En quoi les images de la laideur, de l’horreur peuvent elles constituer des objets poetiques ?

En quoi les images de la laideur, de l’horreur peuvent elles constituer des objets poetiques ?

Dissertation de Francais Reponse a la problematique : En quoi les images de la laideur, de l’horreur peuvent – elles constituer des objets poetiques ? Depuis la creation de la poesie, les poetes avaient pour coutume de ne parler que des sujets dit nobles, des sujets comme la beaute, la nature et l’amour. Durant le 19eme siecle les pratiques changent, la forme des poemes s’assouplit, les sujets s’elargissent, on parle desormais de la souffrance, de la revolte sociale, des paysages urbains, du quotidien et de la laideur.

Aussi pouvons-nous nous interroger, en quoi les representations de la difformite et de l’abjection peuvent – elles inspirer des creations poetiques ? Dans un premier temps nous allons constater la volonte des poetes pour le renouveau du genre poetique, puis nous verrons que la poesie est utilisee pour convaincre le lecteur. Enfin nous observerons que la poesie est devenu un moyen d’exprimer sa revolte et son indignation a travers les arts poetiques. Tout d’abord, nous allons observer le desir d’un renouvellement de la poesie.

Cela commence avec le rejet des valeurs anciennes et passees, comme le dit Guillaume Apollinaire dans son texte « Zone », extrait du recueil Alcools, il fait l’eloge de la modernite, en passant par

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la Tour Eiffel, des rues, des hangars et des industries, et redige le blame de l’anciennete en se moquant de l’antiquite grecque et romaine ainsi que de la religion. Francis Ponge lui aussi, en faisant la description d’une huitre, un mollusque comestible tellement laid que personne n’y prete attention,

C’est une description qui change la vision du lecteur, desormais ce n’est plus une simple huitre, mais un objet, un objet de creation fait par le poete lui-meme, on meme dire un objet de recreation poetique. Ces deux auteurs imposent une nouvelle vision de l’objet poetique quel qu’il soit autant dans le fond que dans la forme, on ressent un mouvement nouveau dans le monde de la poesie. Cependant, certains, tres conservateurs, s’opposent a cette vague de nouveaute poetique dans les arts. En effet la « Lettres des artistes a M.

Alphand » montre l’attachement farouche des artistes aux traditions, et leurs refus massif de la creation de la Tour Eiffel, chef d’? uvre de modernite pour l’epoque, d’apres eux cette valeur nouvelle s’oppose a l’idee du beau admise a l’epoque. Malgre tout, les canons de beaute relevent du gout, ils evoluent au fil du temps et different selon les individus, on parle de l’expression de la subjectivite, ce qui de toute evidence fut accepter, car la creation de la Tour Eiffel a bien eu lieu.

Cette volonte de renouveau s’exprime aussi dans Les fleurs du Mal de Charles Baudelaire, il s’exprime dans la premiere partie de son livre « Spleen et Ideal », dans cet ? uvre, on observe un changement de direction dans les choix des sujets des poemes de Baudelaire. Dans certains poemes on retrouve les sujets traditionnels de la poesie, a savoir l’amour, les sentiments, la beaute feminine et la nature. Neanmoins sur quelques poemes on contemple des sujets comme la souffrance du personnage qu’est l’auteur, la haine a l’egard des femmes ainsi que des revoltes personnelles.

Avec cet etonnant changement entre les poemes, Baudelaire depasse les considerations et s’emancipe des limites entre conservateur et innovateur. Les criteres changent a travers le temps, comme la conception de ce dont doit parler la poesie ou non. Les poetes sont desormais inspirer par des sources quotidiennes ou meme juges laides et repoussantes, ce qui montre que l’inspiration ne se situe pas que dans la beaute. Dans un second temps, nous allons voir, que la strategie poetique sur le lecteur. A travers la forme du poeme ancien, en vers, comme la pratique Ronsard ans son poeme « Quand vous serez bien vieille », il chercher a persuader une belle indifferente a son amour. La forme traditionnel de son poeme, en sonnet de plus, lui permet de convaincre par etapes la femme aimee, avec un enchainement d’arguments precis. Cependant, cette forme passee ne lasse t – elle pas le lecteur ? Une forme nouvelle, plus dynamique et plus rythmee : le poeme en prose. Une citation de Baudelaire, montre parfaitement cette dynamique apportee par le poeme en prose, il annonce vouloir « faire du poeme en prose, la forme par excellence de la poesie moderne et urbaine »

Cette forme est mise en ? uvre dans « le negre dans le tramway » extrait de Cahier d’un retour au pays natal de Aime Cesaire, membre de la negritude. Le poeme en prose intrigue le lecteur, grace a sa forme non versifie et ses differences, ce qui se rapproche de ce personnage decrit dans le texte, un « negre » qui est different, qui intrigue, et qui subit une segregation avec ses semblables dut a sa couleur, comme a son aspect. Cette strategie se poursuit en forcant le lecteur a s’impliquer d’avantage dans le texte, pour cela, le poete choque son lecteur, comme dans « Morte pense qu’elle est ».

Ce poeme fait ressentir du degout, de l’effroi, de l’abjection et de l’horreur. Ce texte poetique evoque les dommages corporelles subit apres la mort de maniere tres imagees, qu’elles se recreent dans la tete du lecteur, au point de lui faire peur rien qu’a la lecture de ce poeme, cependant malgre un sujet pour le moins effroyable et horrible, Jean Batiste Chassignet provoque une creation poetique a partir du sentiment d’horreur.

En montrant au lecteur, de maniere forte, les images de la poesie sous toutes ses formes, l’auteur agit avec une visee argumentative, didactique, polemique au pres de son public. Enfin, nous allons voir comment la poesie est – t – elle devenu un moyen d’exprimer sa revolte et son indignation a travers les arts poetiques ? Tout d’abord, les poetes, quelques soit la periode de l’histoire, se sont toujours exprimer avec leurs sentiments et leur engagement politiques et ideologiques personnels.

Premierement, Victor Hugo s’interesse au renouvellement de la poesie, en racontant la revolution poetique dont il est l’auteur, il se presente comme un exemple a suivre pour les futurs poetes. Joachim du Bellay, lui expose son plaidoyer en faveur de la langue francaise, il se revolte contre la disgrace actuelle de la langue francaise, il espere la changer, il prone l’enrichissement de la langue par le savoir des anciens.

On observe aussi la reference aux criteres de beaute et de reussite chez Boileau, dans « Art poetique » en s’interessant aux regles fondamentales de l’ecriture de la poesie de maniere parfaite, et pour les criteres de beaute, on observe chez Verlaine et Baudelaire, une passion pour la beaute, la vraie qui se trouve partout. Entre le renouvellement poetique, les visions des criteres parfait de l’ecriture de la poesie, et la beaute sous un critere universel, on se rend compte que la poesie devient le moyen d’exprimer ses idees, ses criteres, ses revoltes.. A travers les arts poetiques, une meme idee se lie, celle de la liberte.

Pour conclure, les images de la laideur et de l’horreur, peuvent constituer des objets poetiques, grace a la modernite de la poesie, a ses changements de conception du « beau », car l’inspiration ne se resume pas qu’a la beaute, de plus ces images peuvent inspirer des creations a travers les arts poetiques, qui permettent la libre expression d’un auteur et ouvre l’imagination. Ainsi que la maniere de convaincre le lecteur avec des images de laideur et d’horreur, permettent de le toucher profondement, et de ressentir l’implication du lecteur dans le poeme.