Faut bien le faire

Faut bien le faire

hieqfomuuqidblqiougzdiqbsdbqziufbiqlgsbfqizjdbiuqbgsiudgagzd- ebjqzdfbqezbjkfbjkqzfqzdu_ofhoqbjzdfugqsdgigzudiuuuuuuuuuuu uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu- uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu uuuuuuuuu- UUUUUUUUU- uuuuuuuuuuuuuuuu gggg- p g gggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg gggggggggggggggggggggAprès un premier épisode qui posait les bases de la série tout en présentant les membres de la famille Forrester, Telltale nous offre le deuxième volet de son « adaptation » de Game of Thrones.

Le challenge est de taille pour e deuxième segment, dans le sens où Iron from Ice n’était pas vraiment au niveau des attentes générées par cette extension vidéoludique de l’oeuvre phare de George RR. Martin. Comme convenu, The Lost Lords débute là où s’arrêtait le précédent volet, dans la douleur et le recueillement. De fait, le cliffhanger de Iron from Ice était censé nous amener vers un épisode plus violent, plus prenant, bref, plus proche d’un véritable épisode de la série de HBO.

Mais qu’en est-il vraiment ? N’y allons autant, The Lost Lords choisit une voie légèrement différente e celle de son prédécesseur en saupoudrant la progression, à intervalles réguliers, de scènes d’action faisant intervenir différents personnages. Une façon agréable pour mieux mettre en avant les dialogues représentant toujours le cœur du Jeu car synonymes d’intrigues à tiroirs et de choix corneliens. n périple de Castle Rock à Yunkai…

U Si on ne reviendra pas une fois

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
encore sur l’absence de sous-titres français ou le niveau technique telltalesque du jeu, précisons tout de même que la construction de The Last Lords se calque sur celle de Iron from Ice. Cela implique donc de passer d’un personnage à l’autre, chacun oeuvrant dans un endroit différent du monde de Game of Thrones. Ainsi, bien qu’on ait le plaisir de retrouver Mira à King’s Landing, cet opus devient plus que jamais emblématique avec l’arrivée de Gared Tuttle à Castle Rock, au sein de la Garde de Nuit.

Si ce lieu mythique ne nous a Jamais semblé aussi petit, la visite de l’endroit reste utile ne serait-ce que pour montrer l’évolution de Gared, fort intéressante, autant de par son entraînement (au tir, à l’épée… ) que par ses rencontres parfois musclées) ou les choix qui forgeront son identité et la vision que son entourage aura de lui, à commencer par Jon Snow dont la présence reste plutôt relative. Outre Carred, dont la destinée semble très importante pour l’avancée de l’histoire, Rodrik Forrester reste sans conteste l’un des personnages les plus importants de The Lost Lords.

En effet, l’homme est ici confronté à la tragédie qui a récemment ébranlé sa famille et va devoir s’imposer en tant que leader vis-à-vis de ses hommes tout en confortant sa famille plus que jamais au centre d’intrig vis-à-vis de ses hommes tout en confortant sa famille plus que jamais au centre d’intrigues politiques. Le traitement du personnage est bien équilibré et repose sur un agencement de séquences mettant en avant sa force de caractère s’opposant à sa faible condition physique.

Du coup, si Rodrik gagne en charisme, Asher Forrester, nouveau venu traînant ses guêtres à Yunkai, paraît plutôt fade malgré sa complémentarité avec le reste de sa famille. En effet, Asher nous étant pour le moment présenté comme un homme d’action, on ne sera pas surpris de constater ue la plupart des séquences où il intervient sont des rixes, violentes à souhait, qui sont autant de moyens de consolider l’amitié qui l’unit à sa compagne d’infortune Beska. our une narration plus équilibrée Certains choix vous feront cogiter Au final, The Lost Lords ne règle pas tous les soucis du premier épisode (certaines Intrigues sont bien plus étoffées que dautres) mais se montre plus maîtrisé grâce à une progression plus rythmée qui n’omet jamais d’étoffer son histoire, et donc les épisodes à venir, par le biais de dialogues amenant choix rapides t questions sur la façon dont on veut faire progresser l’aventure.

Mira choisira-t-elle d’être loyale à Margaery Tyrell ? Gared fera-t-il le choix d’être un digne représentant de la Garde de Nuit ? Asher arrivera-t-il à dresser une armée ? Rodrik se pliera-t-il aux diktats de ses « alliés » ? Il ne tient qu’à vous d’imposer votre volonté en appuyant au bon moment sur le bouton adéquat, en espérant que vos choix aient un réel impact sur le mid-season de ce Game of Thrones. Trailer de lancement de Game of Thrones : Episode 2 3