Elements

Elements

ÉLÉMENT DE SURVEILLANCE D’UN PATIENT Objectifs a Etre capable par l’observation, les particularités les changements physiques et psychologiques d’un patient a Enumérer les différents paramètre avec pour chacun d’eux • La définition Les résultats normaux • Les variations de résultats Les précautions a respecter pour leur mesure I. Surveillance général 1) Attitude générale or 8 Sni* to View Observation du comportement de la personne : calme, agité..

Observation de la position dans un contexte pathologique Ex : assis pour les insuffisance respiratoire Position antalgique contre les douleurs ) Etat de conscience Etat d’éveil : soit qui communique soit apathique : sorte d’inertie physique et psychologique baisse de l’affective Etat somnolent : sommeil normal ou comas 3) Le visage • Visage déformé : visage bouffi photophobie : peur de la lumière exophtalmie bilatérale ou unilatérale : saillie anormale du globe oculaire de son orbite écoulement du à une inflammatlon de la conjonctive la couleur de la conjonctive : pale : anémie rose : bonne irrigation – jaune ( ictère) infection hépatique (bilirubine) – rouge : hémorragie oculaire 7) La bouche Déviation dans le cadre d’une hémiplégie

La langue – saburrale : langue sur laquelle il y a un enduit blanc jaunâtre quand il y

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a une altération générale et de la fièvre – sèche : déshydratation – rôti : elle est de couleur rouge noirâtre l’haleine fétide (signe de diabète, odeur de pomme de reinette, acide, aigre) lésions : aphtes, mycoses, le muguet sur les joues la langue ou le pharynx du à une immunodépression. 8) es lèvres La coloration : rosé normal violacé cyanose L’aspect : sèches, fendillées déshydratation) Irruption cutanée (herpès) 9) es dents Position Etat Présence d’une prothèse d uqueuse se qui enveloppe le corps) variable d’intensité qui va du bleu violet au noir ardoise. La cyanose prédomine aux extrémité : main, pieds, oreilles et nez.

Elle prend son intensité la ou le tégument est le plus mince (ex : les lèvres) où il est le plus transparent (ex : les ongles) Jaune (ictérique) : couleur donnée par la bilirubine Pale : signe d’anémie 13) Aspect de la peau Sèche : déshydratation Moite : hyperthermie Irruption Hémorragie Hématome Squames : desquamation : décollement de peaux mortes plus irrigué car elle est comprimé entre 2 plans durs ( l’os et le lit) le acrum (escarre sacré) le coude les talons ou les omoplates. Il débute par une rougeur à un points d’appuie Lésion de grattage (prurit, prurigineux) 14) Les membres supérieurs Tremblement Présence de douleurs Activité du membre, degré de la fonctionnalité La couleur 1 5) Les membres inférieurs Coloration Degré de chaleur pour la v PAGF3CfB – au niveau du rectum : rectale – sous les aisselle : axillaire – au niveau du creux de l’aine : inguinale – au niveau de l’oreille : tympanique comment ? température rectale : très fiable peu utiliser ( car peut provoqué une rectite au une hémorragie).

Elle est contre indiqué chez les nouveaux nés et chez les patients sous coagulant. RECOMANDATION 5 minutes allongé avant la prise de cette température. – température buccale : placer l’embout sous la langue légèrement de coté et fermer la bouche. RECOMANDATION : pas d’ingestion de boisson ou d’aliment IO minutes avant la prise de température – température axillaire ou inguinale : essuyer la transpiration en tamponnant ( NE PAS FROTTE) – température tympanique : elle mesure le radiation émise par le tympan ( Cf. doc). Elle est contre indiqué pour les pathologie ou intervention de l’oreille. La prise de température peut être biquotidienne. ) Variation de la température Physiologique – le climat – l’heure, le moment de la journée : elle est a son minimum vers 4h du matin elle est a son maximum entre 14h et 18h. – travail physique – l’alimentation : un jeune va faire diminuer la température l’age : le nouveau né a un tem érature autour de 360 le sexe : l’ovulation chez mente sa température Pathologique – hyperthermie = fièvre = pyrexie # apyrexie : elle s’accompagnent d’une accélération du rythme respiratoire, cardiaque, d’une transpiration, d’une sensation de solf, d’une céphalée, elle ‘accompagne aussi de frisson hypothermie : diminution de la T 0 qu’on peut observer dans certaine pathologie infectieuse comme le choléra et la septicémie à Grame moins.

