ECRITURE PERSONNEL

ECRITURE PERSONNEL

ntroduction: Freud décrit la fête comme un «excès» permis voire ordonnée. La fête est un moment, un jour particulier en opposition avec les autres jours. La fête trouve par ailleurs un point commun avec les autres sociétés, par les fêtes religieuses. La fête est l’occasion de faire des choses que l’on ne se permet pas de faire les autres Jours. 1- La fête un excès a) Comme nous l’avons remarquer la fête est un moment particulier, spéciale. Elle permet d’évacuer le stress du travail et de la vie quotidienne. On a vu que l’euphorie qu’elles suscitent Swape nextp g étais en contraste av

Et que quelques soit caractéristiques inte or. ‘ s’abandonne dans un b) La fête est caracté ous les jours. e conserve des une foule qui sans limites. manières, en effet la fête permet de laisser place à l’excès qui nous ai réprimandé de commettre dans la vie de tous les jours. Lors du carnaval de Dunkerque, nous avons vu que l’excès présent était dans les rôles que chacun se donnaient, leur manière d’être quelqu’un d’autre un court moment. Nous avons vu qu’il y avait quelques fois présences de violence à cause de l’immensité de foule présent, et de l’alcool

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui coule à f ShAipe to Wew next page