de ce que l’on connait pas. C’est tres bien mais c’etait encore vague. Il fallait s’appuyer plus reellement sur le texte de Gilbert Simondon. Je retiendrai trois points : _ il faut une veritable education technique pour cesser de ressentir de la peur face a l’inconnue et l’etrangere qu’est la machine. Celle-ci a ete pensee et fabriquee par l’homme, nous pouvons et DEVONS la comprendre mais cette comprehension demande une education plus poussee et plus complexe que la simple comprehension de l’outil. Simondon – et c’est la le point central – identifie la cause de la peur de la machine. Comme toute peur, elle est irrationnelle et imaginaire : c’est le fantasme de l’automatisme. Nous pensons naivement que la machine la plus evoluee, c’est celle qui fonctionne toute seule or c’est la une machine assez peu developpee et complexe (meme en informatique). _ Le veritable progres de la machine, ce n’est pas de fonctionner toute seule mais d’etre en interaction constante avec l’homme, d’etre programmable et re-programmable.

Pour comprendre cela, il faut une veritable education technique. Voir « Simondon » a la fin du cours sur la technique sauf pour les T STG 2 pour qui ce corrige tient lieu de cours. Conclusion : la peur est toujours mauvaise conseillere, seule une education technique consequente nous rendra capable de comprendre de la machine et d’eliminer les nouveautes techniques sans utilite reelle mais dont la seule motivation est de satisfaire notre paresse, notre besoin de consommer ou de depenser…