dissertation

dissertation

quelle mesure peut- considérer que… « jugement ? etc. e plan analytique e plan analytique ré dissertation Premium By concourspra2015 OR, 2015 27 paw_s es types de sujets possibles Les types de plans e plan dialectique I permet d’envisager tous les aspects d’une question. Le plan dialectique exprime une thèse dans la première partie, une antithèse dans la deuxième partie et une synthèse (un dépassement) dans la dernière partie. Quand utilise-t-on le plan dialectique ? Lorsque le sujet présente une opinion discutable.

Généralement, c’est le cas des sujets qui contiennent, dans leurs libellés, es interrogations suivantes : « Pensez-vous que… h, « Dans p g 7 de… « peut-on t-on adhérer à ce andent une réflexion approfondie. II ne s’agit pas de discuter, mais de décrire une situation, den analyser les causes et les conséquences. Cela revient parfois à traiter un problème selon des divisions temporelles : description actuelle des faits, analyse de ce qui a causé la situation actuelle et évocation de la situation future. Quels sont les sujets concernés par le plan analytique ?

Généralement, ce sont les sujets qui suggèrent, dans la citation u dans le libellé, les idées directrices de la dissertation. II convient alors de trouver / de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
regrouper les idées majeures contenues dans le sujet Les sujets qui demandent d’évaluer la pertinence ou l’invalidité d’un jugement. Cénoncé du sujet précise alors : « Commentez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples précis qui en montrent la validité. « À l’aide d’exemples, développez la thèse soutenue par ce critique. », « Vous montrerez, dans un développement argumenté et organisé, les limites de cette appréciation. ?, etc. e plan thématique Le plan thématique permet de mettre en œuvre une réflexion progresslve. Quand doit-on utiliser le plan thématique ? Lorsque le sujet est une question générale. Exemples : « Quelles sont les fonctions de la poésie ? « Quelles sont, selon vous, les fonctions du comique ? etc. Les sujets invitant à construire un plan thématique portent bien souvent sur les fonctions d’un genre littéraire. Le sujet invite-t-il à discuter ? PLAN DIALECTIQUE e sujet invite-t-il à expliquer et à illustrer une thèse ? PLAN ANALYTIQUE Le libellé du sujet pose-t-il une question ouverte ?

PLAN THEMATIQUE Quelques conseils de rédaction Les liens logiques Les mots de liaison servent à lier les articulations logiques d’un raisonnement. Il faut en user mais pas en abuser. Par exemple, ainsi introduit une comparaison ou une conséquence. Sil n’y a pas d’opposition dans un paragraphe de votre dissertation, il est illogique de le faire débuter par un mais ou un cependant. La multiplication des mots de liaison exprimant l’addition peut être préjudiciable : cela constitue souvent un indice de devoir où se juxtaposent les idées plutôt que la marque dune dissertation organisée.

Les transitions Elles servent à nuancer une idée ue l’on vient de développer, ? apporter un point de vue transition trop abrupte 2) (sans trop y croire) peut paraitre déraisonnée. La maîtrise de la langue Il est nécessaire de rendre un devoir sans fautes. Pour ce faire, la relecture est une étape obligatoire. II n’est pas inutile de rappeler que, dans le cadre d’un devoir en temps limité (au lycée, examen ou concours), il faut se laisser du temps pour se relire. Le « nous » de modestie Employer le « nous » de modestie dans la dissertation est impératif : le je est à bannir !

Ce « nous », selon Riegel, « estompe ‘individualité derrière une entité collective Vous invitez ainsi le lecteur / correcteur à prendre part à votre raisonnement. On évite de mêler un on » et un « nous » dans la même phrase. Références et citations Il est impératif de donner le titre exact dune œuvre si l’on en fait mention. Le nom propre et le prénom débutent par une majuscule. Pour l’orthographe des noms propres, on vous pardonnera plus facilement un « Nietche » (au lieu de Nietzsche) qu’un « Voletaire Le titre d’une œuvre est souligné (en lettres italiques dans un texte imprimé).