On peut réaliser une courbe de TO afin de qualifier la fièvre : – pique fébrile = accès de fièvre = clocher thermique – fièvre intermittente succession régulière d’accès de fièvre entre lesquels la TO va redescendre à la norme. Ex : le paludisme ( fièvre tierce et quarte) – en plateau : hyperthermie régulière plus ou moins élevé qui se maintient pendant plusieurs jours 2) Les pulsation : le pouls a) Définition Les pulsations correspondent à la dilatation des artères produite par le flux sanguin par chaque contractlon ventriculaire gauche. C’est un onde vibratoire qui est du au choc du sang sortant du ventricule contre celui présent dans l’aorte. Cette onde se traduit par une sensation de soulèvement de l’artère.

Les pulsation traduisent la contraction cardiaque b) La prise des pulsation Au différent niveau lors du passage d’une artère superficielle sur un plan osseux. – au niveau du radius : pression radial au niveau des membres supérieurs ; humérus : pression humérale – au niveau de la face et du emporale, artère d’examiner la bonne vascularisation du membre – au niveau du cœur à l’aide d’un stéthoscope Comment ? (Cf. dot) c) Les variation L’âge : le nouveau né à des pulsation accélérée : 130 à 140 pulsations/min la norme chez l’adulte est 60 à 80 puls/min Les efforts physiques Le stresse La Te (hyperthermie = augmentation des pulsation.

Dans la phlébite il y a dissociation du pouls et de la Ta Le pouls peut varier en rapidité ( fréquence) . tachycardie = pouls supérieur à 100 accompagné de fièvre bradycardie – pouls Inférieur à 60 Le pouls peut varier en rythme arythmie (tachyarythmie, bradyarythmie) – Pouls alternant = pulsation normale suivie d’une pulsation plus faible. Pouls intermittent = arrêt momentané de la pulsation • Le pouls peut varier en amplitude : pouls bondissant (bien frappé) # pouls filant l_Jne arythmie complète est une variatlon en rythme fréquence et intensité 3) Pression artériel 2 La tension différentielle = la différence entre les deux tension. Un écart peu important est appelé tension pincée. b) Prise de la PA (Cf. doc. c) Les variation de la PA • L’âge : pour le nouveau né : maxima de 75 à 90 mm minima 50 mm Hg our radulte : maxima 120 à 130 mm Hg minima 60 à 80 mm Hg Hg • Le sexe : la PA est plus forte chez l’homme que chez la femme • L’heure : la PA est plus basse le matin La position (couché debout) • Le stresse : il fait augmenter la PA Pathologiquement Hypertension artérielle : (déf de l’OMS) c’est lorsque la maxima est égale ou supérieur à 14cm Hg et lé maxima à 90 Hg Hypotension artérielle : c’est lorsque la maxima est égale ou inférieur à 90 cm Hg et une minima à SO mm Hg PRÉCAUTIONS : Ne pas prendre la PA du coté hémiplégique Ne pas prendre la PA du coté d’un mammectomie Ne pas prendre la PA du coté dune perfusion Ne pas prendre la PA du coté d’un cathéter Ne pas prendre la PA du coté dune fistule artérlo-veineux ON COMMENCE TOUJOURS PAR PRENDRE LA PULSATION AVANT 4) La respiration le nouveau né mouvement/min • Les émotions • L’effort Le repos Polypnée = tachypnée des mouvements respiratoires qui s’accompagne d’un frémissement des ailes du nez.

Bradypnée ralentissement du mouvement respiratoire (expiratoire) Apnée = pose respiratoire ( pathologique) Dyspnée = difficulté a respirer 5) Le poids (pds) / la Taille (pour MMC) a) Pourquoi surveiller le pds ? De façon à surveiller l’évolution des maladies ( cancer, tuberculose = perte de pds, diabète, oeudème,) De façon a surveiller certain traitement ( corticoïde) b) Comment ? A la même heure, avec la même balance, et la même tenue. 6) Les urines a) Définition et généralité Liquide organique sécrété par les reins. Reins _ uretère _ vessie _ urètre Le terme miction est l’action d’urine. La diurèse est le volume urinaire (entre IL 1,5L/24h). La couleur normal de l’urine est jaune pâle. L’odeur est normalement fade. L’urine à une réaction acid L’urine à une réaction acide.