Ecjs uniforme a l’ecole

Ecjs uniforme a l’ecole

? Xavier Darcos a aime ce qu’il a vu. Autour du ministre de l’Education, des eleves de la City of London Academy (a Bermondsey, dans le sud de Londres), de 11 a 19 ans, tous habilles de la meme maniere. A savoir pantalon gris, chemise blanche, cravate a rayures et blazer avec l’ecusson de l’etablissement pour les garcons, et jupe grise, chemisier blanc, meme cravate et blazer pour les filles. « Dans certains etablissements ou il y a une tres grande mixite sociale et des grandes disparites d’origine, on pourrait experimenter le fait que les eleves aient tous les memes tee-shirts ou une tenue comparable.

Ce ne serait pas un retour a la blouse grise mais un tee-shirt sigle qui signale l’appartenance a l’etablissement », a explique hier le ministre lors de sa visite en Grande-Bretagne. Selon lui, les benefices seraient nombreux. « Cela n’a rien de scandaleux. Cela supprime les differences visibles de niveau social ou de fortune. C’est un facteur d’integration supplementaire », a-t-il justifie. Cette toute nouvelle ecole, qui compte 1 050 eleves, est le fleuron de la nouvelle politique du gouvernement anglais qui veut relancer les etablissements des quartiers difficiles. Elle mele enseignement de haut niveau et specialisations

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des 11 ans.

Pour les jeunes, l’uniforme, qui coute 80 ? (90 € ) piece (et inclut la tenue pour le sport), est quasiment une seconde peau. « On ne concoit pas d’etre habille autrement. Nous en portons depuis que nous sommes petits. Cela nous rend tous egaux. Personne ne se moque de toi si tu n’es pas habille en marques », confie Alesha, 16 ans. Pas d’obligation Xavier Darcos, qui avait deja evoque en 2003 l’idee d’un retour de l’uniforme, ne souhaite pas pour autant l’imposer. « Il n’y aura ni decret ni circulaire. Mais si un directeur, un principal ou un proviseur juge bon de le faire, le ministre ne s’y opposera pas », precise son entourage.

En France metropolitaine, l’uniforme n’est plus porte depuis 1968, sauf dans quelques ecoles privees, dont le Sacre-C? ur a Paris (XVIII e ) et un seul etablissement public, la maison d’education de la Legion d’honneur, a Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Dans les departements d’outre-mer des Antilles, depuis plus d’un siecle, les eleves sont traditionnellement vetus du meme tee-shirt tres colore, sur lequel apparaissent le logo et le nom de l’etablissement. Extrait du Parisien, edition du 16/01/09 7h00 Auteur : Julien Laurens