Une citation doit être précise. On coupe une citation de la manière suivante : « Je veux chercher si il peut y avoir quelque règle d’administration légitime et sûre, en prenant les hommes tels qu’ils sont, et les lois telles qu’elles peuvent être. » (Rousseau, Du Contrat social) Parfois, si l’on intègre une citation dans une phrase, il est nécessaire d’en modifier certains éléments. Cela se fait également au moyen des crochets ( lire cette page). On adjoint obligatoirement un commentaire à une citation.

Le vocabulaire et les expressions On s’abstient d’employer les mots et expressions à la mode 3 7 ocabulaire et les expressions On s’abstient d’employer les mots et expressions à la mode. Non pas par « snobisme », mais parce que la dissertation est un travail académique dont le style est préférablement conventionnel. Cest pourquoi l’on évitera des tours du type : une œuvre incontournable, baser sur, une autre alternative, au niveau de, réaliser (au sens de « comprendre h), solutionner, comme par exemple, voire même, etc. Le recours aux clichés (« Voltaire, ce grand auteur… ?), aux expressions toutes faites, n’est pas opportun. Quelques rappels généraux sur les règles de ponctuation Le point, le point d’interrogation et le point d’exclamation Le point marque la fin d’une phrase (pause forte). La phrase interrogative est terminée par un point d’interrogation. La phrase exclamative est terminée par un point d’exclamation. Les phrases impératives peuvent également être terminées par un point d’exclamation. es points de suspension Ils marquent une interruption, une pause dans la parole, l’emphase, ou l’interruption volontaire d’une phrase (réticence) ou d’une énumération.

La virgule La virgule est une courte pause. Elle permet de : coordonner plusieurs éléments de même fonction ; étacher un mot ou un groupe de mots : apposition : du syntagme nominal : Martine, sa sœur, a lu le dictionnaire cinq fois. de l’adjectif : Elle attendait, impatiente, les résultats de ses examens. de la proposition subordonnée relative : Les résultats de l’examen, qui sont publiés demain, sont très attendus. thématisation : Le dictionnaire elle le connaît par cœur. emphase syntaxique : t-ce qu’il est long ! 4 27 elle le connaît par cœur. emphase syntaxique : Ce livre, qu’est-ce qu’il est long ! roposition incise : « Je lis ce dictionnaire dit-elle, d’un air agacé. Le point-virgule Le point-virgule marque une pause de moyenne durée. Dans la phrase, il peut jouer le même rôle qu’une virgule, notamment « pour séparer des parties dune certaine étendue, [ … l lorsqu’une de ces parties au moins est déjà subdivisée par une virgule. »a Le point-virgule peut également unir « des phrases grammaticalement complètes, mais logiquement associées »a. Les deux points Les deux points s’emploient pour • introduire un discours rapporté (citation) ; introduire une énumération ; ou encore introduire une explication.

Les guillemets, les tirets et les parenthèses Ils servent à ponctuer le discours rapporté (citation). Il existe des guillemets français (« et des guillemets anglais. Le tiret (—) ne doit pas être confondu avec le trait d’union Dans un dialogue, il signale un changement d’interlocuteur. Les parenthèses renferment généralement un commentaire, une précision ou une rectification. La question des espacesb Ily a une espace entre les mots d’une phrase et entre les phrases. ly a zéro espace avant et après une apostrophe. ly a zéro espace avant la virgule, mais il y en a une après.

Ily a une espace avant et après les deux points, de même que our les guillemets (sauf guillemets anglais où il n’y a qu’une espace avant pour le guillemet ouvrant et une espace après pour le guillemet fermant). Il en est de même pour le tiret. pour les parenthèses : une espace avant pour la parenthèse ouvrante et une espace après our s 7 Pour les parenthèses : une espace avant pour la parenthèse ouvrante et une espace après pour la parenthèse fermante. Le point n’est pas précédé d’espace mais il y en a une après.

