Economie monetaire

Economie monetaire

On parle ainsi du cours légal de la monnaie Cours légal : L’état rend la monnaie obligatoirement acceptée par tous les agents économique : Cours forcé : AI est interdit d’échanger la monnaie contre les pièces métalliques : 2-La monnaie instrument de politique économique . La monnaie un moyen utiliser pour gérer la politique économique. L’institution étatique (banque centrale) doit déterminer la quantité de monnaie qui doit circuler au niveau de l’économie tout en évitant l’inflation et la déflation. Monnaie et instruments de paiement Dans les sociétés primitives la seule forme d’échange concevable était le troc.

Dans ces sociétés basées sur l’usage, l’échange n’était pas une nécessité, s’il existait, il ne concernait que le surplus. Mais le troc devient une opération laborieuse pour plusieurs rallions : -Il faut que les désirs des uns et des autres coïncident – L’indivisibilité de certains biens Le problème de la détermination des termes de l’échange Tous ces inconvénients ont fait que le bien le plus divisible et le moins latérale a été appelé à s’imposer comme intermédiaire unique de l’échange : c’est la monnaie marchandise.

Mais cette monnaie marchandises posait des problèmes car elle est périssable et ne permet l’accumulation de la richesse et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
l’absence d’une vraie unité de compte. Ces problèmes ont mené vers l’étape de la monnaie métallique La monnaie métallique c’étaient d’abord le bronze et le cuivre ensuite l’or et l’argent. Un métal, tel l’or, est durable, homogène, facilement divisible et allaitement rare A cela il faut ajouter les problèmes de pillage lies au transport de l’or. Alors la solution était de déposer l’or et argent auprès des orfèvres en recevant en contre partie des reçus nominatifs.

Donc la circulation des billets va se substituer progressivement a la circulation des métaux. Ensuite ces reçus sont devenus anonymes, ce qui a permis un essor prodigieux de la circulation de monnaie papier et après ces orfèvres sont transformées en banque. C’est l’apparition de la monnaie fiduciaire. Face à une demande d’emprunt de plus en plus importante de la part des entreprises, les banques on trouve la FO s demande d’emprunt de plus en plus importante de la part des entreprises, les banques on trouve la solution suivante : la monnaie scripturale, comme son nom l’indique, n’existe que sous forme d’écritures comptables.

Elle est constituée de l’ensemble des dépôts dans les organismes financiers. Elle circule par jeux d’écritures (électroniques le plus souvent) entre comptes par l’intermédiaire d’instruments tels que les chèques ou les virements. Elle a aussi un aspect fiduciaire (mais on réserve exclusivement le terme de « fiduciaire » à la monnaie qui se présente sous la forme de billets et de pièces).

Les instruments de paiement scripturaux e chèque, l’avis de prélèvement, la carte de crédit, le virement et le titre interbancaire de paiement La monnaie électronique La monnaie électronique est une valeur monétaire stockée électroniques lors de la réception de fonds et servant à payer des transactions. Section 3 : Mesures de la monnaie en circulation Actif financier : élément du patrimoine positif correspondant à des titres de valeurs mobilières ou à un placement auprès d’agents économiques dites Institutions financières.

La masse monétaire : La MM est l’ensemble des encaisses notaires dont disposent les ENFANT et qui reflètent la masse totale de pouvoir d’achat disponible dans une économie au cours d’une période déterminée et susceptible de se porter sur le marché des biens et services. La MM comprend les actifs liquides qui sont susceptibles d’être convertis immédiatement en monnaie sans risque sensible en capital et qui représentent donc les moyens de paiement effectif ou potentiels sans effets de plus-value ou de moins-val 3 FO s donc les moyens de paiement effectif ou potentiels sans effets de plus-value ou de moins-value.

Les agrégats monétaires La monnaie au sens strict Ml censément des moyens de paiement liquides. Ml = Monnaie fiduciaire + Monnaie scripturale L’agrégat monétaire intermédiaire MM : En plus de Ml, il contient une monnaie quasi-liquide qui est le placement a vue (comptes sur livrets d’épargne) MM = Ml + placement a vue L’agrégat élargi MM : En plus de mm, regroupe l’ensemble des moyens de paiement a terme MM = MM + placement à terme Agrégat MM : En plus de mm, on ajoute des actifs dont la maturité est longue.

Les agrégats de placement liquides : Les agrégats de placements liquides recensent les actif financiers vouant être aisément transformes en moyens directs de paiement, et qui représente une réserve de pouvoir d’achat. Ils incluent des pas ifs juges insuffisamment liquides pour être inclus dans la définition nationale de la monnaie au sens large.

Agrégat PLI : est compose des bons du trésor émis par adjudication et des titres de créance négociables, autres que les certificats de dépôt (billets de trésorerie, bons émis par les sociétés de financement ) Agrégat PLI 2 : est compose des titres émis par les POCHE obligatoires (coût, moyen et a long terme) Agrégat PLI : est compose des titres émis par les POCHE actions t valeurs diversifies (autres que les obligatoires) Les contreparties de la masse monétaire : Les contreparties de la masse monétaire représentent les opérations génératrices de la monnaie, elles sont définies par rapport à l’agrégat MM.

On distingue 1 -les avoirs extérieurs nets des instituions du dépôts 4 FO S par rapport à l’agrégat IMBU. On distingue : 2- les créances nettes d’institution de dépôts sur l’administration centrale 3-les créances des institutions de dépôts sur péchions La liquidité de l’économie La liquidité désigne la qualité d’un actif d’être convertible en noyées de paiement sans délais de mobilisation ni perde sensible de capital.

La liquidité à recommence comprend l’ensemble des actifs financiers qu’on peut rapidement transformer en monnaie sans risque important de perte de capital. Elle est donc composée de la MM (MM) et l’ensemble des placement liquides Taux de liquidité = L,’PUB cuite de taux de liquidité c’est qu’il nous renseigne sur la façon dans les agents économique gèrent leurs actifs monétaires. La vitesse de la circulation de la monnaie PUB/MM Elle mesure le nombre de payement de transactions qu’une unité e monnaie assure durant une période donnée.