exposé svt don d’organes

exposé svt don d’organes

Le premier roman de Simon Second relate un voyage hors du commun. S’inspirant avec brio de l’univers fantastique de Jules Verne, l’auteur embarque ses lecteurs dans la plus incroyable des aventures sous-marines. Suspense et frisson sont au rendez- vous ! un train pour La Rochelle – New-York ? Embarquement immédiat en compagnie d’Adrien pour une aventure au cœur des fonds marins où s’enchaînent les péripéties. Adrien découvre émerveillé un univers Inconnu ainsi que sa propre histoire familiale.

Pourtant, le danger rôde sans cesse et le voyage devient une lutte infernale pour rejoindre son père, que le jeune garçon n’a pas vu g depuis 2 ans. Alors q l’inquiétude à bord, A les embûches du voy e. Un roman agréable e une fin trop rapide q des personnages. bien loin et malgré age et intelligence regrette simplement ment les intentions pour rejoindre New-York depuis la France, deux solutions existent : prendre un avion ou faire la traversée en bateau.

Certes, vous avez aussi le sous-marin, mais ce mode de déplacement n’est pas fait pour les touristes… Alors, Simon Second exploite l’imaginaire enfantin en inventant le premier train sous-marin ! « Comment traverser un océan sous quatre mille mètres de Sv. ipe

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
to de fond en résistant à la pression ? » se demandent les enfants. En fait, le grand-père d’Adé, Ernest, avait trouvé dans un fond marin aux Antilles un nouveau métal cent fois plus dur que l’acier.

A partir de ce nouveau matériau, les parents d’Adrien ont pensé et conçu le rail ainsi que le train « totalement surréaliste » dans lequel a pris place le petit héros. L’intérêt du roman s’arrêterait là, si, en plus de cette formidable découverte, le voyage se faisait sans anicroches. Et c’est là que l’auteur rejoint la vision sous-marine de Jules Verne en inventant es dangers divers et variés répondant aux noms de Mégalodons, Pliosaures et Calmars géants.

Et pour couronner le tout, il y a u traitre à bord du train, bien décidé à faire de ce nouveau moyen de transport un fiasco sans précédent. Et pour couronner le tout, il y a un traître à bord du train Le lieu de l’action est loin d’être réconfortant pour nos personnages confrontés aux avaries, attaques et pièges. L’Océan devient vite un enfer chaotique renforçant davantage leur Isolement, parce qu’à cet endroit, personne ne peut leur porter secours. Simon Second ne laisse pas souffler son lecteur.

Son récit est mené tambour battant par des personnages qui, à défaut d’épaisseur psychologique, sont volontaires et font fi des dangers. Certes, on peut trouver une certaine répétition dans l’enchaînement des péripéties, mais l’ensemble reste 2 peut trouver une certaine répétition dans l’enchainement des péripéties, mais l’ensemble reste cohérent et entretient le suspens, si bien que, jusqu’au bout, on se demande si la destination finale de New-York sera atteinte.

Titre : Adrien et le train des Abysses Auteur Simon Second : Simon Second est né en 1981 et se passionne pour les romans ‘aventure depuis qu’il a découvert Jules Verne à l’âge de huit ans. I puise aussi son inspiration dans les westerns. Il est, en parallèle, musicien, batteur (un instrument qu’il enseigne depuis plusieurs années), compositeur parolier Adrien et le train des Abysses est son 1 er roman. Il plonge le lecteur dans une aventure s’inspirant du l’univers fantastique de Jules Verne.

Il nous embarque dans une incroyable aventure sous- manne. Les personnages : Adrien : un petit garçon de 11 ans Marie et Edmée : Les grands parents d’Adrien Monsieur Péral, son père, ingénieur, parti à New York à la mort de a femme Clément : un vieux marin et ami d’Adrien Thomas Gatineau, Le meilleur ami d’Adrien Maélys, une jeune fille qui accom a ne Adrien lors de son voyage par le train; elle est la petit f de train Norman. 3 mère, Adrien vit à La Rochelle chez ses grands-parents. Son père est parti sur New-York en tant qu’ingénieur.

