Dissertation: La poésie célèbre-t-elle uniquement la vie et l’amour?

Dissertation: La poésie célèbre-t-elle uniquement la vie et l’amour?

Dans l’esprit de la plupart de ses admirateurs, la poésie s’identifie essentiellement au lyrisme, et plus particulièrement à la célébration de la vie et de l’amour. Pourtant, il existe bien d’autres thèmes, eux aussi, célébrés par l’art poétique. Tout d’abord il convient de se demander ce que signifie le verbe célébrer et la vie. Ainsi célébrer quelque chose ou quelqu’un est le fait de faire son éloge. Tandis que la vie représente tous les événements et les éléments apportant un souffle vital aux êtres vivants.

Nous étudierons donc tous d’abord la célébration de la vie ? ravers l’art poétique. Nous analyserons ensuite quelles sont les next page autres réalités que c comment la vie peut e c La poésie est princip la vie. Ainsi François s nous demanderons mort. célébration de ie est l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort L’une de ces fonctions la plus importante est l’amour. C’est le lyrisme qui est à l’origine de l’expression d’une émotion personnelle. La poésie lyrique traite ainsi des sentiments du poète dont le thème récurent est l’amour.

Un parfait exemple de cette exaltation des sentiments du poète est le poème Je t’aime de Paul Elua Eluard tiré du recueil Le Phénix. Dans son

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
poème, Eluard fait une fervente déclaration d’amour en forme de grâce, et a travers la célébration de la femme aimée apparait une vision d’un monde pur et harmonieux. La femme aimée est associée à des images de bonheur et lui redonne « goût à la vie » grâce à l’amour qu’il lui porte. Eluard est aussi à l’origine du célèbre poème La courbe de tes yeux où il fait le blason c’est-à-dire l’éloge de la femme aimée par un détail physique, ici le regard.

Cette œuvre constitue une véritable hymne à la joie d’aimer et au bonheur amoureux artagé. Aimer la femme, c’est aimer la vie, elle est le passage du rien au tout. Ainsi il est inconcevable de vivre sans amour. D’autres poètes tels que Ronsard célèbrent eux aussi la passion, l’amour. Différemment d’Eluard, Ronsard utilise le motif du carpe diem pour séduire la femme. En effet, carpe diem signifie « cueille le jour sans te soucier du lendemain Ainsi dans Continuation des Amours, Ronsard incite Marie, la femme à séduire, à partager son amour et se donner à lui pendant qu’elle est encore jeune.

La stratégie du poète est alors d’évoquer la fuite du temps dans le ut de la prévenir de l’imminence de sa mort et que celle-ci doit profiter de la lui pendant qu’il est encore temps comme le montre cette citation : « Pour ce, aimez-moi cependant qu’êtes belle De plus, il la compare à la fleur, allégorie de la beauté. La notion de durée vient alors s’inscrire dans cette stratégie insistant sur le caractère éphémère de la jeunesse. En effet, la beauté d’une femme n’est pas éternelle mais soumise au temps qui passe.

Le poète fait alors allusion à l’épicurisme, philosophi 2 éternelle mais soumise au temps qui passe. Le poète fait lors allusion à l’épicurisme, philosophie grecque fondée par Epicure selon laquelle l’homme est heureux seulement s’il réussit à chasser tout ce qui est douleur. Cette leçon épicurienne se retrouve de la même manière dans ses Sonnets pour Hélène dans Quand vous serez bien vieille. La vie aussi passe par la nature qui devient un thème majeur avec les romantiques. Comme c’est le cas du poète Alphonse de Lamartine dans le poème Le Vallon. Dans cette œuvre, il fait l’éloge de la nature.

En effet, Lamartine nous donne une image accueillante, consolatrice et protectrice de la nature elle une mère, qui lui apporte davantage de valeur comme on le remarque avec cette citation : « Plonge-toi dans son sein qu’elle t’ouvre toujours Ainsi la nature est indispensable à la condition humaine qui est pour elle le model d’une vie harmonieuse. Cette célébration de la vie à travers la nature est aussi fortement présente dans A une fleur d’Alfred de Musset où il met en évidence la conscience des bienfaits de celle-ci. La poésie célèbre aussi la vie à travers l’espoir.

En effet, c’est grâce à l’espoir que de nombreuses personnes arrivent ? surmonter les obstacles de la vie. Ainsi comme le montre le élèbre proverbe « L’espoir fait vivre » signifie que l’espoir procure la force de vivre nécessaire aux individus même dans les cas les moins propices à cela. Cette espérance peut être transmise grâce à l’art poétiqu 3 les moins propices à cela. Cette espérance peut être transmise grâce à l’art poétique. Comme c’est le cas dans Parfum exotique, Baudelaire fait partager aux lecteurs un voyage dans un monde idéal loin des soucis quotidiens.

Le lecteur est alors plongé dans un univers qui dépasse tous ses tourments les plus tenaces. Les paysages ne sont alors qu’illusion construit uniquement par la orce des mots, et de l’imagination. Quand la vie devient trop dure à surmonter, la poésie permet l’évasion vers un monde meilleur et d’oublier un court instant le moment présent et de s’échapper de la réalité. Mais la poésie n’a pas pour seule vocation de célébrer uniquement la vie, elle glorifie bien d’autres réalités. La mort est l’un des thèmes les récurrents après la vie de la poésie lyrique.

