documenty

documenty

Chapitre Présentation du Multimédia . Introduction : Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. II désignait les applications qui, grâce à la capacité de stockage du CD et aux capacités de l’ordinateur, pouvaient générer, utiliser ou piloter différents médias si interface graphique Aujourd’hui on utilise . -p next page application utilisant o spécifique. son, image, vidéo et désigner toute au moins un média Les manettes de jeux. ants tactiles, lunettes 3D, écrans tactiles et autres interfaces homme-machine sont souvent considérées omme faisant partie du multimédia ; alors qu’elles ne sont en elles-mêmes pas des « média » mais plutôt des extensions de média (une lunette 3D sans image à afficher par exemple). Les dernières définitions communément reconnues définissent le multimédia comme l’industrie du « contenu numérique » (digital content) en anglais.

Il faut faire la différence entre le contenant : ordinateurs, matériels, câbles…. et le contenu : l’information délivrée, transmise, diffusée. Il. Définition du multimédia un média est un milieu de diffusion de l’information ; texte, son, image, vidéo, etc. omportant des informations textuelles, de la voix. des images fixes ou animées codées numériquement. Cet environnement doit permettre de jouer « naturellement

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sur les relations syntaxiques et sémantiques liant différents média.

Autres définitions du multimédia Le multimédia est une technique de communication qui tend à rassembler sur un seul support l’ensemble des moyens audiovisuels (graphismes, dessins animés, vidéos, sons, textes), et informatiques (données et programme), pour les diffuser simultanément et de manière interactive. Le multimédia est un ensemble de systèmes supportant ‘utilisation interactive de texte, d’audio, d’images fixes, de vidéo et de graphiques. Chacun de ces éléments doit passer par une conversion analogique-numérique avant de pouvoir être utilisé par une application informatique.

Le multimédia qualifie l’intégration de plusieurs moyens de représentation de l’information, tels que textes, sons, images fixes ou animées. Il désigne un support ou une technologie capable denregistrer, de restituer ou de transmettre une combinaison de textes, de sons, d’images fixes et de vidéo. Mais il faut encore ajouter à cette notion de diversité d’informations celle d’interactivité pportée par l’informatique : la possibilité pour l’utilisateur de « naviguer » à sa guise d’une information à l’autre.

Le MULTIMEDIA est un terme qui désigne la réunion, sur un même support numérique, de textes, de sons, de graphiques et d’images fixes ou animées. Grâce à l’interactivité, ces différents éléments d’information peuvent être associés au cou r coup au gré des besoins de l’utilisateur. 2 le DVD et le Word Wide Web. Consulter un produit multimédia, c’est décoder des fichiers numériques pour en permettre la restitution analogique (sons, images, vidéos, et textes). La consultation des informations d’une application multimédia implique une interaction entre le lecteur et le produit. Interface homme-machlne Ill.

Origine du multimédia Le multimédia a pris effectivement naissance avec la conjonction de différents évènements tels que • L’évolution de la puissance des micro-ordinateurs (aptes ? gérer correctement les différents médias avec une interactivité suffisamment rapide) ; La diffusion croissante d’une informatique « grand public » ; ‘apparition du CD-ROM doté d’une capacité suffisante pour stocker des informations volumineuses, telles que les hotographies et le son ; Le développement des réseaux informatiques ; L’élaboration de normes concernant le codage et la compression des informations, en particulier pour la vidéo.

IV. Historique du multimédia Né dans les années 80 Avec le vidéodisque analogi Pour stocker des sons, des ue. 3 et de la vidéo. particulièrement significatifs pour comprendre la complémentarité des différents médias dans le processus de formation. Mais dans la réalité les résultats ne sont certainement pas aussi arithmétiques car il faut tenir compte des différentes sensibilités des apprenants. VI. Les applications Application « grand-public » (loisir, éducation, art et culture,… Magazine, journaux en ligne Musée interactif Encyclopédies électroniques Livres électroniques TV et cinéma interactifs Vidéo à la demande Réalité virtuelle Auto-apprentissage Applications professionnelles (commerce, promotion, formation) Formation à distance Vidéoconférences (visioconférence) Catalogues interactifs Commerce électronique Domaine médical (télédiagnostic, dossiers) Construction (architecte, simulation) Réservation en ligne VII. Les métiers du multimédia Journaliste Graphiste

Webdesigner Animateur 3D 4 construits par Intel sur les PC et Motorola pour les Macintosh. La principale valeur permettant d’évaluer la puissance du processeur est la cadence d’horloge, exprimée en mégahertz, qui indique la vitesse à laquelle le processeur est capable d’exécuter les instructions élémentaires qui lui sont soumises. La mémoire centrale, ou mémoire vive, ou RAM (Random Access Memory) C’est le lieu de stockage temporaire des informations utilisés par le processeur : les instructions constituant le programme sont stockées en RAM pour être exécutées.

