Dossier sur jacques prevert paroles

Dossier sur jacques prevert paroles

Paroles : Un titre revelateur du recueil Tout d’abord, ce titre de recueil est assez particulier puisqu’il n’est compose que d’un seul mot «Paroles». Cette appellation se distingue aussi etant donne que c’est un mot auquel on peut donner plusieurs significations et tres vaste qui laisse supposer un contenu varie. En effet, Jacques Prevert constitue a travers son oeuvre un reel jeu de paroles opposant l’ecrit et l’oral, comme en temoigne l’omnipresence des jeux de mots dans la plupart des poemes du recueil pour l’ecrit et les jeux des sons et sonorites pour l’oral.

De plus, on decouvre de nombreux poemes sous forme de chanson parfois indique par le titre du poeme lui meme comme on le voit avec « Chanson de l’oiseleur ». Ces poemes sont donc des paroles de chanson representant encore une fois l’importance de l’oral dans son oeuvre. D’autre part, il met en avant tout au long de cette oeuvre les paroles du quotidien et meme parfois il utilise un langage populaire et familier accessible a tous ce qui ramene a ce titre specifique. Enfin, le poete semble nous transmettre un certain temoignage dans ses ecrits, ce qui nous permet ainsi de deduire que ce sont ses propres paroles qu’il nous livre ici.

Ce titre nous annonce donc un recueil varie ou les mots et les paroles regnent que ce soit a l’oral ou a l’ecrit. Un recueil aux themes divers et nombreux Paroles est en effet une oeuvre composee de poemes traitant de themes tres varies ou Jacques Prevert a su aborder des themes graves et d’autres plus legers. On retrouve parmi cela des poemes traitant de sujets nourris par son experience personnelle et son vecu par opposition a des sujets plus communs et habituels tels que l’amour ou meme d’autres traitant des banalites de la vie. ‘ Les premieres thematiques incontournables de ce recueil sont evidemment celles associees a la guerre, la violence et la mort. Ces themes graves se retrouveront regulierement dans la majeure partie des poemes mis en avant par des paroles parfois seches et dures. On retrouve cette caracteristique notamment dans « Histoire du cheval » ou est aborde clairement le theme de la guerre et la patrie. D’autres poemes comme « Chasse a l’enfant » ou « La lessive » mettent en scene l’atrocite des violences. Enfin, « Le Sultan» est un poeme qui temoigne clairement de la presence du theme de la mort dans cette oeuvre.

Le recours constant a ces themes cruels par l’auteur est tout d’abord probablement lie a la premiere guerre mondiale qu’il a vecu en tant que jeune adolescent et ensuite a son implication dans la periode de la seconde guerre mondiale qu’il traverse aux cotes des populations et non au front comme soldat, cette guerre et periode d’avant guerre le traumatise, notamment les bombardements comme celui de Brest represente dans le poeme « Barbara » un de ses plus grands chef d’oeuvre. Ainsi, Jacques Prevert trouve sa place parmi les poetes engages. ‘ D’autre part, on retrouve dans Paroles des sujets plus communs et habituels regulierement employes par d’autres poetes. En effet, certains themes plus courants et convoites comme la nature , la beaute et la religion ont une place importante dans ce recueil. Cette thematique de la nature omnipresente dans le genre poetique est mise en evidence par l’ecrivain dans la plupart de ses poemes que ce soit par la faune ( ane , baleine , cheval ) ou la flore ( paysages , fleurs ). De plus, l’auteur assimile a cette nature une certaine beaute comme le font de nombreux poetes. Le paysage changeur » le demontre tres distinctement etant donne qu’un eloge du paysage est fait. La religion est un autre theme omnipresent chez Prevert comme on peut le voir avec « Pater Noster » ou encore « Ecriture Sainte » traitant tout les deux de ce dernier. Ce sujet classique et usuel dans l’univers du poeme, est aborde de maniere ironique et meme depreciative par le poete qui semble s’opposer a ces croyances. ‘ ‘ La presence de poemes lyriques ou l’auteur exprime ses sentiments contribue a la multiplicite des thematiques dans ce recueil.

En d’autres termes , Jacques Prevert transmet certains sentiments dans cette oeuvre tels que la tristesse et l’amour. Dans un premier temps, il evoque le sentiment de la tristesse lie a celui du desespoir avec l’elegie « Le desespoir est assis sur un banc » ce titre image demontre explicitement le sentiment de l’auteur. Jacques Prevert evoque aussi ce qu’il ressent du point de vue de ses sentiments amoureux. En effet, cette oeuvre comprend un nombre considerable de poemes d’amour tel le poeme en vers libres « Cet amour » ou l’auteur declare ses sentiments amoureux a sa pretendue.