La mort tient une part de plus en plus importante dans les poèmes. En effet, les poètes en développent les moindres nuances, communiquant ainsi leurs angoisses, leur peur de mourir. Nous pouvons caractériser la fuite du temps comme une des sources de cette anxiété. Ainsi le poème L’Horloge de Baudelaire constitue un parfait exemple pour illustrer notre propos. La figure de la prosopopée présente, dans ce poème, l’avantage de faire entendre une double voix. Au sens propre, celle de l’horloge et du temps qui passe et au sens figuré celle du spleen baudelairien.

CHorIoge repose sur l’expression de l’angoisse. Ainsi l’évocation de la mort y est très présente. L’idée de la rapidité avec laquelle la mort va arriver, aussi vite qu’une flèche est évoquée. On note ans ce poème plusieurs répétition comme « souviens-toi ainsi plus c’est répété, plus c’est angoissant et plus on se sent 4 répétition comme « souviens-toi », ainsi plus c’est répété, plus c’est angoissant et plus on se sent impliqué, on ne peut y échapper. De plus, ce poème nous rappelle la brièveté de la vie. En effet, le mot « gouffre » peut nous faire penser à l’aspiration de la vie.

Ce mot est très présent dans les poèmes de Baudelaire qui est terrorisé par le gouffre et l’idée d’engloutissement vers le néant. L’évocation de la clepsydre participe à la même idée, la vie e dérobe sous nos yeux sans pouvoir rien faire. Dans le même sens Corneille disait « Chaque instant de la vie est un pas vers la mort L’homme se retrouve impuissant face à sa destinée certaine : la mort. Le procédé de la proposée permet ainsi de confondre l’expression du temps avec celle du poète qui angoisse à l’idée de mourir, un jour à venir.

Baudelaire est ainsi rattrapé par son spleen. On retrouve cette même sensation du spleen entre angoisse et vide qui sont les deux phobies de Baudelaire dans Quand le ciel bas et lourd. Ce poème est en effet parcouru par l’angoisse, l’idée obsédante de la mort. Le lecteur se trouve alors plongé dans l’univers carcéral ; un monde angoissant de torture. Une des autres réalités célébrées par la poésie est la nostalgie. La nostalgie est l’état de dépérissement et de langueur causé par le regret obsédant du pays natal, du lieu où l’on a longtemps vécu.

Les Regrets de Du Bellay illustre parfaitement le propos. Dans son poème, Du Bellay nous fait part de la nostalgie et du regret qui s’est emparé de lui lorsqu’il a quitté son p S nous fait part de la nostalgie et du regret qui s’est emparé de lui lorsqu’il a quitté son pays natal pour Rome. Dans e même sens Balzac disait « cette nostalgie produite par une habitude brisée Y. De plus, le poète doute de revoir un jour son village natal ce qui nous ramène au registre pathétique voir même tragique.

C’est ainsi la mélancolie qui domine le poète qui souffre d’une tristesse profonde et qui est complètement déstabilisé lié à cette séparation. Et enfin, la dernière des réalités célébrées par la poésie est la dénonciation. En effet, grâce à la poésie engagée, le poète transmet un message, un enseignement qu’il soit moral ou politique. Nous pouvons citer le poème Souvenir dans la nuit du tiré du recueil les Châtiments de Victor Hugo. Ce poème est en effet engagé contre la dictature de Napoléon Ill.

Ce poème était celui d’un opposant virgulant et destiner à soutenir la propagande républicaine contre le second Empire. Il s’agit d’un réquisitoire, le registre polémique ainsi que l’utilisation de la satire vise ? rabaisser un adversaire en se servant notamment de l’ironie. Victor Hugo se sert de plus du registre pathétique avec l’image d’un petit garçon inoffensif pour obtenir Fadhésion émotive des lecteurs. Nous pouvons aussi relever le poème Mélancolia de Victor Hugo où il dénonce un autre fait. En effet, il revendique le travail des enfants qui est un véritable engagement pour une cause sociale.

Baudelaire va rompre les codes de la poésie en célébrant dans quelques uns de ses poèmes la vie à travers la mort. codes de la poésie en célébrant dans quelques uns de ses poèmes la vie à travers la mort. On note alors l’exemple parfait d’Une Charogne de Baudelaire, dans laquelle au cours d’une balade amoureuse, un couple tombe sur une charogne. Baudelaire décrit alors la charogne de façon vivante alors que celle-ci est en décomposition. La description de celle-ci dépasse a simple observation de la réalité. Le poète l’amplifie jusqu’à ce que la charogne devienne une hallucination.

Ily a alors comme une évocation presque amoureuse de la mort. Dans ce poème, la mort entretient la vie. En effet, celle-ci est en symbiose avec la nature représentée par le cadre qui participe à l’image de la vie. Baudelaire rompt ainsi le lien qui unissait traditionnellement la poésie et la célébration du beau. Avec lui arrive une esthétique de la laideur. Ainsi le poète célèbre ce qui est horrible. Baudelaire arrive à créer du beau à partir du laid. Dans l’usage du laid pour aire du beau, il y a également un manifeste de modernité .

Baudelaire part de l’horreur, de l’écœurant pour en faire du beau par l’alchimie de la poésie. Ainsi, la poésie célèbre bien évidement la vie mais pas seulement comme nous avons pu le voir. Elle glorifie aussi bien les bonnes choses comme l’amour, la nature ou bien l’espoir que les choses plus sombres telles que la mort, la mélancolie ou bien la dénonciation de faits affligeants et malheureux. Baudelaire a permis une nouvelle vision de la poésie. Cette modernité de la poésie a-t-elle séduite d’autres poètes et l’ont-ils fait perdurer dans les siècles?