Or, le jour de son anniversaire Adrien reçoit un drôle de cadeau. Son père lui envoie un étrange billet : un aller simple La Rochelle- New-York à bord du train transatlantique pour le 3 juillet à 10h52. Adé (c’est le surnom d’Adrien) est perplexe car il sait qu’il est cientifiquement impossible de traverser les grands fonds, notamment la dorsale océanique. Le jour de ses treize ans, il embarque à bord de ce train étrange et unique. Il n’est pas seul à bord: Maélys, une jeune fille l’accompagne ; elle est la petite-fille du chef de train Norman.

Et pour les assister dans cette traversée, John Caloon un cheminot et Pierre le chef mécanicien. Norman explique à Adé qu’il y a très longtemps, il travaillait avec son grand père en tant que mécanicien sur un bateau et que son grand père a découvert un métal plus solide que l’acier. Et cette idée de train sous-marin a germé. A partir de ce nouveau matériau, les parents d’Adrien ont pensé et conçu le rail ainsi que le train « totalement surréaliste » dans lequel a pris place Adrien. Le train démarra à l’heure prévue et l’aventure commence.

A peine partis, Norman propose aux enfants de monter dans un bathyscaphe, un engin qui se détache du train et ressemble à une raie, qui se commande grâce à un manche de pilotage. Adé p 4 détache du train et ressemble à une raie, qui se commande grâce à un manche de pilotage. Adé prend les commandes du bathyscape et, appuie sur l’accélérateur. L’engin se propulsa ? oute vitesse dans l’obscurité. Tous les trois, morts de peur, suent à grosses gouttes lorsqu’Adrien, longeant une paroi étroite, se retrouve tout à coup dans une vallée encaissée cyoù l’on aperçoit le train. Ce fut pour eux une belle aventure.

Mais cette aventure ne fait que commencer. S’ensuivent des dangers divers et variés répondant aux noms de Mégalodons, Pliosaures et Calmars géants qui occasionnent de violentes secousses dans le train de par leurs assauts. Et pour couronner le tout, ils découvrent qu’un traitre est à bord : des fils grillent de façon inexpliquée, des animaux croisent curieusement a route du train. Adrien se bat pour détourner l’attention de ces animaux gigantesques grâce au bathyscaphe et au centaure, sorte de soucoupe extérieure au train, en servant d’appât alors que Norman et John réparent le train.

Le danger rôde sans cesse et le voyage devient une lutte infernale pour rejoindre son père. A travers ce voyage, c’est aussi l’histoire de sa propre famille qu’il découvre : son grand père a été tué par un pliosaure, sa mère a été assassinée par un maniaque, privée d’oxygène dans un bathyscaphe. Norman et John, en réparant une pièce défectueuse, comprirent comment Pierre, S omment Pierre, le traitre qu’ils ont démasqué et enfermé, attirait les ggantesques créatures. Le mécanicien avait Installé une bande son de baleineau qui attiraient ces créatures.

Adrien, Norman, Maelys et John sont à bout de force alors qu’ils comprennent qu’ils sont pris au piège et que le train va céder. Ils espèrent que le signal SOS qu’ils ont envoyé va alerter l’équipe du père d’Adrien à New York. Ils n’ont plus d’espoir lorsqu’une nage Delta apparait pour les sauver. Le père d’Adrien, très ému, accueille l’équipe et son fils avec fierté, heureux et soulagé qu’ils soient sauvés. Il réalise que son ils était une cible de choix dans la guerre que lui livre James Rotten.

Ce dernier, ancien ami de la famille, veut utiliser leur découverte à des fins peu scrupuleuses et est prêt à négocier avec des gouvernements étrangers. Mathieu, le père d’Adrien, lui promet qu’il pourra bientôt venir vivre avec lui. Avis : J’ai amé cette histoire pour son originalité, ses rebondissements et le courage dont a fait preuve Adrien avec lequel on s’identifie facilement. Par contre, je regrette la fin très rapide et le fait qu’on ne sait pas vraiment ce qu’il va arriver à Adrien et son père, la fin est un peu courte.