Dissertation

Dissertation

Introduction : Je peux etre myope ou presbyte et avoir ainsi une image deformee des choses ; je peux etre partiellement sourd, et mal percevoir des sons, ou ne pas percevoir certaines frequences, etc. un baton plonge dans l’eau m’apparait casse : je le retire de l’eau et constate qu’il est en realite droit ; assis dans un train, je crois que mon train demarre, alors que c’est celui de la voie voisine qui s’ebranle ; une bille roulee entre mon index et mon majeur croises me parait double.

Quotidiennement nous experimentons des erreurs de nos sens que nous qualifions de defaillances ou d’illusions sensorielles. Cependant, quand elle denonce ces defaillances ou ces illusions sensorielles, la conscience commune le fait en les opposant aux perceptions normales et correctes des sens : elle pose donc, que, dans leur fonctionnement habituel, normal, les sens nous font percevoir correctement les choses, telles qu’elle sont reellement, tandis que, dans le cas des defaillances, pathologiques ou non, ainsi que des illusions, ils nous trompent.

Il existerait donc des perceptions vraies, qui fourniraient nos connaissances et des perceptions fausses. Mais des lors, que les memes sens sains, qui « normalement » sont supposes percevoir les choses telles qu’elles sont,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
peuvent percevoir dans certains cas des choses fausses, comment puis je etre sur, lorsque je percois, que je suis dans le 1er cas et non dans le 2d ? la suspicion est ainsi jetee sur la fiabilite des sens et cette suspicion peut devenir une defaillance complete, qui conduit a soutenir qu’ils ne fournissent pas nos connaissances. Qu’en est il en realite ?