Les données intervenant ans les calculs, provenant de fichiers externes transitent obligatoirement par la RAM. Mais cette mémoire est volatile : dès que l’on éteint l’ordinateur, les informations s’effacent de la mémoire vive. Plus la Ram est grande, et plus le processeur pourra avoir à sa disposition d’informations utiles sans aller les chercher sur un autre support, tel que le disque dur, qui est forcément d’un accès plus lent que la mémoire vive. Donc plus la mémoire est grande, et plus les logiciels fonctionnent rapidement.

La mémoire morte ( ROM : Read Only Memory) Comme son nom l’indique, cette mémoire est remplie à la abrication de l’ordinateur et est utilisable seulement en lecture. On y stocke les programmes nécessaires pour le fonctionnement de base du matériel, utilisés par exemple au moment du démarrage de l’ordinateur. Les mémoires externes Que ce soit un disque dur interne, un disque externe (fixe ou amovible), un CD-Rom, ces mémoires servent à stocker les informations sous forme de fichiers.

Les grandeurs caractéristiques sont essentiellement : -La capacité de stockage en mega-octets ou giga-octets (500 Mo, -le temps d’accès, c’est-à-d S oven qui est nécessaire GO… ) ; le temps d’accès, c’est-à-dire le temps moyen qui est nécessaire pour aller chercher une information (en moyenne 10 millisecondes pour un disque dur) ; -le taux de transfert des informations (ou débit) vers le bus : de 5 Mo/seconde à IO Mo ‘seconde pour un disque dur interne.

Bus C’est en quelque sorte la canalisation qui relie tous les éléments entre eux : lorsque le processeur accède à la RAM pour effectuer une instruction, il utilise le bus. Lorsqu’une information est envoyée de la mémoire vive à l’écran, elle transite par le bus. Lorsqu’un fichier est sur le CD-Rom, les informations passent ar le bus pour atteindre la mémoire vive. La caractéristique principale du bus est la vitesse à laquelle il est capable d’acheminer les informations.

Pour accélérer ces transferts, il existe des bus 16 bits (qui transfèrent 16 bits en parallèle) et des bus 32 bits (qui transfèrent 32 bits en parallèle) et qui ont donc une vitesse au moins deux fois plus rapide. Lecteur de CD-Rom C’est le support incontournable du multimédia, mais il ne constitue qu’un support au même titre qu’une disquette ou un disque dur, et qu’il ne dispose d’aucune fonction particulière liée aux médias et à l’interactivité.

Le CD-Rom réunit les avantages suivants : -grande capacité de stockage -facilité d’emploi et de diffusion (aspect compact) -sa structure physique et son organisation logique sont standardisées et ont fait l’objet d’accords entre les plus grands constructeurs – sa fiabilité (lu au moyen d’un faisceau laser sans qu’il n’y ait de contact entre le lecteur et le disque, et donc un minimum de risque de dégradation et d’usure . La durée de conservation des informations sur CD-Rom nt longue (30 à 100 ans). informations sur CD-Rom est relativement longue (30 à 100 ans). -support de stockage d’un coût très faible.

Mais le CD-Rom présente deux inconvénients : -support non réinscriptible utilisable en lecture seule, et donc sans possibilité de mise à jour des informations -les temps d’accès des lecteurs de CD-Rom sont relativement longs. La carte son La carte son est bien entendu essentielle pour toute application multimédia. Plusieurs types de cartes existent avec différentes possibilités techniques. Il est nécessaire d’avoir au moins une carte 16 bits pour restituer les sons de meilleure qualité. La carte graphique La carte graphique est chargée d’afficher les images à l’écran.

Elle est parfois appelé carte vidéo, mais il est préférable d’utiliser le terme carte graphique pour éviter l’ambigüité et la confusion possible avec les cartes de décompression vidéo. Une caractéristique importante de la carte graphique est la capacité de la mémoire qui y est intégrée. Plus la mémoire intégrée est grande, plus il sera possible d’afficher une image en haute définition et avec un grand nombre de couleurs. La carte de décompression vidéo Il s’agit de cartes spécialisées, chargées de décompresser la vidéo numérique, le format de com ression le plus souvent utilisé étant le format MPEG