Dossier hygiéne

Dossier hygiéne

Tout d’abord je pense judicieux de commencer par préciser que ma tenue professionnelle était propre, et correctement boutonné. Je ne portais aucun bijoux, mes ongles court, propre et sans vernis. La première chose que j’ai réalisée est un lavage simple des mains. J’ai choisi ce lavage des mains car il est recommandé pour les soins infirmier non invasion, et avant et après le port de gants. Il a pour but d’éliminer les souillures, permet la diminution de la flore transitoire et prévient la contamination.

J’ai utilisé un savon aux, de l’eau du réseau et des essuies mains usage unique non stériles. J’ai ensuite préparé mon matériel : 1 paire de gants à usage unique non stérile, 1 filtre adapté au résident, 2 compresse fendue en deux à 50%, 1 sachet de compresse, 1 flacon de badine, et un rouleau d’adhésif (date vérifié et conforme), et vérifié que l’appareil d’aspiration était bien présent et fonctionné correctement.

J’ai désinfecté l’adaptable avec du surnagions (produits combinant les actions détergente et désinfectante en une opération simultanée). Il a une efficacité démontrée sur bactéries et moisissures Isolées de l’environnement hospitalier, il est actif sur la légions et la pandémonium. Ce produit est un nettoyage et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
désinfection des sols, mur 2 actif sur la légions et la pandémonium. Ce produit est un nettoyage et désinfection des sols, murs et matériel médical Après avoir désinfecté l’adaptable, j’ ai installé le matériel. J’ai enfilé les gants.

J’ai enlevé le tuyau d’arrivé d’oxygène, ou j’ ai enroulé une compresse fixé avec un morceau d’adhésif pour éviter au maximum d’encombré le tuyau ou d’ déposer des bactéries. J’ai ensuite enlevé le filtre que j’ai immédiatement jeté dans la poubelle déjà placé dans sa chambre près du lit (comme il y avait beaucoup d’emballage c’est l’équipe qui a mis en place cette organisation). A ce moment, M. L a eu une remonté de sécrétion importante. Je me suis donc servie de l’essuie tout (déjà présent en dessus de la compresse) pour essuyer.

J’ai à ce moment pris le tuyau d’aspiration, et pratiqué l’aspiration dans la trachée selon la méthode que l’on ma appris placer le tuyau assez profond dans la trachée sans aspirer, et le remonter en spirale tout en aspirant). Une deuxième fois, puis j’ai rincé le tuyau avec la machine prévu cet effet. J’ai imbibé la compresse de badine, antiseptique à base diode utilisé afin de lutter contre la multiplication des bactéries, j’ai ensuite enlevé celle déjà présente que j’ai mise à la poubelle présente juste derrière moi.

J’ai désinfecté en respectant la règle (ne pas passer deux fois au même endroit). Puis j’ai placé la cc 3 sainteté en respectant la règle (ne pas passer deux fois au même endroit). Puis j’ai placé la compresse fendu à autour de la trachéotomie. J’ai ensuite pris le filtre, j’ai vérifié une deuxième fois que c’était celui adapté à monsieur L A ce moment, le résident a eu de nouveau une remonté importante de sécrétion qui a souillé la compresse que je venais de placer. J’ai dû remettre la barrière, enlevé mes gants, et reprendre une compresse, y mettre de la badine et une compresse fendu en deux.

J’ai repris des gants réopérés et j’ai de nouveau aspiré, désinfecté avec la compresse imbibé de badine et replacé la compresse fendu en deux. Après cela, J’ai pu placer le nouveau filtre, en vérifiant bien trois fois qu’il était bien placé. Puis j’ai repris le tuyau d’apport en oxygène, j’ai enlevé la compresse que j’avais placé autours et je l’ai herbacée au filtre. J’ai ensuite jeté le matériel, enlevé mes gants, et je suis partie me laver les mains avec un savon doux. Pour finir j’en ai fait la transmission à l’infirmière qui est venu vérifier le soin.