Faire Un Entretien Compr Hensif

Faire Un Entretien Compr Hensif

Résumé du livre de Kaufmann Intro L’entretien compréhensif constitue une spécifique de récolter et de traiter avec sa propre coherence interne et instruments. méthode des données ses propres Le renversement ruction de or 10 Sni* to View l’objet 1. 1 Le débat méth a l’impression aujourd’hui que la socio on devient de plus en plus scientifique.

En fait, apparu de nouvelles façons de faire des enquêtes, voir même un nouveau métier de sociologue, caractérisé par deux éléments répondre aux critères de la production industrielle (hommes interchangeables) et remplacer la théorie par la echnique comme instrument de l’objectivation scientifique. De plus, aujourd’hui on a tendance ? vouloir faire disparaître l’interprétation qui est perçue contraire à la neutralité de l’objectivation. Chaque enquête mobilise ses instruments et nécessite une construction personnelle enrichie de l’expérience et qu’il faut toujours réadapter.

Chaque su sujet. On y arrive grâces à des procédures s scientifiques d’objectivation, c’est la rupture épistémologique d’Arlette en fait. Cette méthode vient des sciences dures et est reprise en sciences sociales. Avec quels instruments faire cette rupture ? D’une part avec la rigueur méthodologique et d’autre part en gardant à l’esprit que la technique est subordonnées à l’hypothèse. Le modèle classique adapté en sciences sociales est

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le suivant à partir d’une théorie, on construit des hypothèses que l’on vérifie et rectifie sur le terrain.

Dans la démarche de l’entretien compréhensif on procède différemment . le terrain n’est pas le lieu de la vérification mais le point de départ de la problématique. ON inverse le mode de construction de l’objet. Kaufmann mentionne une théorie proche de l’entretien compr, ‘est la Grounded Theory : l’objet se construit peu à peu, par une élaboration théorique, à partir d’hypothèses forgées sur le terrain. C’est en fait une théorie qui vient du bas, fondée sur les faits, d’où grounded. L’entretien compr.

Est la saisie d’un savoir social incorporé par les individus et non une explication des faits. Cette sorte de sociologie, la socio compréhensive, est apparue en réaction ? l’aridité dans la méthode et du quantii, mais il ne faut pas pour autant écarter la méthode. Sinon il n’y a plus d’objectivation mais seulement de l’interprétation et des ns la socio 7 0 pour ambition de proposer une combinaison entre la travail de terrain (observations empiriques) et la fabrication concrète de la théorie (méthodes) 1. La validité des résultats Généralement on pense que plus c’est scientifique plus c’est valable, Kaufmann rejette cette conception. Commencer le travail rapidité, 2. 1 Entrer dans On choisit un le sujet sujet, que l’on souplesse doit bien empathie définir pour en fixer les limites, puis on lui associe une question de départ et ds hypothèse. La question de départ fonctionne comme un guide. Il faut ?galement faire des lectures qui nous servent ? faire l’état des savoirs et à problématiser ce savoir au travers des connaissances acquises.

Les lectures sont essentielles pour découvrir et constituer les instruments de travail, c’est—à—dire les concepts. Dans un entretien compréhensif on cherche ? limiter la phase exploratoire à des lectures et des ébauches d’échantillons, une première rédaction de la grille d’entretien et un essai auprès de personne. On cherche à attaquer le terrain le plus vite possible, le retard est un risque. 2. 2 Des instruments évolutifs Un autre risque que 10 est celui de les informateurs et introduire une dynamique de discussion.

Il ne faut pas hésiter à faire évoluer la grille d’entretien. Dans un entretien Pordre des questions et la manière dont la grille est faite est important car c’est de cela que va dépendre le niveau de confiance de l’interrogé dans donc son niveau d’implication. 2. 3La conduite d’entretiens Kaufmann énumère l’importance du Style oral de l’enquêteur (ton, élocution… ) 2 l’enquêteur En général lors d’un entretien l’enquêteur pose ds questions, la personne répond, puis on lui pose une tc.. ela établit une hiérarchie qu’il faut briser dans l’entretien Trouver la bonne question l’enquêteur qui se dédouble en même temps qu’il doit écouter discussion pour tout saisir et autre question compr. travail de pleinement la qu’il doit aussi analy ter, demander des 0 société, elle entretien, la cela devient a ses contradictions. Lors d’un personne fait un retour sur elle–même, une sorte de situation expérimentale. L’enquêteur a parfois affaire à ds bons élèves, qui agissent ainsi pour se conformer aux normes sociales, parce qu’ils sont évalués sur leurs éponses, dans le cadre d’enquêtes aujourd’hui reconnues.

Certes, le langage des bons élèves perd naturel et en spontanéité, mais il reflète une volonté de travailler permettant d’aller loin dans l’investigation. La facllite les entretiens. 3. 2 Vérité et mensonges Attention, même si les répondre sincèrement et faussé qu’ils disent soit volonté de parler de soi informateurs veulent cooperer, arrive que pour plusieurs raisons. ce . dans l’enquête des seins nus, la perception des seins nus (vulgaire, naturel,…. ) dépend de notre adhéslon ou pas à la pratique. Notre jugement est donc influencé par notre adhésion ou pas.

De plus, tout ce qui est dit ne peut pas être utilisé comme la vérité pure parfols il existe des déformations du réel, c’est—à– dire que l’on ne voit que ce que l’on a envie de voir. Jeux d’influences influence des codes sociaux Fables de vie les gens se mettent en scène inconsciemment et ce s 0 l’enquête, l’entretien est de départ mais l’enquête commence avec l’investigation appelé analyse de contenu. contenu, on va passer du une sorte de premier du matériau, aussi fanalyse de Dans tas de cassette audio, ésultat des entretiens, à un texte sociologique.

On traite les données et on fait une élaboration théorique. L’investigation doit être active, le chercheur doit briment s’impliquer et s’intéresser, c’est comme une enquête policière. Kaufmann insiste sur la passion du chercheur, qui doit être attentif aux émotlons que cela peut susciter chez lui. IL a également recours à des fiches, recommandé par Kaufmann, Wright Mills, Strauss, … Ces fiches sont utilisées pour la retranscription du matériau. Chacun a sa méthode, Kaufmann lui note en haut d’une feuille une phrase et en bas ommente ce qu’elle a eu comme impact sur lui, ses émotions par rapport à cet extrait.

A ce stade il y a trois outils pour le chercheur . le plan évolutif qui va être revu au fil de l’enquête, le magnéto et les cassettes, et les fiches. (Exemples dans le livre) 4. 2 Frottement des concepts D’où viennent les hypothèses ? C’est à la fois le résultat d’une activité, un désir du chercheur comprendre, et à la fois le résutat d’une passivité, une ouverture d’esprit pour ne pas rester dans ses idées fixes. Dans la théorie classique les concepts utilisés dans les hypothèses vienn PAGF 10 même