El nino

El nino

Expose SVT El Nino El nino est un courant marin tres compliques caracterise par une apparition irreguliere. Il existe grace a un certain nombre de facteur combine au meme moment… Il est nomme comme cela car il apparait peu de temps apres Noel. El nino provient d’un dereglement atmospherique caracterise par une hausse de la temperature de l’ocean. Il apparait tous les deux a sept ans avec plus ou moins d’intensite. A. Formation En situation normale, l’ensemble de l’eau qui recouvre la planete est froide. Mais, au nord de l’Australie et de la Papouasie-Nouvelle Guinee, il existe une masse d’eau chaude, la plus chaude de la Terre.

C’est a partir de cette eau chaude que se forment les nuages qui entrainent les moussons. Cette masse d’eau chaude est gardee en place grace aux alizes (vents soufflant des hautes pressions subtropicales vers les basses pressions equatoriales). A cause de ces vents, les eaux sont plus elevees d’une trentaine de centimetres dans l’ouest du Pacifique que dans l’est. Lorsque nous nous retrouvons dans une annee El Nino, les alizes arretent de souffler ou sont inverses! Avec cet arret des vents, la masse d’eau chaude du nord de l’Australie se deplace vers l’est, jusqu’en Amerique

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
du Sud.

Voila l’origine du celebre courant marin. Les manifestations de El Nino et ses ravages durent generalement de 12 a 18 mois. De plus, quelque temps apres qu’El Nino soit reparti, on observe la formation d’une masse d’eau beaucoup plus froide que la normale au large des cotes de l’Amerique du Sud. On a baptise ce phenomene « le contraire du El Nino : la Nina ». B. Les consequences L’evaporation des eaux chaudes de l’Ocean Pacifique est a l’origine de la saison des pluies en Asie.? La premiere consequence d’El Nino est de creer une secheresse en Asie et en Oceanie a une periode ou de fortes pluies devraient tomber.

En contre partie, de l’autre cote de l’ocean pacifique, sur les cotes de l’Amerique, la pluie provoque des inondations et le nombre d’orages tropicaux et d’ouragans augmente tres sensiblement. De plus en conditions « normales », les eaux froides qui remontent du fond de l’ocean vers la surface sont extremement riches en plancton et micro-organismes. La remontee de ces eaux vers la chaleur et la lumiere du soleil provoque une veritable explosion de vie qui est a l’origine de la richesse en poisson des eaux de la cote peruvienne et ecuatorienne.

En presence d’El Nino, ce mecanisme ne fonctionne plus et la quantite de poissons peches sur les cotes Americaines chute tres fortement mettant gravement en danger l’economie des pays cotiers. En Asie du Sud-Est et en Oceanie, la secheresse limite tres gravement les recoltes et menace la survie d’une grande partie de la population. C. Prevention et surveillance Dans le Pacifique, des chercheurs ont installe des bouees qui surveillent El nino. Elles mesurent l’intensite des vents, des courants marins et la temperature de l’eau. Elle transmettent ces donnees a une centrale des Etats-Unis.

Aussitot qu’une anomalie se presente, on regarde de plus pres le phenomene afin d’eviter les degats. D’autres installations ont ete instaurees sur la grosse ile d’Hawai. Les machines presentes mesurent les radiations solaires et les poussieres atmospheriques. La principale facon de prevoir une apparition de El Nino serait de calculer la profondeur de la couche d’eau chaude que l’on retrouve en surface de l’ocean Pacifique. Les scientifiques tentent de mettre au point des modeles mathematiques decrivant l’evolution du systeme couple ocean-atmosphere sous les tropiques. Voila la facon qu’utilisent Mark Cane, Stephen Zebiak et Sean Dolan, de l’observatoire geologique Lamont-Doherty de l’Universite Columbia a New York afin de prevoir les deplacements potentiels que pourrait effectuer El Nino. Ils ont teste leur modele sur des El Nino precedents. Sur 12 fois, le modele s’est avere fonctionnel 9 fois. D. L’annee 1997/1998 Cette annee, El Nino a eu ses premieres manifestations tres tot, puisqu’en mars – avril les mesures du satellite TOPEX/POSEIDON montraient de facon tres nette une elevation inhabituelle du niveau de la mer le long de l’equateur a travers tout le Pacifique.

Des les mois de juillet et aout, les anomalies chaudes de la temperature de surface (ecart par rapport aux moyennes saisonnieres) atteignaient 4 a 5°C dans la partie est du bassin Pacifique et le long des cotes sud-americaines. En meme temps, la zone de precipitations maximum s’est deplacee vers le centre et l’est du Pacifique, avec le reservoir d’eaux chaudes. Les consequences se sont faites rapidement sentir sur les iles indonesiennes et la Papouasie – Nouvelle Guinee qui ont ete atteintes par de graves problemes de secheresse entrainant des debuts de famines en certains endroits.

L’hiver austral le long des cotes de l’Amerique du sud a ete tres doux et pluvieux. Mais El Nino a eu des consequences plus lointaines car il a perturbe la circulation atmospherique tropicale. Ainsi il est en partie responsable du deficit pluviometrique en Afrique de l’ouest pendant les mois de juillet a septembre, comme cela s’etait passe pour l’evenement de 1982-83. Mais si l’El Nino 97 a ete precoce dans son demarrage, il a garde toute sa vigueur et est actuellement a son pic de puissance. Les risques existent donc toujours.

On a ainsi observe, depuis le debut novembre, trois cyclones tropicaux sur les iles du Pacifique Central (iles Cook et certaines iles de la Polynesie francaise) des regions qui ne sont pas affectees par les cyclones tropicaux en periode normale. Les pluies sont abondantes (voire diluviennes) sur les cotes de l’Equateur, Perou et Californie du sud, et la secheresse sevit sur l’Australie – Les eaux equatoriales au large de l’Amerique du sud etait a 9°C au-dessus de la normale. La temperature de l’eau avait deja atteinte celle du pire El Nino du siecle.

Les eaux du Pacifique pres du Perou etait aussi a 9 ° C plus chaudes que normalement ce qui derangea la vie marine. – le Perou fut atteint d’intenses tempetes de neige. Par endroits, 1,5 metres de neige couvrait le sol, accompagne de temperatures voisinant les -10°C. Jamais autant de neige n’avait ete vue auparavant. – Il y eu une grande secheresse en Indonesie et en Australie. – Il n’y a pas eu de mousson en Inde. – Le nord du desert du Chili a ete inonde suite aux pluies abondantes qui sont tombees sur le centre et le nord de ce pays en mai et juin 97 . La secheresse dans le nord de la Coree et quelques regions de la Chine. – Le temps humide et frais a recouvert le centre des Etats-Uni l’ete et la secheresse a regne sur des etats « mid-atlantic ». – le nombre de saumons du Pacifique diminua . – Beaucoup de dommages, de mort, des recifs de corail dans l’ocean Pacifique. -le nombre d’ouragans dans le centre du Pacifique a egalement augmente . D’apres toutes ces informations, je peux affirmer que le phenomene d’El Nino est une catastrophe climatique imprevue qui peut avoir des consequences importantes sur notre environnement.