Pour les points d’interrogation, d’exclamation et le point-virgule [Wpographie européenne] : une espace avant et une espace apres- I n’y a pas d’espace avant les points de suspension, mais il y en a une après. Fiche de méthode • La dissertation littéraire Analyser le sujet Argumenter L’introduction et la conclusion, les transitions 1. Analyser le sujet Évidemment, il est nécessaire de lire la totalité du sujet. Si plusieurs sujets vous sont proposés, lisez-les tous attentivement et choisissez celui qui vous semble le plus « facile » : c’est certainement le sujet que vous avez le plus préparé.

Le travail préliminaire : Étalez devant vous plusieurs feuilles de brouillon, numérotez-les et n’écrivez qu’au recto. Relisez souvent le sujet, ne le quittez pas des yeux : ainsi, vous ne glisserez pas vers le hors-sujet. Examinez attentivement les mots du sujet : repérez ce qui constitue souvent le sujet de dissertation la présentation d’une opinion ; la question posée ; les consignes. Après cette lecture attentive, soulignez les mots qui vous semblent essentiels, et commentez-les sur votre brouillon. Problématiser : I s’agit de reformuler avec vos propres mots la question qui vous est posée.

Il convient, lors de la problématisation du sujet, de se demander constamment si vos propos sont en relation directe vec le sujet de dissertation. Rechercher des idées Notez de manière ordonn 27 i vous viennent à l’esprit Notez de manière ordonnée les idées qui vous viennent à l’esprit au fur et à mesure : ainsi, vous ne les oublierez pas. Faire un plan : Selon le sujet de dissertation qui vous est proposé, un certain type de plan va s’imposer : il peut s’agir du plan dialectique, du plan analytique ou du plan thématique.

Faire un plan en trois parties montre une aptitude à penser de manière logique et équilibrée. Cela dit, il n’est pas obligatoire de faire un plan en trois parties : vous pouvez très bien vous ontenter de deux parties (par exemple dans le cadre d’un sujet de dissertation comparatif) ou proposer quatre parties… e plan dialectique (ou critique) C’est le fameux plan « thèse, antithèse et synthèse II est couramment utilisé lorsque l’opinion exprimée dans le sujet de dissertation est discutable et qu’il est possible d’envisager l’opinion inverse.

Le plan analytique Il s’agit d’analyser un problème qui mérite une réflexion approfondie. Bien souvent, on décrit la situation, on en analyse les causes et on envisage les conséquences. II existe une variante du plan analytique qui consiste à faire un plan « explication / llustration / commentaire » : ce type de plan peut par exemple être utilisé lorsque le sujet de dissertation est une citation qu’il faut commenter. Le plan thématique C’est le plan qu’on utilise couramment dans le cadre de questions générales, celles qui exigent une réflexion progressive. ? noter qu’il est possible de combiner plusieurs types de plans ? l’intérieur de chaque partie de la dissertation. 2. Argumenter L’analyse du sujet de la dissertation permet de dégager deux ou trois thèses qui constituent les parties de vot ,’ sujet de la dissertation permet de dégager deux ou trois thèses ui constituent les parties de votre développement. Chaque argument est l’objet d’un paragraphe. Le paragraphe doit présenter une explication de l’argument, des exemples précis et une phrase conclusive.

Afin d’emporter l’adhésion du lecteur, il est judicieux de hiérarchiser vos arguments : en effet, ceux-ci n’ont sans doute pas la même valeur et il est conseillé de présenter l’argument le moins Important d’abord et de présenter les autres ensuite. Il est impératif de ne pas juxtaposer vos paragraphes : ils doivent s’enchaîner les uns aux autres grâce à des liens logiques et à des hrases conclusives qui annoncent les paragraphes qui suivent. 3. L’introduction et la conclusion, les transitions L’introduction Elle permet de poser le sujet. Il s’agit d’exposer clairement le problème.