Par consequent Paroles est un ouvrage ou le lyrisme est omnipresent, celui-ci pourrait etre influence par les differentes compagnes que l’auteur rencontre au cours de sa vie comme sa premiere femme Simone ou Janine Loris avec qui il aura un fils. ‘ ‘ En outre, des choix plus personnels et des themes specifiques a l’auteur se demarquent ici. En premier lieu, nous retrouvons dans ce recueil pres d’une vingtaine de poemes concernant les oiseaux, « Portrait d’un oiseau » de meme que « Au hasard des oiseaux » sont des poemes dedies a ces oiseaux representant pour Prevert un reel symbole de liberte.

Dans un second temps, est accorde une place importante au quotidien. En effet, Jacques Prevert semble puiser son inspiration dans la vie de tous les jours et transforme ainsi les banalites de la vie en les exagerant pour y introduire son propre message. On peut le voir avec le court poeme « Le message » ou une serie d’actions de la vie quotidienne sont enumerees terminant par le message vehicule au sujet de la mort. D’autre part, est aborde certes a un degre moindre mais toujours notable le sujet de l’ecole avec des poemes comme « L’accent grave » ou « Le cancre ».

Dans ces poemes l’ecrivain aborde l’ecole de maniere tres ironique et comique ce qui represente bien ce detachement qu’il a toujours eu par rapport aux etudes des son enfance. Enfin, une autre thematique particuliere a cet auteur est celle du voyage puisqu’il aborde implicitement les destinations ou il s’est rendu comme on le voit avec « La rue de Buci maintenant » qui se situe a Paris ou il a vecu, de meme que dans le poeme « Dimanche » avec l’avenue des Gobelins , « Osiris ou la fuite en Egypte » evoque cette fois ci un tout autre pays assurant un depaysement complet, tous ces toponymes sont les temoins de ses deplacements. ‘ Pour finir, quelques poemes abordent des thematiques plutot actuelles et novatrices comme les nouvelles inventions et la creation. Dans un premier temps, se demarque le sujet des nouvelles inventions ou plus particulierement de la modernite comme avec « La batteuse » ou « Le controleur » qui represente la cohue dans les gares. D’autre part, l’auteur fait un clin d’oeil a l’art et la creation dans cette ouvrage puisqu’il dedie certains poemes a Paul Eluard et publie des poemes comme « Complainte de Vincent » u « Lanterne magique de Picasso » en hommage a ces peintres. En bref, Jacques Prevert aborde de nombreux themes dans son recueil Paroles. Ces thematiques peuvent se regrouper sous differentes categories : themes graves, habituels, lyriques, personnels et novateurs. Cet ouvrage est donc un recueil varie traitant de divers themes ce qui permet ainsi de toucher tous les lecteurs. La diversite syntaxique et stylistique de Paroles Pour appuyer ses idees, Prevert fait appel a differents procedes stylistiques et syntaxiques et adopte certaines particularites d’ecriture.

Ces procedes qui ont pour objectif de mettre en valeur les themes evoques sont tres diversifies etant donne le travail et le jeu sur les mots mis en place par l’auteur. En effet, un travail precis sur les formes des poemes , les procedes d’ecriture et le jeu des sonorites est effectue par l’ecrivain. ‘ ‘ Dans un premier temps, nous pouvons confronter plusieurs types de poemes du point de vue de la variete de leurs taille. On retrouve ici certains poemes tres brefs comme « La cene » compose seulement d’une seule ligne par opposition a de tres long poemes: « La crosse en l’air » comprenant trente-cinq pages.

S’ajoute a cela d’autres poemes intermediaires comme « Le retour au pays » compose de deux pages. Apres la variete des tailles, se demarque l’emploi de plusieurs formes poetiques tres eloignees des formes fixes traditionnelles. En effet, on retrouve un nombre considerable de poemes en vers libre comme « Quartier libre » qui composent une grande majorite du recueil. Puis, on retrouve les poemes en prose qui composent aussi une partie integrante de l’ouvrage, « Lanterne magique de Picasso » concentre une large dominante de prose malgre la presence de vers libres.

De plus, en quantite plus minime certes mais non negligeable s’affirme la presence de calligrammes comme « L’eclipse » ou les mots forment progressivement une disparition. D’autres formes non specifiques au genre poetique se retrouvent dans Paroles, Prevert a compose une reecriture sous forme de poeme d’un texte theatral, le poeme s’intitule « L’accent grave » et met en scene le personnage d’Hamlet, l’auteur emploi aussi le dialogue dans ses poemes comme avec le poeme « Souvenirs de famille ou l’ange garde-chiourme » qui met en scene une discussion entre deux enfants.

