dix-ans de réingénierie qu’avons-nous appris?

dix-ans de réingénierie qu’avons-nous appris?

Cornet annie : Résumé Présentation : La réingénierie envisage de rompre avec les structures tayloriennes répandues les 10 derniers années dans le monde des entreprises et des écoles de gestion par une nouvelle réorganisation et structuration appelée réingénierie ou processus d’affaires appuyée sur des technologies d’informations et de la communication afin de réaliser -Des économies de temps -Économie de moyens Swipe View next -Satisfaction de la cli et sces offetrs. Pour atteindre ces o les composantes de configuration ( forme dans leurs e/ses . i rs qualité de produits ent clarifier de revoir la et ses conséquences A•la fin de l’organisation fonctionnelle et bureaucratique : (C’est une organisation couteuse en ce qui concerne les couts d’exploitation et d’administration) e processus d’affaires envisage une rupture avec les structures tayloriennes présentées comme incapable de répondre aux nouvelles contraintes de l’environnement ( formalisme qui fait perdre le temps et de procedures de contrôle lente ) par une réingénierie permettant des économies de temps et répondant aux exigences du marché nouvelles qui nécessitent : la collaboration. Le partenariat. -les transferts d’information et de compréhension en interne. B•L’avénement des processus d’affaires : ou ce qu’on apelle par une suppression du service administratif fonctionel en vue de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
passer du modele GRH objectivant ( servir interet de qlqun avec qui il n’a pas d’affinités ) à un modele individualisant ( valorise performance individuelle).

C- le modele d’accompagnement Qui s’appuie sur 6 éléments : -Optimiser les processus en alliant efficience et efficacité càd marier les objectifs externes ( la qualité et la satisfaction de la lientèle ) et internes ( le cout et le temps -L’utilisation maximale des techniques d’info et de com ( aident ? atteindre les objectifs visés). Planifier et contrôler le changement ( l’equipe de direction doit savoir faire des choix stratégiques décidés et planifiés en tenant compte des objectifs opérationnels- indicateur de temps- et d’évaluation) -Maitriser la composante humaine ( employé – un etre rationnel qui cherche une implication dans l’entreprise s’il trouve un gain -et client- qui est un facteur clé de la prod d’un produit ou un service, il est un coproducteur) Remettre en question les prejugés par un changement radical de l’organi taylorienne afin de générer des gains.

La pratique du modele managérial Le modele a démontré un changement à 2 revers appelé – top/ down- qui s’articule autour des points suivants : -Des changements apparents . -Des changements partiels et incrémentaux ( de l’échec car la composante humaine échappe à la formalisation et pose bcp de pblème) à prendre -Des objectifs réactifs peu définis et contradictoires ( veulent réaliser des objectifs mais ont oublié les finalités càd la satisfaction de la clientele et la qualité). ?? prendre -Des acteurs absents et défaillants : les directeurs GRH et les chefs ne sont pas suffisamment encadrés pour a 2 acteurs absents et défaillants : les directeurs GRH et les chefs ne sont pas suffisamment encadrés pour assumer leur rôle. ? prendre -La réingénierie considérée plus qu’un changement de logiciel et de technologies ( cèd l’implantation d’un outil technique sans egard entraine manque de prise en considération de la composante humaine ) -Une politique de com défaillante non réussie et unilatérale -Des lacunes dans les dispositifs d’information qui sont nsuffisantes ( le programme de formation consiste à manipuler les outils et non à la facon dont le personnel utilise l’information); à prendre -La composante humaine négligée ( le système de récompense est mal ajusté – tard ou tot- ainsi que le système d’évaluation). ? -Faut- il corriger les erreurs pour réussir la réingénierie ( il s’agit de formuler des objectifs clairs, évaluables et ambitieux, accentuer les efforts des TIC et impliquer l’équipe dirigeante tout au long du processus mais la réalité est plus difficile car le problème réside non dans le modèle mais dans la méthode de mise en place, réparation et suivi). Le modèle en question La réingénierie des processus d’affaires reste ancrée dans un paradigme de type rationaliste (organisation fonctionnelle et taylorienne).

Le modèle de gestion qui en découle est plutôt de type instrumental. On en conclu que Le modèle taylorien est toujours présent et ne s’intéresse qu’? l’organisation scientifique du travail alors que le facteur humain reste substituable. La planification stratégique reste formelle et explicite. La seule motivation de l’être humain est le gain. e changement reste irréel. 3