Eugénie Grandet: Scène du tête à tête entre le père et la fille

Eugénie Grandet: Scène du tête à tête entre le père et la fille

pour finir, nous concl commencer cette pr iè tête des deux person ges p tête nous pouvons c direct sont présentes Eugénie Grandet: Scène du tête à tête entre le père et la fille Premium By vilalex Oeapa,1R 03, 2015 3 pages Ceci est un commentaire composé Nous allons étudier un texte extrait du roman « Eugénie Grandet », écrit dans un mouvement en 1834 par Honoré de Balzac. Nous allons étudier un passage précis de l’oeuvre, celui où le père et la fille se disputent suite à la disparition de l’or d’Eugénie.

Voici a problématique: Par quels procédés l’auteur nous montre-t-il qu’au fil de l’affrontement avec son père la fille s’affirme? Dans dans un premier temps nous allons montrer en quoi cette scène est, au contraire des autres scènes du roman, quasi théatrale. Ensuite dans un second temps nous allons montrer que malgré leur conflit, Eugénie et son père ont un caractère proche. Et Swipe View next page al D’ mentaire. Pour s détailler le tête-à- rd dans ce tête-à- ristiques du discours des mots comme « Comment! « , « Où?  » ou encore « Ah! Le dialogue est vif car le père viendra jusqu’à dire du mal de sa fille comme « Maudit serpent de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
fille!  » ou encore « mauvaise graine ». Le dialogue est également rythmé car les répliques s’ench Swile to vte' » next page s’enchaînent tout comme dans une oeuvre théatrale. Maintenant nous allons montrer que les réactions des deux personnages sont radicalement opposées. Nous pouvons remarquer que plus le père s’emporte dans sa colère, plus Eugénie reste calme. Cette colère de Grandet ne lui correspond pas du tout, il perd son sang- roid et insulte sa fille en jurant des choses.

Cette colère est exceptionelle, tandis qu’Eugénie argumente de moins en moins et reste calme. Pour finir cette première partie, nous allons voir que la discution entre Eugénie et son père est une petite victoire pour elle. En effet, elle adopte pendant la dispute une attitude presque moquesue, on peit le voir avec cette expression « en lui jetant un regard ironique ». De plus, on remarque qu’ellerépond parfois aux questions de son père par d’autres questions, ce qui montre qu’elle prend le dessus. Elle résiste au chantag. ffectif de son père malgré sa sensibilité, c’est une métonymie. La première partie est finie, nous allons procéder à la seconde partie. Nous verrons en quoi les deux personnalités sont proches. D’abord pour commencer, nous pouvons observer que Grandet se comporte comme un tyran et qu’il est plus ridicule qu’effrayant, il se contredit même au sujet de Charles quand il le traite de « va-nu-pied qui a des botte 2 se contredit même au sujet de Charles quand il le traite de « va- nu-pied qui a des bottes de mannequin ».

Ensuite, on peut voir qu’Eugénie est une fille courageuse. Elle revendique à deux reprises qu’elle est majeure. Elle met au défi son père en gardant le silence et en lui Jetant un regard ironique, ce qui rend le père furieux. pour finir cette seconde partie nous observerons les ressemblances entre le père et la fille. Involontairement, elle ressemble à son père. Le narrateur compare Eugénie à son père. Son père lui reconnait une forme de superiorité et admet même qu’elle lui ressemble en disant « elle n’est plus Grandet que je ne suis Grandet ».

Eugénie adopte la même aptitude habituelle de Grandet dans cette scène, c’est-à-dire qu’elle garde le silence et reste calme. Cette seconde partie est à présent finie, il est maintenant temps de conclure le tout. En conclusion, nous dirons: la dispute est représentée de manière très théatrale et accentue la personnalité des deux personnages. Cette scène fait beaucoup penser à une scène de « L ‘Avare » de Molière. Ce commentaire est terminé. N’hésitez pas à faire de modifications personnelles dans vos devoirs si une partie ne vous convient pas 3