DM de si premiere

DM de si premiere

Principes Outils et méthodes d’analyse et de description des systèmes Pilote automatique AT50 Outils MATIERE Solutions EN ERCIE INFORMATION Dossier technique 1. Présentation du sy m p g Un bateau est dirigé – D’une barre à rouer onstitué : – Ou d’une barre franche manœuvrée en (Poussant ou tirant). 1. 1- Notion de route suivant un cap : Pour aller d’un point à un autre, le barreur doit suivre sur le compas de route, un cap qu’il a auparavant mesuré sur une carte marine avec un rapporteur. cap est l’angle mesuré entre la direction Nord et la route du bateau. ar convention le Nord correspond à 00, l’Est 900, le sud 1800 et l’ouest 2700, avec toutes les valeurs intermédiaires possibles entre 00 et 3600 Sur les cartes, la direction du Nord géographique est parallèle aux méridiens. 1. 2- Intérêt d’un pilote automatique : qui peut effectuer ainsi d’autres tâches, • Améliorer la route suivie, le pilote automatique étant plus précis qu’un barreur moyen, • Il est de plus d’un coût peu élevé (environ 500€) 1. – Présentation du produit Le pilote automatique AT50 est un pilote à compas intégré pour barre franche. Il se présente sous la forme d’un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
rofil étanche en alliage léger laqué sur lequel sont regroupés les deux curseurs de commande magnétique. 1. 3. 1- Ce système comprend • Un vérin électrique pouvant pousser ou tirer la barre. • Un compas mesurant l’écart de la route • Une carte électronique gérant le fonctionnement de l’ensemble. 1. 3. 2- Montage du pilote sur le bateau . Le montage s’effectue à tribord (montage à bâbord sur commande).

Le pilote se fixe sur le bateau grâce à une articulation réglable ce qui permet de positionner la tige à mi-course pour une position médiane du safran. 1. 3. 3- Réglage du cap : réglage du cap se fait en orientant la bague du compas solidaire du pilote. La référence reste le compas de route et permet d’ajuster le cap affiché. Exemple pour un cap de 3280 2/10 1. 3. 4- Fonctionnement du compas : Le compas intégré au pilote permet de mesurer l’écart entre le cap réel suivi par le bateau et le cap affiché.

Le compas délivre une différence de potentiel proportionnelle à l’écart de route détecté. 2 sensibilité du pilote : Le cap affiché est suivi avec deux niveaux de précision possible • Position (en cas de mer forte) : « zone morte cap affiché avec une précision de ?? Position II (en cas de mer calme) : « zone morte », cap affiché avec une précision de Lorsque l’axe de la barre franche se situe dans la « zone morte b, aucune correction n’est apportée à la position de la barre. . 3. 6- Réglage du « TRIM » : Situer la barre en position neutre diminue les efforts du pilote et sa consommation d’énergétique. Suivant les conditions de mer, la géométrie du bateau et son chargement, la position neutre de la barre peut former un angle avec l’axe du bateau. Cet angle est appelé angle de barre ou « TRIM 2. Expression générale du besoin 2. 1- Enoncé du besoin : /10 2. 2- Diagramme Pieuvre : 2. 3- Enoncé des fonctions de service : FPI manœuvrer la barre.

FP2 analyser la direction du bateau par rapport au nord magnétique et au cap choisi afin d’ajuster la position de la Barre. ECI accrocher le pilote automatique à la coque du bateau et pouvoir le désaccoupler facilement. FC2 mettre en marche, sélectionner le cap à suivre et la sensibilité. FC3 raccorder le pilote aut source d’énergie. 3 6 accrocher le pilote automatique à la barre. FC9 raccorder éventuellement le pilote automatique aux périphériques de navigation afin d’envoyer les consignes de ap et les paramètres de navigation cap et les paramètres de navigation. /10 3. Définition du produit réel : 3. 1- Caractéristiques techniques Poids Effort maxi du pilote Vitesse de déplacement à vide Vitesse de déplacement en charge Consommation sans déplacement du vérin Consommation moyenne sous charge de 70N 2. 6 kg 450N 3cm/s 2. 8cm/s 50mA 200 à 250rnA 3. 2- Schéma cinématique : Réducteur Poulies/courroies Vis/écrou 5/10 3. 3- Nomenclature : 43 4 Bloc aimanté Ressort Autocollant Curseur d’évitage Curseur de gain et de M’A Grille de guidage des curseurs Goupille G07 A-18 Manette excentrique

Pince de fixation côté manette Rondelle Pince de fixation côté écrou Ecrou auto freiné H ME Axe Câble de la liaison avec le boîtier de raccordement Bouchon presse-étoupe Joint collier staubli CL 1007 Pivot Support de dame de nage Bague de réglage en hauteur VIS sans tête à 6 pans creux a bout plat M4-6 Rondelle M6-50 Ecrou auto freiné H M6 Tige filetée M6-50 Tête d’homme de barre Désignation Laine Nitrile A-GS Deirin Delrin CuSN4p S Platine moteur Vis C, MS-35 Support du mécanisme de transmission Bague d’arrêt du roulement Roulement à billes 22-8-7 Vis M2,5 -8 Support potentiomètre

Contact de fin de course fixe Entretoise isolante Contact de fin de course mobile Plaque de serrage Rivet creux 2,5-12 poulie Z=14 pas 0,8″ Segment d’arrêt 3,2 à montage radial Bague autolubrifiante Poulie 36 dents pas 0. 8″ Courroie 45 dents pas 08″ largeur 1/8″ Courroie 45 dents pas 0. 8″ largeur 1/4″ poulie Z=14 pas 0. 8″ Anneau élastique 7-0. 8 Poulie Z=36 pas 0,8″ Pignon Z=34 rn=O. 5 Roue z=60 m=o. s VIS d’entrainement du chariot Chariot « potentiométrique » Rondelle M3 U Rondelle de calage Segment d’arrêt 2,3 à montage radial Rondelle 4-8-2 Vis C M4-25 Vis C M3-10 Bouchon arrière Joint arrière profile