Exercices D Fi Nerg Tique Corrig S SUITE 17 06 2013

Exercices D Fi Nerg Tique Corrig S SUITE 17 06 2013

suite des EXERCICES SUR « DEFIT ENERGETIQUE» AVEC CORRIGES PARTIE 2 (6 points) AMERIQUE DU SUD 2012 LE DÉFIT ÉNERGETIQUE Faire la lumière sur les ampoules Entre efficacité, durée de vie, prix d’achat et conditions d’utilisation, il est difficile de faire des choix quant il s’agit d’ampoules à économie d’énergie. Et pour faciliter les choses, la reglementation change et évoluera encore jusqu’à fin 2012 !

Document 1 : Une opération ordinaire Encore récemment, les ampoules d’utilisation domestique convertissaient la plu ors plutôt qu’en énergie I d’énergie, les constru urs o art de l’énergie con basse consommatio her ergie thermique exte d’économie à augmenter la rd’hui, une ampoule compacte, de puissance 15 W éclaire autant, pour une consommation d’électricité molndre qu’une ampoule à incandescence de 60 W.

Les ampoules à incandescence et les ampoules halogènes sont progressivement interdites à la vente en France. par exemple depuis le 1er septembre 2010, c’est le cas des ampoules de plus de 75 W (60 W pour les halogènes). Les tubes fluorescents (dits « néons ») et les diodes électroluminescentes (DEL) restent autorisees. Le constructeur doit apposer une étiquette qui indique la classe d’efficacité énergétique qui correspond à une plage d’indices d’efficacité (tableau 1).

C page Chaque indice correspond

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
au rapport entre la puissance consommée (en mW) et le flux lumineux (en lumen, symbole lm). Cela revient à classer les ampoules selon leur rendement (tableaux 1 et 2). Le remplacement des ampoules ne suffira pas, seul, à réduire de façon conséquente la consommation énergétique : en France, l’éclairage représente 10 % de la consommation électrique, soit de l’énergie totale consommée. Tableau 1 : indications approximatives pour les classes d’indice d’efficacité énergétique des ampoules.

Tableau 2 : valeurs moyennes pour des lampes « grand public Type de lampe Lampe à filament classique Lampe fluocompacte Puissance en watt (W) 60 w 15W Flux lumineux en lumen (lm) 750 lm Rendu des couleurs très bon mauvais à bon Echauffement de la lampe très élevé 70DC Résistance fragile assez résistante Prix moyen (É) la lampe fluocompacte du tableau 2 entre dans la catégorie de l’une des classes A. 4- On s’intéresse à la consommation des ampoules du salon et de a chambre dans une habitation. Cocher la réponse exacte sur l’annexe à rendre avec la copie. 5. – A l’aide du document 2, calculer le coût de revient (achat et fonctionnement pendant 8000 h) pour la lampe fluocompacte du tableau 2 du document 1. 5. 2- Sachant que le coût de revient (achat et fonctionnement pendant 8000 h) pour les lampes à filament classiques est de 60,80 €, calculer l’économie financière réalisée pour 8 000 h de fonctionnement. ANNEXE À RENDRE AVEC LA COPIE PARTIE 2: « LE DEA ENERGETIQUE » Question 2 : Pour le même flux de lumière, compléter ci-dessous la chaîne ?nergétique associée à chacune des lampes (à incandescence et fluocompacte) . en utilisant les mots : électrique, lumineuse et thermique – en calculant le bilan des transferts d’énergie durant une seconde Question 4 : La chambre est éclairée avec une lampe à filament de 60 W pendant 1 heure. Le salon est éclairé avec une lampe fluocompacte de 15 W pendant 4 heures. La lampe du salon a consommé . cocher la réponse exacte ci-dessous u quatre fois plus d’énergie que la lampe de la chambre. c autant d’énergie que la lampe de la chambre car L quatre fois moins d’éner pe de la chambre. LI huit