E Conomie D Entreprise

E Conomie D Entreprise

Le 11/09/14 Economie d’entreprise . En France il y a plus de 3 milllons d’entreprlses principalement composées de PME. On manque d’entreprises de taille intermédiaire contrairement à l’Allemagne. Section 1 : Entreprendre et diriger : Les finalités de l’ent Une entreprise est « juridique déterminée orag Sni* to View ique, de forme humains, matériels, immatériels et financiers, pour produire des biens ou des services destinés à être vendus sur un marché pour réaliser un profit » (TOPDICO, hachette éducation).

Donc ce sont des individus qui travaillent ensemble de manière rganisée, Pentreprise va utiliser du facteur travail, elle aura des salariés, des machines, des composants… On a un échange entre un offreur et un demandeur. C’est une définition traditionnelle de l’entreprise et donc un peu réductrice. Les finalités varient en fonction de l’entreprise et du marché.

Dans les grandes entreprises il faut distinguer les dirigeants qui se soucient de l’entreprise : de sa croissance, critiquée : Pour Franck Riboud (PDG de Danone) : l’objectif de l’entreprise n’est pas à proprement parler de faire du profit mais avant tout de satisfaire les besoins des parties prenantes (les actionnaires, es fournisseurs, les salariés et les consommateurs). Peter Drucker : le client est le pilier de Paffaire.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
atisfaire les besoins des agents économiques : donc l’entreprise va produire des biens et des services La pyramide de Maslow est un outil marketing important qui va permettre des positionner, de hiérarchiser les besoins des clients, c’est une pyramide avec 5 catégories de besoins : besoins physiologiques : se nourrir, se loger, s’habiller… besoins de sécurité : face au danger, besoins d’appartenance : dimension sociale, acceptation par le groupe dans lequel il vit, besoins d’estime : d’être reconnu, esoins de s’accomplir : épanouissement de l’individu. réer des richesses : l’entreprise transforme des facteurs de production en biens ou en services destinés à êtres vendus sur le marché. La confrontation entre l’offreur et le demandeur permet de fixer le prix d’équilibre donc c’est le marché qui décide du prix du produit. La combinaison des facteurs de production : cf schéma En fonction du prix des facteurs de production on va utiliser soit moins de travail et plus de capital comme en France ou plus de travail et moins de capital dans les pays où la main d’œuvre est eu chère. OF permettre de rémunérer les facteurs de production. ‘entreprise est une unité de répartition : la valeur ajoutée permet de rémunérer les salariés, les fournisseurs, les actionnalres, payer les charges, éventuel remboursement des banques et permettre à l’entreprise d’investir… cf schéma . Les finalités sociétales de l’entreprise . finalité sociétale : Faire bénéficier les salariés d’avancées sociales (les locaux. matériel moins dangereux, plus de flexibilité, salaires en meilleure adéquation avec leur travail, créer des emplois, responsabiliser es salariés dans l’entreprise, proposer plus de CDI… ). inalité citoyenne : Respecter une certaine éthique (se soucier des problèmes écologiques, des problèmes d’emploi dans le pays, financer les projets humanitaires… ). responsabilité sociétale et environnementale de l’entreprise : Cela renvoie à la notion de développement durable. D’après la définition européenne (2001) la RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) est « l’intégration volontariste dans la stratégie des entreprises des dimensions sociales et environnementales de Pactivité de l’entreprise ; la manière dont es entreprises interagissent avec leurs parties prenantes internes et externes. ? Donc les enjeux sont d’avoir un peu plus d’éthique et de respect vis à vis de l’environnement. Donc l’entreprise n’est pas un sim le acteur économique mais se soucie de son environn oblèmes écologiques, du PAGF 3 OF parfois elle meurt. Les étapes de la vie de l’entreprise . Les 3 étapes de la vie de l’entreprise sont : la création . Les étapes de la création : cf schéma sur chamillo D’autres institutions peuvent aider comme le CFE (centre de formalité des entreprises), ainsi que pôle emploi ou les chambres de commerce. _Jne entreprise n’est viable qu’au bout de 3 ans et seulement 60 % des entreprises résistent.