Enfin, la derniere particularite d’ecriture concerne la ponctuation dans cette oeuvre. En effet, elle est aussi tres variee puisqu’elle peut aller d’une ponctuation quasi inexistante comme dans le « Paysage changeur » forme d’une seule phrase qui s’etend sur plus de deux pages, comme d’une ponctuation omnipresente dans « Le crosse en l’air » ou « La chanson dans le sang » avec un emploi massif des «… ». ‘ ‘ D’autre part, Jacques Prevert utilise des procedes d’ecriture specifiques qui reviennent assez regulierement dans la plupart des poemes composant ce recueil.

Le premier, l’anaphore, qui est un procede d’amplification rythmique tres courant chez Prevert. Celui-ci se note par exemple dans « La Batteuse » avec l’anaphore « ils ont » a chaque debut de vers hormis le premier et le dernier. Ce procede s’associe a celui de l’accumulation et l’enumeration avec « Ceux qui pieusement / Ceux qui copieusement… » dans « Tentative de description d’un diner de tetes a Paris-France ». Ils sont employes pour donner un certain rythme au poeme notamment lorsqu’il s’agit de poemes plutot longs.

D’autre part, l’emploi de repetitions est une figure stylistique usuelle chez l’auteur comme on le voit dans le poeme « La crosse en l’air » avec la repetition du mot « Luxembourg » qui s’enchaine sur trois vers de suite. De plus, des procedes images sont employes: on retrouve bon nombre de metaphores, « Page d’ecriture » est un exemple ou sont utilise des metaphores afin de faire comprendre ce que devrait etre la signification de « vivre », des personnifications et des comparaisons sont aussi regulierement employees pour donner un aspect image et representatif. ‘ Pour finir, la recherche sur le jeu des sonorites est un aspect stylistique important qui complete les aspects precedents. Tout d’abord, un travail sur les rimes se note puisqu’il alterne entre rimes plates: « guerre / mere / pere / affaires » pour « Familiale », rimes croisees: « decombres / sourit / penombre / lui » pour « L’ordre nouveau », rimes embrassees: « compteront / comprendront / nombre / ombre / rirons / s’avanceront » pour « Le paysage changeur », certains poemes comme les poemes en prose ne se composent d’aucune rimes.

De plus, un travail sur les rimes elles memes est effectue comme on le voit avec les differents types de rimes utilisees qui varient entre rimes riches, suffisantes et pauvres. La rime « pourrit / amis » est une rime pauvre du poeme « Aux champs… » alors que « militaire / solitaire » est une rime riche et motivee. Enfin, Prevert joue avec les assonances et les alliterations notamment pour faire ressortir et mettre en evidence ses jeux de mots.

Le poeme tres court « L’amiral » est compose d’assonance en A et d’alliterations en R: « Larima / Larima quoi / La rime a rien » , ce poeme forme un jeu de mots a l’oral grace a ce travail. Jacques Prevert met donc en oeuvre dans Paroles divers procedes stylistiques et syntaxiques efficaces pour mettre en valeur le theme du poeme. Paroles : un recueil aux fonctions bien definies Jacques Prevert se sert de ce recueil pour transmettre sa pensee et donner ainsi plusieurs roles a sa poesie. En effet, Paroles a differentes fonctions, qui sont parfois paradoxales comme l’eloge et le blame ou ‘autres fonctions plus moderees comme le divertissement du lectorat ou son identification. ‘ ‘ Tout d’abord, le role incontournable de ce recueil est evidemment d’effectuer un blame et une denonciation des violences, plus particulierement celles liees a la guerre. Cette condamnation est du a l’engagement de l’auteur et a son opinion contestataire. En effet, la contestation joue un role majeur dans cet ouvrage qu’elle soit destinee a la guerre , la politique bourgeoise ou la religion…

L’auteur ayant grandit dans un milieu tres modeste, il a ete confronte a la misere des classes populaires de cette epoque ce qui justifie ses opinions contestataires. Preuve de son engagement, le poeme « Barbara » qui illustre les desastres engendres par la guerre plus precisement concernant la separation des couples. La poesie de Prevert est donc socialement et politiquement engagee et a pour but de denoncer les abus de l’epoque et surtout les atrocites de l’entre deux guerre qui l’ont profondement marque. ‘ ‘ Toutefois, ce recueil n’a pas seulement pour role de denoncer et de condamner.

