Ebola

Ebola

Ebola : un des deux vaccins « prometteurs » ne sera pas prêt finalement avant 2016 CRÉÉ : 18-10-2014 15:40 EBOLA – La firme britannique GSK, qui développe l’un des deux sérums considérés comme « prometteurs » par l’OMS, a expliqué n’avoir pas suffisamment « anticipé » les besoins en mars, au moment de la propagation du virus. Mauvaise nouvelle dans la lutte contre Ebola. Alors qu’on attendait un vaccin dès 2015, la firme GSK, qui produit l’un des deux traitements les plus prometteurs, a annoncé ue son produit ne serait pas disponible avant… 201 6.

GSK (GlaxoSmithKline) devrait avoir 10. 000 doses du « cAd3-ZEBOV disponibles pour des généraliser ces essai « Avant de pouvoir ut avons besoin de don données ne seront p t Svipe nextp g e pourra pas ulation) nous t sa sécurité et ces n 2015. produire ensuite des doses en grand nombre nous amènera jusqu’en 201 6″, a déclaré à la BBC le Dr Ripley Ballou, chef du programme de recherche sur ce vaccin. Entre sept Swipe to page sept et dix ans pour développer un vaccin Les premiers tests sur l’humain ont débuté aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Afrique. Je ne pense pas que ceci puisse être considéré comme une

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
riposte première à l’épidémie actuelle », a- t-il souligné, rappelant qu’il fallait d’habitude « entre sept et dix ans pour développer un vaccin » « On aurait dû appuyer sur la détente plus tôt » Le laboratoire a reconnu une erreur d’appréciation de l’ampleur et des conséquences de l’épidémie. CSK avait en effet évoqué un développement accéléré d’un vaccin dès le mois de mars vec les responsables de l’OMS, selon le Dr Ballou.

Mais les deux parties ont décidé de concert que la meilleure approche était alors de « surveiller de près » l’évolution de l’épidémie. ‘Personne n’a anticipé qu’on allait avoir besoin d’un vaccin, a dit le Dr Ballou. « Avec le recul, on aurait dû appuyer sur la détente plus tôt. Mais il ne s’agit pas de pointer quelqu’un du doigt.