Le profil du créateur : motivation, persévérance, curiosité, ambition, adaptabilité, goût de l’action, capacité d’organisation, capacité de négociation, goût du risque, polpalence, indépendance… la croissance . pour développer une entreprise, on a deux solutions : croissance externe : [‘entreprise rachète une ou plusieurs entreprises (la fusion), le développement se fera plus rapidement, croissance interne : l’entreprise augmente ses moyens de productions grâce à l’investissement en achetant des nouvelles achines et en embauchant, elle permet de mieux développer les compétences de l’entreprise. e déclin : concurrence trop importante, insuffisance de la demande, coûts de production trop élevés, produits non adaptés aux besoins de la clientèle, mauvaise gestion de la paff de rentre rise, manque de motivation, PAGF OF leurs entreprises : 32 % et 24 % des créateurs d’entreprise ont moins de 30 ans.

Les composantes de l’environnement : ) Les composantes de l’environnement L’entreprise peut être divisée en 8 composantes : l’environnement économique : si la conjoncture est mauvaise, ela va avoir des répercussions sur l’entreprise et inversement, le pouvoir d’achat des ménages, évolution des taux d’intérêt, évolution des prix, l’environnement social : situation de l’emploi, climat social (grèves… ), pouvoir des syndicats… l’environnement démographique : âge de la population, le mode de vie, l’habitat, les catégories socio-professionnelles, les flux migratoires… ‘environnement politique et juridique : les los, les normes, les règles (sanitaires), les labels, la fiscalité, les politiques de crédit… l’environnement culturel : les valeurs, les styles de vie, es attitudes à l’égard du travail, les religions, les niveaux d’instruction, l’environnement technologique : recherches, technique, mode de diffusion des innovations, l’environnement écologique : se soucier de la pollution, recyclage, éviter les gaspillages, l’environnement international : conjoncture internationale, concurrence internationale, système monétaire international, organismes internationaux (OMC). Les interactions entreprise – environnement PAGF S la fois sur son offre et sur sa demande. Cet environnement peut également être à la fois source de contraintes et source ‘opportunités. Il peut être une source de contraintes car il va avoir un impact sur les facteurs de production. Plus précisément, il peut avoir un impact sur le cout de ces facteurs (augmentation du prix des matières premières, augmentation du smic, augmentation des charges).

L’environnement peut aussi avoir un impact sur la combinaison des facteurs de production (colorants interdits, diminuer la durée du travail, renforcer la réglementation du marché du travail). L’environnement peut aussi agir sur la demande (saturation du marché, boycott de certains produits, baisse du prix d’achat, ?volution des modes de consommation, apparition des produits nouveaux).

L’environnement est aussi une source d’opportunités avec l’évolution des mentalités, ouverture de nouveaux marchés, nouvelles réglementations (recyclage). L’entreprise agit sur son environnement, en effet elle agit sur l’emploi, elles sont responsables du gaspillage des ressources naturelles, elles sont aussi à l’origine des nouvelles technologies, des nouveaux produits. . Organisation et partenaires de l’entreprise : ) L’organisation de Pentreprise : L’organisation d’une PME : 6 OF ses différents éléments.

Cf organigramme Ily a une hiérarchie dans l’entreprise, chaque service ne vit pas en autarcie, il y a donc des relations entre les différents services. On a tout d’abord des relations fonctionnelles qui vont mettre en contact 3 types de services : sen,’ice administratif (comptabilité, factures, relations avec l’état, contact avec les clients), service commercial (chargé de faire connaitre l’entreprise au public en faisant des démarches pour trouver de nouveaux clients), seraice technique (production, maintenance, contrôle qualité).

Ensuite nous avons des relations hiérarchiques qui vont ermettre de transmettre les ordres, il y a plusieurs niveaux : la direction générale qui va définir les grandes orientations de l’entreprise, c’est à dire les stratégies de long terme, c’est elle qui va décider du statut de l’entreprise, des fusions, les investissements, responsable de service (directeurs et cadres supérieurs), personnes chargées d’encadrer les salariés d’exécution (responsables d’ateliers, chefs de rayon… , les salariés d’exécution. L’organigramme permet de gagner en productivité, joue un rôle important en terme d’information (qui fait quoi, qui dépend de qui). Cest important pour les salariés mais aussi pour les dirigeants de l’entreprise car ils ont une meilleure analyse de l’activité de l’entreprise. pour les gens de l’extérieur, cela joue un rôle de carte d’identité de l’entreprise, pour les fournisseurs aussi pour savoir à qui s’adresser. 7 OF entreprise : Qu’est ce qu’un groupe financier ?

