Ecriture d invention

Ecriture d invention

Écriture d’invention La question de l’Homme dans l’argumentation sujet : « Vous êtes un voyageur français du XVIO siècle ou du XVIIe siècle. V ous vous rendez sur une terre inconnue, en Afr’que, en Amérique, ou en Asie pour y passer une année. A votre retour, vous faites part d’un aspect de la culture locale qu a particulièrement retenue votre attention (vêtement, nourriture, vie familiale, éduca p g tion des enfants, croyances, architectu Née a Bordeaux le 15 vécus dans om de Charlotte), j’ai un orphelinat religieux, par la suite je devin « fille de roy » et on m’e nvoya a la

NouvelleFrance pour me marier. Le 3 septembre 1673 j’arrive a Q uébec. Sur place je du prendre mes marques et apprendre à devenir une femme de c Olon, se qui fut très dure pour moi. Un an après mon arriver je me suis marier et j’avais l’obligation de m’occuper de ma famille. J’eus malgré sa la chance ou non de rencontré des Inuit. V oici donc cette le récit de cette rencontre enrichissante pour les générations futur. Les Inuit sont selon moi un peuple de rêveurs, leur croyances et I eurs mythes complexes.

Ils attribuent, par exemple, les pouvoirs du Bien et du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Mal à des divinités ivant dans un monde d’esprits qui est un monde étroitement lié a leur monde, et à la beauté austère de l’univers glaciale qu’ils habitent. Leur mythes s ont des histoires surprenante traitant de beaucoup de sujet comme : le paradis, la naissance, l’amour, la chasse, le respect des personnes âgées, la polygamie, le meurtre, l’infanticide, l’inceste, la mort et les mystères de la vie après la mort.

Bien que j e trouve certain de leur sujet d’approche souvent violant et barbare. Leur récit circule de génération en génération devenant ainsi des légendes. Les mythes inuits sont ra rement simples et egorgent habituellement de curieux codes de conduite que seuls les membres de cette société peuvent vraiment comprendre. Les jeunes ayant connaiss ance des récits violant de leur aîné ne les reproduirons pas.

En Europe nous ne possédo ns pas se genre de coutumes, se qui fait que nous ne connaissons que très rarement nos origines. Les inuites mon aussi appris qu’ils croyaient en l’existence d’autre s mondes sous la mer, à l’intérieur de la erre et dans le ciel, endroits que les meille urs angakoks (chamans) ont le pouvoir d’aller visiter en rêve et en transe. Ils visi tent ainsi des endroits que le commun 2