Disertation guerre froide

Disertation guerre froide

Histoire et heritageNos vaccins : un siecle d’innovationUn des atouts de la gamme de produits sanofi pasteur repose sur ses vaccins combines, qui protegent contre de multiples maladies. Ils presentent l’avantage de simplifier les calendriers vaccinaux, de reduire le nombre d’injections et de diminuer les couts de sante. Depuis le debut du XXeme siecle, le secteur de la vaccination a beneficie d’un grand nombre de decouvertes innovantes. Etapes importantes : Dates d’obtention de la premiere autorisation pour les principaux produits de sanofi pasteur (*)(*) ou des societes qui l’ont precedee dans son statut juridique actuel.

Apres 1966, les dates correspondent a la premiere obtention de l’autorisation de mise sur le marche. 1907 [1] | Production de serums | 1922 [2] | Premier vaccin  anti-tetanique | 1939 | Nouvelle application de la percuti-reaction | 1939 | Premier recours a la tuberculine Merieux | 1946 | Serum anti-coqueluche | 1953 | Vaccin contre la  fievre jaune | 1955 [3] | 1er vaccin (injectable) antipoliomyelitique Salk (inactive) | 1960 | Vaccin (injectable) antipoliomyelitique de Lepine (inactive) | 1962  | 1er vaccin (oral) antipoliomyelitique de Sabin (attenue) | 963 | Bague multipuncture tuberculinique | 1968 | Vaccin contre la rougeole | 1968 | Vaccin contre la grippe | 1970 | Vaccin contre

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la rubeole (diploide d’origine humaine) | 1974 | 1er vaccin contre la meningite a meningocoques du groupe A | 1975 | 1er vaccin contre la meningite a meningocoques des groupes A+C | 1975 | Vaccin contre la diphterie, le tetanos, la coqueluche et la polio (injectable) | 1977  | 1er vaccin contre la rage (diploide d’origine humaine) | 1981 | 1er vaccin plasmatique contre l’hepatite B | 982 | 1er vaccin antipoliomyelitique injectable de Salk (sur cellules VERO) | 1985 [4] | 1er vaccin contre la rage (sur cellules VERO) | 1986 | Vaccin ROR (rougeole/oreillons/rubeole) | 1987 | Vaccin contre l’hepatite B (fonde sur le genie genetique) | 1987  | 1er vaccin conjugue contre Haemophilus influenzae type b | 1988 | 1er vaccin antipoliomyelitique oral Sabin (sur cellules VERO) | 1988 | 1er vaccin contre la typhoide (polysaccharides) | 1992 [5]  | Vaccin DT coqueluche acellulaire, destine aux adultes | 993 | Vaccin contre la diphterie, le tetanos, la coqueluche (germes entiers) et Haemophilus influenzae type b | 1993 | 1er vaccin pentavalent contre la diphterie, le tetanos, la coqueluche (germes entiers) et Haemophilus influenzae type b (distingue par le Prix Galien en 1994) | 1996 [6] | Vaccin contre l’hepatite A | 1997  | 1er vaccin pentavalent acellulaire contre la coqueluche | 1998 | Vaccin contre la diphterie, le tetanos, la coqueluche (acellulaire) et la poliomyelite | 1999 | Vaccin de rappel pour adultes contre le tetanos, la diphterie et la poliomyelite | 004 [7] | Premier vaccin conjugue quadrivalent contre les infections a meningocoques | 2005 | Vaccin conjuque contre la meningite a meningocoque de groupes A+C+W+YVaccin oral monovalent contre la polio de type 1 | 2007 | Vaccin contre la grippe pandemique H5N1 (produite pour faire face a une eventuelle pandemie) | 2008 | Vaccin contre la variole (en reponse aux menaces terroristes)1er vaccin intradermique contre la grippe | 2009 | Vaccin monovalent contre la grippe A(H1N1) | [1] Institut Biologique Merieux [2] Institut Merieux [3] Par les laboratoires Connaught, rachetes par l’Institut Merieux en 1989 4] Fusion des entites Institut Merieux & Institut Pasteur Production datant de 1973. Fondation de Pasteur Vaccins [5] Par Pasteur Merieux Serums & Vaccins, creee en 1990. [6] Pasteur Merieux Connaught [7] Par Aventis Pasteur, nouveau nom de Pasteur Merieux Connaught a l’issue de la fusion des activites Sciences de la Vie de Rhone-Poulenc et Hoechst en 1999, pour former une seule et meme societe, Aventis. Notre ambitionToutes classes d’age confondues, la vaccination permet de sauver plus de 3 millions de vies chaque annee, assurant une protection contre la diphterie, le tetanos, la coqueluche et la rougeole.

