economie : Le prix est les décisions des agents économiques

economie : Le prix est les décisions des agents économiques

. La formation du prix sur le marché A- Le marché Lieu de rencontre réel ou virtuel entre l’offre et la demande (La Bourse). De cette confrontation découle un prix. Cobjet de l’échange peut porter sur des biens, services, capitaux, devises et du travail. Le système économique accorde une place centrale au marché pour organiser les échanges. La formation du prix d’équilibre Le fonctionnement du marché repose principalement sur la concurrence ; le prix Ile du marché est en situation de concurrentiel.

Il a un e q next page concurrence pure et rfa Éléments de la concu Atomicité de l’offre et de la demande – Homogénéité des produits – Transparence de Pinformation – Libre entrée et sortie sur le marché – Libre circulation des facteurs de production dans un délai raisonnable et un coût raisonnable. En situation de concurrence pure et parfaite, le demandeur peut choisir la quantité de biens dont la combinaison présente la plus forte utilité. ontraintes : – Le Budget de l’acheteur – Le Prix Coffreur doit choisir la quantité de production qui va lui assurer le augmentent Demande < Offre = prix diminuent Par ailleurs, le prix véhicule une information qui permet à chaque cheteur d'effectuer des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
choix. Ainsi les entreprises déterminent la quantité de biens et services à produire en fonction du prix de vente du bien et du coût du facteur travail et capital.

Quant au consommateur, il fixe son niveau de consommation et donc de l’épargne en fonction du prix des biens, le revenu, le taux d’intérêt. C’est donc la loi de l’offre et la demande qui débauche sur un mécanisme de régulation qui doit se généraliser à l’ensemble des marchés. Encore faut-il que toute les conditions théoriques soient respectées ; dans la réalité le système des prix eut-être perturbé du fait de l’imperfection des marchés ce qui entraine le déséquilibres.

Ex : la hausse du prix du pétrole peut-être insupportable pour le consommateur donc anormale D causes de la hausse du prix de pétrole : taxes, sous-capacités d’extraction et de production, hausse de la demande des pays émergents, les spéculateurs. C- Le fonctionnement des marchés Les marchés sont très divers, ils sont le plus souvent associés à une famille de produits (ex : marché du travail), mais aussi associés à une région du monde (Marché Américain).

Le fonctionnement du marché repose sur des règles qui visent ? sécuriser les transactions. Ex : éviter le rôle excessif des groupes de pression (qui cherche ? favoriser ses intérêts auprès des pouvoirs publics : gouvernement parlement) e cadre institutionnel peut-être défini par les acteurs eux-mêmes ou par les pouvoirs p 2 cadre institutionnel peut-être défini par les acteurs eux-mêmes ou par les pouvoirs publics, (Ex : Union Européenne définit les règles de fonctionnement du marché unique.

Le marché unique précise qu’il ne peut y avoir de taxe à l’intérieur u marché commun (des pays membres), cependant il y un tarif douanier extérieur unique vis-à-vis pays non-membres. Ce cadre institutionnel permet en principe la bonne exécution des contrats, l’accès de tous les agents à l’information et la confiance mutuelle des intervenants sur le marché. Il. Le rôle du prix dans les décisions des agents économiques Agents économiques : Acteurs du marché, associations, entreprises et ménages.

A- Un indicateur essentiel pour les agents Le prix est un indicateur de rareté ; il Influence donc le consommateur. Si le prix n’est pas trop élevé. Dans le cas contraire, c’est un élément de distinction. Le prix influence aussi la stratégie des producteurs, et donc un prix élevé = source de profit. Le prix est un élément de comparaison, c’est-à-dire que l’agent se détermine en établissant la confrontation entre le prix et les avantages attendus. ar ailleurs, au niveau macro, le niveau général du prix est une source d’information pour l’ensemble des agents économique : L’inflation : hausse soutenue du niveau général des prix. LI La désinflation : baisse soutenue du niveau général des prix. De 1945 jusqu’à la fin des années 70 on assiste à une période de plein emploi + croissance + inflation. Dans les années 80, l’inflation demeure et le chômage explose, tandis que dans les ann 3 inflation. Dans les années 80, l’inflation demeure et le chômage explose, tandis que dans les années 90, Pinflation baisse à 2% (désinflation).

LI La stagflation : période de croissance économique faible avec de l’inflation (fin 1980) Û La déflation : baisse générale et durable des prix (inflation négative) Début 2009, la France a connue sur plusieurs mois une période e déflation. Spéculer : Anticipation du cours d’un bien Globalement, c’est Hensemble des comportements de production et les investissements des entreprises et de consommation d’épargne, ainsi que les investissements des ménages d’autre part, qui sont influencés par le prix.

Lorsque la croissance devient négative, on parle de récession. En théorie, il faut 2 trimestres consécutifs, récessifs pour parler de récession. Pour la France, cette crise a eu moins de conséquences négatives dans la mesure où PEtat est très présent (ex : nombre de onctionnaire) B- Les limites du rôle du prix On constate que la concurrence pure et parfaite n’existe pas réellement.

Les entreprises dupent des produits hétérogènes de façon à se démarquer de leurs concurrents directs. On parle de concurrence monopolistique. Sur de nombreux marchés, les entreprises imposent leur prix, l’influence des consommateurs sera donc limitée. Par ailleurs, l’asymétrie d’information nuit au consommateur. (Ex : rabondance d’information en réduit la portée). Enfin, le comportement des a ents n’est pas toujours rationnel. 4