EconomieLemarche duble

EconomieLemarche duble

Marie Mueth ITS Muc DM NOI : Le marché du blé 1 . Analysez l’évolution du cours du blé à Paris depuis 2006 : Liannexe 3 du document nous présente des graphiques sur l’évolution du blé. e deuxième graphique parle plus particulièrement du cours du blé à Paris de 2006 à 2012 en euros par tonnes. Sur ce graphique on peut donc voir que l’évolution du cours du blé à Paris à été très Tout d’abord de 200 or 3 de ce cours. En 2008 cc. ü,. _ tonnes alors qu’il n’é constate donc qu’il a forte augmentation lus de 250€ par nes en 2006, on 08.

Après 2008, le cours du bl diminue consid rablement et se stabilise entre 100€ et 150€ par tonnes, le cours du blé est faible mais stable. Après 2010 on assiste à nouveau à une forte croissance de ce cours avec un pic à plus de 250€ par tonnes pour re-diminuer à nouveau en 2012 à 200€ par tonnes. On peut donc en conclure que le cours du blé à Paris subit de fortes varlations et n’est jamais réellement stable. 2. Analysez l’évolution de l’offre de blé ces dernières années ainsi que ses causes : Tout

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’abord l’offre de blé est de 20% sur les marchés ondiaux, les restant sont consommés sur place.

On peut constater que chaque année la demande de blé augmente considérablement, ce qui est dû à l’accroissement de la population. Il s’agit donc d’une demande croissante et facilement prévisible pour les offreurs. La demande mondiale évolue entre 615 et 625 millions de tonnes par an. Sur le graphique présent en annexe 3 on constate que l’évolution de l’offre de blé dans le monde est très variable, la production la plus faible est de 612 millions de tonnes en 2007 et le pic le plus aut est de 695 millions de tonnes en 2011.

On constate aussi que cette production dans le monde est instable, elle connait des années de croissance, pour l’année d’après diminuer à nouveau. Les causes de cette évolution de l’offre du blé sont principalement la météo pour les pays exportateurs, dont le plus gros est l’Australie avec 21 millions de tonnes. Mais le cours du mais a aussi un effet sur cette évolution ; si les exportateurs plantent plus de mais que de blé, les cultures de blé diminuent, alors que la demande quant à elle reste la même et ne cesse ‘augmenter face à l’accroissement de la population.

La météo joue aussi un rôle dans l’évolution de l’offre du blé, car lorsqu’elle n’est pas clémente les producteurs sont touchés donc l’offre baisse, ce qui augmente le prix du blé mais baisse aussi les rendements des producteurs. Avec une météo non favorable à la plantation de blé, les prix du cours n’ont pas d’autre solution que d’augmenter. En 2010 la Russie, sulte à de mauvalses conditlons climatiques à interdit les exportations de céréales. 3. Montrez que la variatio