Etre libre

Etre libre

?Etre libre est-ce faire ce qu’il me plait ? Etre libre, c’est un ideal, une recherche personnelle. Pourquoi cette recherche si ce n’est que par mon constat de contraintes diverses pour l’etre (libre) ? Je ciblerais donc ma recherche dans ce qui m’apparait comme des contraintes et qui m’empeche d’etre un etre libre. Donc si etre libre est un possible, je ne peux l’atteindre quand connaissant et reconnaissant les contraintes qui m’opposent a cette liberte. Et dans ces contraintes, il y a celle essentielle et contradictoire, celle-la meme qui m’empeche de realiser ma volonte, celle d’etre libre.

Ma recherche de liberte, je la concois comme la contrainte essentielle, car c’est elle qui me pousse obstinement a vouloir etre libre, sans avoir les moyens de connaitre le pourquoi de cette volonte. Je n’arrive pas a concevoir d’ou vient cette volonte, et donc elle est pour moi LA Contrainte. La recherche de liberte est une forme d’impasse, qui me pousse a l’infini dans la recherche de liberte en essayant de reconnaitre mes contraintes dont l’etre libre, lui-meme, a l’origine de cette volonte.

Autrement dit, vouloir etre libre, c’est pour moi la contrainte essentielle dans la recherche de liberte comme un desir fou, peut-etre. Quand je

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
recherche en moi, dans mes pensees, dans mes souvenirs, des contraintes afin de m’en liberer, je ne trouve que dissimule derriere, cette recherche obstinee d’etre libre. Une education, un passe, une famille, des regles, une ecole, que de contraintes en souvenirs, ancrees dans mon corps, que je triture, exprime, rejette et dans cela resurgit a l’evidence le sens meme de ces contraintes produites : une recherche d’etre libre.

Pourquoi ai-je telles habitudes ? J’y regarde de plus pres et j’y vois des explications, une comprehension, mais rien, vraiment rien ne m’explique ou de me permet de comprendre pourquoi cette volonte d’etre libre. D’ou vient-elle ? Est-ce vraiment ma volonte pour qu’elle m’impose autant de miseres, d’oppression, d’obsession ? Elle ne peut pas etre mienne ; ce n’est pas moi qui en suis l’auteur. Je la subis, je la suis, comme un petit chien bien dresse qui en oubli sa laisse. Soyons franc !

Dans ma recherche de liberte, j’ai tellement accumule de faits qui me contraignent que j’en ai perdu cet etre libre. Plus je cherche, plus je suis contraint : quel etrange resultat ! Mais comment faire autrement quand cette recherche de liberte commande vos actes dans les plus infimes recoins de votre existence ? Faut-il simplement se laisser a, se laisser porter par, son existence contrainte, accepter ses desirs, s’oublier dans une vie, comme dans un orgasme ? Impossible car nous sommes toujours rattraper par un semblant de realite.

Et en admettant, que ce soit possible, faudrait encore que l’on puisse le vouloir. Au fond, je crois qu’il faut etre radical avec cet  » etre libre  » car nous n’avons pas d’autres espoirs. Sachons etre anarchique avec soi, creer le bouleversement, la confusion, l’ambiguite, chercher la feinte, le bluff, tous les moyens possibles, disponibles a nous-memes, pour trouver un semblant de liberte, un semblant qui n’en a pas l’air mais qui produit cette liberte dans notre etre le plus profond, comme le ferait un moment d’egarement.