dissertation environnement

dissertation environnement

et interactions qui s’y Swape v l’Homme et ses activi l’Homme soit précisé de l’écologie. Au XXIe siècle, la protection de l’environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s’imposait l’idée de sa dégradation à la fois globale et locale, à cause des activités humaines polluantes. La préseruation de l’environnement est un des trois piliers du développement durable. Cest aussi le 7e des huit objectifs du millénaire pour le développement3, considéré par l’ONU comme « crucial pour la réussite des autres objectifs énoncé dans la Déclaration du Sommet du Millénaire »4.

Au XIXe siècle, en Occident, le romantisme a mis en avant la beauté des paysages sauvages, parfois en les opposant aux paysa dissertation environnement Premium By Audi52000maX011 d:enpanq OR, 2015 5 pages L’environnement est défini comme « l’ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins »1, ou encore comme « l’ensemble des conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités umaines »2.

La notion d’environnement naturel, souvent désignée par le seul mot « environnement », a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et tout particulièrement

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des dernières décennies. L’environnement est compris comme l’ensemble des composants vien « ext naturels de la planèt roches, les végétaux, u, l’atmosphère, les ble des phénomènes • • di out ce qui entoure sition centrale de verse dans le champ paysages et à la misère des mondes ouvriers, et industriels.

En vantant les beautés de la nature, les romantiques ont fait prendre onscience que ce bien était précieux et devait être préservé. C’est par cet intérêt porté au paysage que les sociétés humaines vont commencer à prendre en compte l’environnementl 2. Les États-Unis créent le statut de parc national, avec le président Abraham Lincoln le 30 juin 1864 et la Yosemite Valley devient le premier site naturel protégé au mondel 3. Le parc national de Yellowstone deviendra en 1872 le premier parc nationa114. La France, en 1906, vote sa première loi sur la protection du paysage. ? cette époque, c’est plutôt le paysage, et non ‘écosystème qui guide les choix des élus pour les Sites ? protéger, comme le montre par exemple le classement des boucles de la Se’ne peints par les impressionnistesl 5. En 1896, Arrhenius développe l’embryon de la première théorie environnementaliste, en étudiant l’effet de l’augmentation de la teneur en dioxyde de carbone (C02) dans l’atmosphère ; dans son article De l’influence de l’acide carbonique dans l’air sur la température du s0116, il cite la vapeur deau et le C02 comme gaz à effet de serre, et emploie même le terme.

Il propose certains alculs mettant en évidence l’élévation de la température en fonction de l’élévation de la concentration en C02 , il formule l’hypothèse du lien entre des variations de concentration au cours des âges géologiques, expliquant les variations de températures correspondantes. Au XXe siècle[modlfier modifier le code] Le commandant Cousteau, un rand vulgarisateur des problèmes environnementaux. 2 OF s vulgarisateur des problèmes environnementaux. Dès la fin du XIXe siècle et pendant la majeure partie du XXe siècle, le développement mondial est très fort.

La révolution ndustrielle et la forte croissance économique favorisent une industrie lourde et fortement consommatrice en ressources naturelles. Les nombreux conflits font prendre conscience de la rareté de certaines ressources, voire localement de leur épuisement. Les premières catastrophes industrielles et écologiques visibles (marées noires, pollution de l’air et des cours d’eau) sensibilisent l’opinion publique et certains décideurs à la protection des écosystèmes. Cest avec la révolution industrielle et l’ère du charbon que la pollution de l’air est devenue la plus visible et manifeste.

La perception de l’environnement a également fortement progressé avec une meilleure diffusion des connaissances scientifiques et une meilleure compréhension des phénomènes naturels. La découverte et l’exploration de nouveaux milieux (Arctique, Antarctique, monde sous-marin) ont mis en évidence la fragilité de certains écosystèmes et la manière dont les activités humaines les affectent[réf. nécessaire]. Ils ont été respectivement et notamment vulgarisés par de nombreux auteurs, dont Paul- Émile Victor et le commandant Cousteau.

Dans le même temps, la connaissance rétrospective de l’histoire e la planète et des espèces progressait avec la paléoécologie, et la mise à jour de preuves scientifiques de catastrophes écologiques majeures qui ont fait disparaître successivement des espèces durant des millions d’années. Ces sciences du passé ont montré les liens forts qui li ité des espèces à leur 3 OF s sciences du passé ont montré les liens forts qui lient la pérennité des espèces à leur environnement et au climat.

De nombreux outils scientifiques et techniques ont également contribué à une meilleure connaissance de l’environnement et donc à sa perception. Parmi les principaux, citons l’observation, puis l’analyse et la synthèse, photographie aérienne, puis satellitaire, et plus récemment, la modélisation prospective. Vers la fin du XXe siècle, la prise de conscience de la nécessité de protéger l’environnement devient mondiale, avec la première conférence des Nations unies sur l’environnement à Stockholm en juin 19721 7.

En juin 1992, lors du sommet de la Terre de Rio de Janeiro, l’environnement est défini comme un bien commun et un bien public18. Depuis les années 1990, les mentalités évoluent très rapidement pour se rapprocher de la perception que nous vons aujourd’hui de l’environnement. Cependant, la prise en compte de l’environnement dans les décisions et les pratiques environnementales diffère énormément d’un pays à l’autre.

Dans les pays en voie de développement, où les préoccupations de la population sont très différentes de celles des pays développés, la protection de l’environnement occupe une place beaucoup plus marginale dans la société19. Au XXIe siècle[modifier I modifier le code] « La Charte de l’environnement » annoncée le 3 mai 2001 à Orléans par le Président de la République, la Charte de l’environnement été adossée à la Constitution Française 20 par la loi constitutionnelle no 2005-205 du I er mars 200521. ar principe de precaution, elle stipule que : « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la sant 4 OF S « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. Avec la Charte de l’environnement, le droit à l’environnement devient une liberté fondamentale de valeur constitutionnelle. La Charte place en effet, désormais, les principes de sauvegarde de notre environnement au même niveau que les Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et les roits économiques et sociaux du préambule de 1946. 22 Art et environnement[modifier I modifier le code] Depuis quasiment les débuts de l’art, l’environnement a été une source d’inspiration inépuisable pour Ihomme. Les représentations d’animaux ou de paysages jalonnent l’histoire de l’art, et il n’est pas une époque qui fasse exception à la règle23. es paysages occupent une part primordiale dans l’art en Extrême-Orient, notamment en Chine et au Japon, mais il faudra attendre la Renaissance en Europe pour voir les paysages prendre de l’importance dans la peinture12. De nombreux peintres seront ualifiés de paysagistes, tant parmi les romantiques que parmi les impressionnistes.

Plus tard, les éléments environnementaux seront toujours très présents dans les nouvelles formes d’art, comme la photo, et plus tard, le cinéma. Plus récemment, des artistes ou des personnalités utilisent l’art pour sensibiliser la population à la défense de l’environnement : c’est le cas par exemple d’Al Gore, qui réalisa un film An inconvenient truth, ou le photographe Yann- Arthus Bertrand. Sciences de l’environnement[modifier modifier le code] Articles détaillés : Sciences de la terre, Sciences de la vie et Écologie. S OF s