Centrée en matière peut, par exemple, rappeler un contexte littéraire. Il s’agit de faire preuve d’un peu d’originalité et d’éviter des entrées en matière du type : « De tous le temps, les hommes se sont intéressés Poser le problème : c’est une étape essentielle car la problématique régit toute la dissertation. Il s’agit de formuler le problème que pose le sujet et d’exprimer toutes les questions ssues de l’analyse du sujet. Annoncer le plan : Pintroduction de la dissertation doit aussi annoncer le plan. Il est déconseillé d’annoncer le plan de la manière suivante : « Dans une première partie, nous… uis, dans une deuxième partie, nous verrons que… ». Il est préférable d’annoncer le plan de manière fluide en ordonnant et en reformulant les questions que pose le sujet. La conclusion 8 7 manière fluide en ordonnant et en reformulant les questions que pose le sujet La conclusion, quant à elle, fait le bilan des conclusions partielles, et prend position sur la question posée. Il ne faut pas négliger la conclusion : elle permet non seulement de laisser une bonne impression au correcteur, mais aussi (et surtout) de clore le débat en répondant aux problèmes posés dans Pintroduction.

Il est nécessaire de reprendre les conclusions partielles de votre devoir : il s’agit de récapituler l’essentiel de votre devoir. Il est conseillé de procéder, si cela est possible, à un élargissement du sujet : en situant le sujet de la dissertation dans une perspective plus vaste, vous montrerez que, même si vous avez apporté des réponses à votre sujet, vous n’avez pas tout résolu. II s’agit en fait de prolonger votre réflexion adroitement, sans avoir recours à la pédanterie. Il est déconseillé de terminer la dissertation par une question, par une citation qui n’a rien à voir avec le sujet, par des propos banals, etc.

Chaque partie de la dissertation doit se terminer par une conclusion partielle et par rannonce de la thèse suivante. Présentation de la dissertation : Il faut sauter une ligne entre Fintroduction et le développement de votre devoir, ainsi qu’entre les différentes parties qui le composent. On saute une ligne également entre le développement et la conclusion. On marque un alinéa entre les paragraphes, avec un blanc initial (la première ligne de vos paragraphes est ainsi en retrait par rapport aux autres lignes).

Les citations sont mises entre guillemets, les titres des œuvres sont soulignés (en ital sont soulignés (en italiques dans les documents dactylographiés). La technique de la dissertation Une dissertation réussie comprend cinq points-clés. Il est important de n’en négliger aucun. pour cela, il faut bien gérer son temps de travail afin de ne pas être pris au dépourvu. Voici quelques conseils méthodologiques pour y parvenir. Analyser le sujet Dégager une problématique Choisir un plan Introduire et conclure Rédiger et présenter L’analyse du sujet est essentielle.

Pourtant, elle est souvent négligée et la précipitation accouche fatalement d’un hors sujet. Il faut donc lire et relire le sujet afin de s’en imprégner. Cette lecture peut durer une quinzaine de minutes. On peut encadrer sur le sujet les liens logiques qui structurent l’énoncé et souligner les mots-clés afin de dégager une première articulation de la pensée. Il ne faut pas négliger les mots qui paraissent difficiles, car ils abritent souvent le coeur de la réflexion. La reformulation du suet Reformuler correctement le sujet permet d’en dégager la problématique.

Il suffit souvent de reprendre les termes du sujet et de mettre celui-ci à la forme interrogative. Par exemple, la question de départ du sujet « Le lecteur participe activement ? la construction du sens d’une oeuvre » pourrait être formulée ainsi : « Quel rôle le lecteur joue-t-il dans la construction d’une oeuvre, dans l’élaboration de sa signification ? Comment peut-il agir dans cette entreprise ? » Cette reformulation doit être rédigée proprement, car elle sera intégrée à l’introduction. Dégager une problématique La pro 0 7