Facteurs biotiques

Facteurs biotiques

des proies vivantes pour s’en nourrir ou alimenter sa progeniture. Elle est tres frequente au niveau de la nature et les predateurs jouent un role tres important dans le maintien de l’equilibre ecologique B/ Parasitisme : le parasitisme est une relation biologique symbiotique ou l’un des protagonistes tire profit au depend d’un ou de plusieurs specimens d’une espece tierce. C/ Symbiose ou mutualisme : La symbiose est une association intime et durable entre deux organismes heterospecifiques (especes differentes), parfois plus.

Les organismes sont qualifies de symbiotes, ou, plus rarement symbiontes ; le plus gros peut etre nomme hote. 2-Relations intra specifiques A / L’effet de groupe : Il comprend l’ensemble des modifications qui interviennent dans le comportement des animaux de la meme espece lorsqu’ils sont groupes par deux ou plus. Facteurs biotiques 1-Relations interspecifiques : ce sont les relations qu’ont une ou plusieurs especes differentes. A/ Predation : le predateur est un animal qui capture des proies vivantes pour s’en nourrir ou alimenter sa progeniture.

Elle est tres frequente au niveau de la nature et les predateurs jouent un role tres important dans le maintien de l’equilibre ecologique B/ Parasitisme : le parasitisme est une relation biologique symbiotique ou l’un des protagonistes tire

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
profit au depend d’un ou de plusieurs specimens d’une espece tierce. C/ Symbiose ou mutualisme : La symbiose est une association intime et durable entre deux organismes heterospecifiques (especes differentes), parfois plus. Les organismes sont qualifies de symbiotes, ou, plus rarement symbiontes ; le plus gros peut etre nomme hote.

B /L’effet de masse : il designe au contraire les effets lies au surpeuplement. Il peut se traduire par une diminution de la fecondite (par exemple chez certains rongeurs), des troubles physiologiques, des comportements aberrants comme le cannibalisme a l’egard des oeufs ou des jeunes. 3/ Moyens de defense Les moyens naturels de defense sont un ensemble de comportements et d’organes dont les animaux sont pourvus au fur et a mesure de leur evolution, leur permettant de lutter contre leurs predateurs. 4/ Chaines alimentaires

Une chaine alimentaire est une suite d’etres vivants de differents niveaux trophiques dans lequel chacun mange des organismes de niveau trophique inferieur dans le but d’acquerir de l’energie. 5/ Moyens de communication langue et langage, systemes structures de signes oraux ou ecrits qui permettent la communication entre les etres humains. Plus precisement, le langage est la faculte que possede l’etre humain de s’exprimer, ce qu’il fait au moyen d’une langue, systeme de communication propre a la communaute a laquelle il appartient.

Dans la perspective des recherches sur la cognition, le langage joue un role dans la connaissance. 2 APPROCHES DU LANGAGE Imprimer cette section Le langage peut etre etudie du point de vue de sa structure et de celui de son utilisation. La discipline a laquelle est specifiquement devolue l’etude du langage et des langues dans leur diversite est la linguistique. Un certain nombre des concepts de la linguistique a cependant pour origine des notions anciennement elaborees par la grammaire et la philosophie du langage.

Pour ce qui est de l’etude de l’utilisation du langage dans ses formes litteraires, elle releve de la rhetorique, de la stylistique, de la poetique ou de l’hermeneutique. 3 LANGAGE ET COMMUNICATION ANIMALE Imprimer cette section L’etude du langage comme moyen d’expression inclut necessairement l’etude des gestes et des sons. Si l’on considere que les animaux s’expriment a l’aide de gestes et de sons, on peut se demander s’il est possible de parler a bon droit d’un langage animal.

Ce qu’on appelle « communication animale » concerne la maniere dont les especes communiquent a l’aide de signes non verbaux. C’est seulement par metaphore que l’on peut parler de langage animal, dans la mesure ou le langage ne peut pas etre reduit a sa fonction de communication, et ou il presente un certain nombre de differences irreductibles. Les langues offrent en permanence la possibilite de communiquer de nouveaux messages, ce qui n’est pas le cas de la communication animale. Elles distinguent le contenu communique des mots servant a le communiquer.

Enfin, l’objet de la communication peut se referer au passe et au futur, caracteristiques que ne possedent pas les systemes de signes non verbaux. Voir aussi Comportement animal. 4 CARACTERES ESSENTIELS DE LA PAROLE Imprimer cette section Certains facteurs sont necessaires a l’existence du langage humain. Il s’agit de facteurs physiologiques (le corps doit etre capable de produire les sons de la parole), de facteurs grammaticaux (la parole doit avoir une structure), et enfin de facteurs semantiques (l’esprit doit etre capable de traiter le sens des paroles ; voir Semantique).