Comme en temoigne le poeme « Les belles familles » certains poemes on un role de pur divertissement grace au comique de mots et au registre laudatif que l’auteur apporte que ce soit grace a ses jeux de mots ou simplement grace au legere touche d’humour qui sont presentes. De plus, pour poursuivre cette demarche de divertissement du lectorat il met en valeur les banalites de la vie comme avec « Quartier libre » qui evoque les salutations de maniere ironique. Les touches comiques et les sujets du quotidien et de la vie de tous les jours demontrent bien le role de divertissement de la poesie de Jacques Prevert. ‘ Neanmoins, l’auteur ne delaisse une fonction essentielle de la poesie qui est l’expression des sentiments, ici sous forme d’eloge de la femme: « Le jardin » , de la nature : « La peche a la baleine » et de la beaute : « Au hasard des oiseaux ». S’ajoute a ces eloges un autre theme qui est celui de liberte defendu par l’auteur tout au long du recueil et presente sous differents aspects notamment par les oiseaux qui representent pour lui le symbole de cette liberte. Cette revendication de la liberte est une des fonctions principale de cette oeuvre. ‘ En outre, le poete recherche a travers ses ecrits une identification de son lectorat et souhaite toucher un large public. Pour cela, il emploi un vocabulaire accessible et simpliste et meme parfois familier « bouffait » extrait du « Temps des noyaux ». Cette recherche de l’identification du lecteur a ses poemes demontre l’importance et la consideration qu’il porte a son public et la volonte d’adhesion et de transmission de ses idees. Pour conclure, Paroles est donc un recueil ou la poesie joue differents roles.

En effet, les visees et objectifs de Jacques Prevert sont divers dans cette oeuvre meme si son engagement et la contestation restent les fonctions dominantes. L’accent grave : un melange des genres Le professeur Eleve Hamlet ! L’eleve Hamlet (sursautant) …Hein… Quoi… Pardon… Qu’est-ce qui se passe…Qu’est-ce qu’il y a… Qu’est-ce que c’est ? … Le professeur (mecontent) Vous ne pouvez pas repondre  » present  » comme tout le monde ? Pas possible, vous etes encore dans les nuages. L’eleve Hamlet Etre ou ne pas etre dans les nuages ! Le professeur Suffit. Pas tant de manieres.

Et conjuguez-moi le verbe etre, comme tout le monde, c’est tout ce que je vous demande. L’eleve Hamlet To be… Le professeur En Francais, s’il vous plait, comme tout le monde. L’eleve Hamlet Bien, monsieur. ( Il conjugue : ) Je suis ou je ne suis pas Tu es ou tu n’es pas Il est ou il n’est pas Nous sommes ou nous ne sommes pas… Le professeur (excessivement mecontent) Mais c’est vous qui n’y etes pas, mon pauvre ami ! L’eleve Hamlet C’est exact, monsieur le professeur, Je suis « ou » je ne suis pas Et, dans le fond, hein, a la reflexion, Etre  » ou  » ne pas etre C’est peut-etre aussi la question.

Tout d’abord, il est tres difficile de faire un choix parmi tous les poemes de Jacques Prevert etant donne qu’il sont tous tres divers et ont chacun une particularite qui le differencie et fait son charme. Toutefois, mon choix s’est porte sur le poeme qui m’a le plus surpris dans ce recueil et celui que j’ai trouve le plus original. En effet, « L’accent grave » est un poeme unique et hors du commun tout d’abord par sa structure et sa forme qui mele poesie en vers libres et scene de theatre ou on retrouve des personnages et des didascalies qui donnent une impression de mouvement.

Le choix de la piece en question, Hamlet, est un classique que l’auteur a probablement choisi pour que le poeme soit accessible a tous. L’ecrivain a su adapter une scene de Shakespeare a une situation banale du quotidien dans ce poeme. De plus, hormis sa surprenante forme poetique, ce poeme mais bien en evidence les relations entre le corps professoral autoritaire et les etudiants et le fosses entre les attentes et les centres d’interets de chacun d’eux.

D’autre part, ce qui m’a attire dans « l’accent grave » c’est bien evidemment l’important degre d’humour present grace a ce jeu de mots subtil reposant simplement sur un accent grave ( comme l’indique le titre ) et donnant ainsi un tout autre sens a une phrase culte du theatre. On retrouve vraiment a travers ce poeme le style de Jacques Prevert tout d’abord par le theme qu’il aborde l’ecole qui ne l’interessait aucunement, mais aussi par sa particularite d’ecriture avec la subtilite de ses jeux de mots.

Administrator

Leave a comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.