C’est un ensemble coordonné de sociétés, il est composé d’une maison mère et de filiales. Il faut que la société mère détienne au moins 50 % du capital de la filiale. On parle de participation quand la société mère détient entre 25 et 50 % du capital de l’entreprise. Plus l’entreprise est grande, plus l’organigramme est complexe. Pour une grande entreprise, il existe plus de services (service de recherche et développement, servlce ressources humaines, seraice financier, service des approvisionnements et des achats). Les partenaires extérieurs de l’entreprise • Les entreprises tissent trois types de relations avec les fournisseurs, avec les clients, avec les ONG. Les relatlons avec les fournisseurs : Soit l’entreprise produit tout elle même, soit elle fait appel à d’autres entreprises, on parle de sous-traitance ou d’externalisation. L’entreprise peut externaliser sur toute sa production ou eulement quelques fonctions (recherche et développement, entretient des locaux, service de restauration… ). L’entreprise qul sous-traite est appelée l’entreprise donneuse d’ordres. Pourquoi les grandes entreprises sous-traitent ? ermettre à l’entreprise de concentrer toutes ses compétences sur une ou des fonctions PAGF E OF sous-traitent à l’étranger on parle de délocalisation de la production, on aboutit à une DIPP : division internationale du processus de production. Quels sont les risques pour une l’entreprise donneuse d’ordre (quels sont les risques d’un contrat de sous-traitance) ? éfaut de qualité sur les produits fournis, retard sur les délais de livraison, les fournisseurs peuvent faire faillite, l’entreprise sous-traitante peut divulguer les procédés de fabrication, peut nuire à l’image de Pentreprise.

Quels sont les risques pour l’entreprise sous-traitante ? elles sont fortement dépendantes des commandes des donneuses d’ordre, donc en général les sous-traitants ont plusieurs contrats, elles sont soumises aux exigences de l’entreprise donneuse d’ordre, par exemple les marges sont souvent très réduites. Les relations avec les clients . On parle de marketing qui est une discipline commerciale ui cherche à adapter l’offre de produit aux exigences des consommateurs. Cette discipline est relativement récente, elle est née à la fin du 20ème siècle aux USA.

Pour l’entreprise il est donc nécessaire de connaître son marché afin de mettre en place la bonne politique commerciale, sa stratégie marketing va reposer sur quatre politiques : une polltlque de prodult : elle consiste à définir les caractéristiques du produit qui permettront de satisfaire au mieux le consommateur, une politique de prix : le prix va tenir compte des couts de production, mais il faut aussi trouver le juste prix, il ne faut as que le prix soit trop él nd) ou trop bas (prix vendre : l’entreprise directement, par internet, dans les grandes distributions, enseignes spécialisées… ne politique de communication : trouver un moyen pour faire connaitre le produit et Informer le client (promotions, offres promotionnelles… ), on peut faire connaître un produit par le sponsoring ou en le prêtant à des personnalités. Pour mettre en place une bonne politique marketing, l’entreprise doit faire des études de marché. Ces études peuvent être quantitatives (sonder les clients potentiels) ou qualitatives relèvent essentiellement de la psychologie et consistent à faire parler les personnes interrogées).

Aujourd’hui de plus en plus, les entreprises mettent en place du marketing relationnel qui consiste à interroger les clients après leur achat, l’objectif est de vérifier si le client est satisfait et on essaie en même temps de le fidéliser (cela passe souvent par des questionnaires). Les relations avec les associations de défense de l’environnement : Lorsqu’une entreprise produit, elle consomme des ressources naturelles et génère de la production ou encore produit des déchets. Ces activités ont donc un impact sur l’environnement dénoncé par les associations.

Ces associations pour dénoncer les effets négatifs sur l’environnement utilisent trois méthodes : la médiatisation pour dénoncer les entreprises qui détruisent ou dégradent l’envlronnement, par exemple les associatlons ont dénoncé BP lorsque l’incendie d’une p ateforme pétrolière a généré de la pollution dans le Golfe du Mexique, la judiciarisation : recours au service judiciaire, il suffit simplement de porter une affaire en justice lors u’une entreprise ne respecte pas les règlements en vie ple le procès de total