Expose la loi hadopi

Expose la loi hadopi

La loi Hadopi Introduction : En 2007, le gouvernement decide de reduire les telechargements illegaux. Une loi est alors adoptee : La loi Hadopi. La loi Hadopi est une loi francaise mise en place le 12 mai 2009 ayant pour but de mettre un terme aux telechargements illegaux sur internet (c’est-a-dire le partage de fichiers lorsque ces fichiers se font en infraction avec les droits d’auteur). La recidive est punie de maniere croissante, on parle alors de « riposte graduee ». Cette loi cree une « Haute autorite pour la diffusion des ? uvres et la protection des droits sur Internet ». HADOPI). En juin 2009, la loi est censuree ; et en septembre 2010 la loi Hadopi 2 est adoptee qui complete la premiere loi Hadopi. En effet, elle a pour but de reintroduire le volet repressif de la premiere loi censuree par le conseil constitutionnel. Cette loi encourage le developpement legal des ? uvres. Les peines du telechargement illegal sont, pour commencer des avertissements par mail. Si au bout de deux avertissements, il ya toujours recidive, alors la peine sera de 1500euros d’amande voire 3000euros et d’une coupure internet pour une duree maximale d’un an. Les plus gros irates pourront etre poursuivis dans une procedure qui

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les expose a 300 000 euros d’amande et de trois ans de prison. Seulement, cette loi Hadopi est t’elle un bon moyen pour reduire le telechargement illegal ? Nous verrons dans un premier temps le point de vue de l’artiste, puis dans un second temps le point de vue du consommateur et pour finir le point de vue de l’etat. 1) Le point de vue du consommateur -Consommateurs pour : Certains consommateurs jugent qu’il est naturel de payer pour beneficier d’un bien et donc que ce principe s’applique aux telechargements sur internet.

Par exemple, acheter une musique sur une plateforme de telechargement legal revient a verser un salaire a un artiste et le recompenser pour avoir fait une chanson que l’on apprecie. Si l’on n’achete plus ses musiques, l’artiste n’est donc pas remunere, ce qui est alors injuste car : « tout travail merite un salaire » selon une consommatrice. Ils pensent donc que des telecharger des fichiers illegalement est un crime et que la punition de la loi Hadopi est justifiee, cependant certains consentent a dire qu’elle est peut etre trop extreme : «Faire de la prison pour avoir elecharge 2,3 films de trop, c’est un peu gros quand meme » confie un consommateur. -Consommateurs contre : D’autres consommateurs sont totalement contre et disent que cette loi est ridicule car elle impose des sanctions trop grave pour un crime qui ne le merite pas. Ils disent que cette pratique, a savoir le telechargement illegal, s’est banalise et que de nos jour, tout le monde ou presque a telecharge au moins une fois un fichier illegalement. Cette pratique est tellement presente sur internet que des gens ayant peu de connaissance sur le domaine ne savent meme pas qu’ils telechargent des fichiers illegalement.

Ces memes personnes se voyant accusees a tort ou a raison, risquent de resilier leur abonnement des le premier avertissement par peur de sanctions a savoir : Coupure de la connexion internet 1 mois a 1 an maximum ainsi que 1500 euros d’amande (voir 3000 euros). Les gens sont de plus en plus mefiants par rapport a internet. 2) Le point de vue de l’artiste La plupart des artistes sont pour la loi Hadopi, considerant qu’elle a l’avantage de leur permettre de vivre du fruit de leur travail. Ainsi, un chanteur guitariste explique que lorsque l’on vol un ean dans un magasin, on se fait reprimander, alors que lorsqu’on vol un disque sur internet, on n’a rien, d’ou la necessite de cette loi. Un producteur, quant a lui, denonce le fait que des productions peuvent ne plus avoir de rendements financier, ce qui n’est pas acceptable. Une chanteuse declare que son metier est de moins en moins considere comme un travail professionnel, ce qui fait que les plus petits pratiquants se retrouvent vite sans argent. Leur but est surtout de mettre en avant la defense du droit d’auteur. Leur avis differe donc en partie de celui du consommateur.

Etant les premiers concernes, ils pensent qu’ecouter de la musique sur internet est considere comme du vol et une perte d’argent pour eux. Ils revendiquent le droit aux artistes mineurs de posseder des rendements, car contrairement aux plus gros, ils ne resisteraient pas aux telechargements. Dans ces artistes contre, on trouve Jean Claude Carriere, Renan Luce et Christophe Mae. Bien que n’ayant pas a se plaindre de leur revenu, ils partagent le point de vue de leurs confreres. En revanche, il existe quelques artistes qui pretendent que la musique est faite pour etre ecoutee avant d’etre onsommee, et qu’elle n’est pas la meme chose que le disque. Ces opposants, au nombre de 86, ne representent cependant qu’une minorite et desirent pouvoir etre telecharge. Conclusion : L’avis des francais sur la loi Hadopi est tres partage, aussi bien chez les artistes que chez les consommateurs. On retrouve a chaque fois des pour (13% de la population) et des contres (plus de 47%). Si les contre jugent cette loi absurde, les pour la trouvent tout a fait juste et equitable. L’efficacite de cette loi creee le 12 mai 2009 est cependant tres faible et des nombreux defauts sont reproches a l’Etat.

Il est vrai que l’on peut de demander s’il existe des moyens d’empecher les francais de telecharger illegalement. Video expliquant en image le principe de la loi Hadopi : http:/www. dailymotion. com/video/kxnB0V4yluqYD9n#from=embed;start=1 (loi Hadopi l’edito- video). Le debat : -Etes vous pour ou contre la loi Hadopi ? -Peut-on trouver une loi plus adaptee ? -Telechargez vous illegalement ? -Connaissez vous d’autres moyens d’abuser des musiques sans telecharger ? -Connaissez vous le principe du streaming ? Considerez vous cette technique comme illegale ?