Dissertation stratégies de développement du Tiers-Monde

Dissertation stratégies de développement du Tiers-Monde

GRANDHAY Nicolas PHECI Dissertation HISTOIRE or 10 Observations : Sni* to View « La Guerre Froide en Europe » La Deuxième Guerre mondiale laisse place à une Europe très faible, entourée de deux superpuissances que sont l’URSS et les Etats-Unis, et dont les différentes idéologies qu’ils appliquent ? leur politique (capitalisme américain et communisme soviétique) sera la prlncpale cause d’un conflit entre ces deux « grands » de part et d’autres de l’Europe, au centre, appelé « Guerre Froide L Europe va donc devenir une place stratégique où chacune des deux superpuissances vont tenter d’étendre leur zone l’Est.

Mais comme dit précédemment, ces deux superpuissances diffèrent de par leurs idéologies contraires, que sont le capitalisme pour les Etats-Unis et le communisme pour l’URSS. Toutefois, au travers de la « Grande Alliance les Etats-Unis et l’URSS sont tous deux vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale avec le Royaume-Uni. Ceux-ci décident alors du sort de l’Europe lors des conférences de Yalta et de Postdam en 1945. Or, on assiste déjà à une division de l’Europe en deux zones d’influence, résultant de la libération de celle-ci par les armées américaines et soviétiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le problème est que la Grande

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Alliance tirait sa solidité d’un ennemi commun : Hitler et l’Allemagne nazie, alors vaincus. Les conférences de Yalta et de Postdam vont donc faire naitre de plus en plus de motifs d’opposition entre les deux Grands. Le souci majeur étant des désaccords sur la manière d’occuper les pays vaincus. LE-urope assiste alors au partage de l’Autriche et de l’Allemagne, ainsi que de leurs capitales (Berlin et Vienne), en quatre zones d’occupation (américaines, britanniques, françaises et soviétiques.

De plus, par Yalta, l’URSS se voit attribuer beaucoup de territoires d’Europe e l’Est, à la condition qu’ell y organise des élections libres. Malheureusement, l’URSS affirmera vouloir garantir sa sécurité en s’entourant de pays alliés le long de ses frontieres. L’armée rouge ne se retire pas des pays qu’elle a libérés, et, contrairement aux engagements qu’elle a pris à la conférence de Yalta, n’y organisera aucune élection libre. Les pays d’Europe de I 10 qu’elle a pris à la conférence de Yalta, n’y organisera aucune élection libre.

Les pays dEurope de l’Est deviennent alors des Républiques socialistes avec le parti communiste au pouvoir (seul parti autorisé), sous le joug de l’URSS. Churchill, dans un discours prononcé à l’université de Fulton en 1946 déclarera ? propos de la chose « un rideau de fer est descendu sur l’Europe Ce discours marque en quelque sorte le début « officiel » de la Guerre Froide. La réponse de IOuest face à cette soviétisation de l’Est ne se fait pas attendre.

Seize pays européens adoptent le Plan Marshall proposé par les Etats-Unis pour la reconstruction européenne en 1947. Face à cela, l’URSS met en place un contrôle plus dur des partis communistes des républiques socialistes de l’Est par le Kominform, élaboré par un certain Jdanov. Cette soviétisation de l’Europe ne s’est pas faite sans quelque coups d’éclats, comme le « Coup de Prague » qui fut la prise de contrôle du pouvoir par les communistes en tchécoslovaquie, ainsi que du blocus de Berlin en 1948.

Cette crise de Berlin est d’autant plus importante qu’elle divise l’Allemagne en deux blocs Est et Ouest, en donnant naissance à la République Fédérale Allemande à l’Ouest (RFA), et à la République Démocratique Allemande à l’Est (RDA), qui n’a de démocratique que le nom. Ce début de Guerre Froide en Europe la divise en deux blocs Est t Ouest rideau de fer »), qui sont des zones d’influence des deux Grands.

On a vu qu’à l’Est, l’URSS va imposer des régimes communistes et qu’à l’Ouest, les Etats-Unis apportent une aide avec le plan Marshall régimes communistes et qu’à l’Ouest, les Etats-Unis apportent une aide avec le plan Marshall dans le but de contrer le communisme. Ce debut de Guerre froide sera ponctué de quelques crises dont la plus importante sera le blocus de Berlin qui entraînera la formation de deux états allemands. On s’intéresse maintenant à l’attitude de cette Europe divisée en deux blocs entre 1950 et 1985.

Tout d’abord, de par une initiative américaine, l’Europe de l’Ouest va développer un important réseau d’alliances défensives, avec le but stratégique d’encercler le « rideau de fer On retiendra notamment le traité de Bruxelles en 1948, ainsi que le plus importants de tous qu’est l’Alliance Atlantique, crée en 1949, et qui se dotera en 1 950 d’une structure militaire donnant naissance à l’organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Le problème finalement que l’URSS, de son côté, fera de même. L’exemple majeur sera d’ailleurs le Pacte de Varsovie, signé en 1955 et officialisant l’autorité soviétique sur es armées des républiques populaires de l’Est. Toutefois, après la mort de Staline en 1953, une période qu’on dira de « coexistence pacifique » va avoir lieu entre 1953 et 1961 entre l’Est et l’Ouest.

Cette phase de détente est le fruit d’une décision entre les Etats- l_Jnis et l’URSS qui renoncent à une intervention directe dans l’autre camp, qui donnera lieu à des rencontres au sommet des chefs politiques des deux Grands (arrivée de Kroutchev au pouvoir en 1955 en URSS). De ce fait, des crises qui auront lieu en Europe de l’Est ne se conclueront par aucune intervention du bloc de l’Ouest 0