Cependant, plus de 3 millions de personnes meurent encore faute d’acces aux vaccins. Notre ambition est celle d’un monde ou personne n’ait a souffrir ou a mourir d’une maladie qui puisse etre evitee par la vaccination. L’accomplissement de notre ambition passe par la cooperation, l’innovation et l’education. Informer les populations sur les consequences des maladies et la veritable valeur des vaccins, permettra de maintenir et d’etendre la couverture vaccinale et, ainsi, de sauver des vies. Source : Organisation mondiale de la SanteEn savoir plus sur les donnees mondiales sur la vaccination en consultant le site de l’OMS  Qu’est-ce que       l’immunisation ? »La vaccination consiste a introduire dans l’organisme un agent (bacterie, virus ou molecule) depourvu de pathogenicite (capacite a rendre malade) mais ayant conserve son immunogenicite (capacite d’induire une reponse immunitaire). Lors d’un contact ulterieur avec l’agent pathogene, l’organisme sera capable de se defendre de facon autonome, protegeant ainsi la personne vaccinee de la maladie. Cycle de developpement      d’un vaccinLa recherche vaccinale est un processus long, complexe et couteux.

Un vaccin est un produit biologique compose de micro-organismes, son cycle de developpement est different de celui d’un produit pharmaceutique : Phase exploratoire : comprendre la maladie, les donnees epidemiologiques qui s’y rapportent et identifier les proteines a utiliser (antigenes) pour prevenir ou traiter la maladie Phase pre-clinique : evaluer la securite de l’antigene et selectionner le meilleur vaccin candidat Developpement clinique : l’essai clinique inclut entre 10 (phase I) et 1 000 personnes (phase III) et les premiers lots sont produits (lots cliniques et lots industriels pour la conformite)

Approbation des autorites reglementaires : toutes les donnees recueillies lors des phases precedentes sont soumises aux autorites de Sante competentes pour obtenir l’homologation du produit Processus de fabrication : la production d’un seul lot de vaccins peut demander jusqu’a 22 mois Controle qualite : 70% environ du temps de production est consacre au controle qualite Securite et efficacite Les vaccins doivent repondre aux normes de securite les plus strictes. Avant d’etre approuves par les autorites de sante, nos vaccins font l’objet de tests approfondis afin de garantir leur efficacite et leur securite.

Une fois mis en circulation, ils continuent a etre surveilles en termes de securite au travers de notre systeme de pharmacovigilance. Sanofi Pasteur s’engage a fournir partout dans le monde des vaccins aussi surs et efficaces que possible, developpes, fabriques et distribues dans le respect des exigences reglementaires et des valeurs pronees par la societe La vaccination sauve des viesVoici un siecle, les maladies infectieuses etaient la principale cause de deces a travers le monde, meme dans les pays les plus developpes.

La vaccination permet aujourd’hui de prevenir plus de 26 maladies infectieuses et bientot, de nouveaux vaccins elargiront encore le champ de la prevention. Les programmes de vaccination a large echelle ont demontre leur efficacite dans la lutte contre les maladies et leur controle. Avant qu’une campagne de vaccination ne conduise a l’eradication de la variole en 1980, la maladie menacait 60% de la population mondiale et une personne sur quatre atteintes succombait. Entre 2000 et 2006, le nombre de deces causes par la rougeole a diminue de pres de 68%. Certaines regions du monde se sont fixe pour objectif d’eradiquer cette maladie.