Death penalty

Death penalty

The death penalty Durée : 1’21 » Liens avec les notions du programme : Lieux et formes du pouvoir – Espaces et échanges Nature du document : Bulletin d’information – Analyse d’une situation ou d’un événement Exposition de sentiments ou de souhaits – Exposition d’un point de vue Émission radiophoni avril 2012 sur NPR. Script ors Sni* to View Ilivan, diffusée le 7 LAURA SULLIVAN: This week, the state senate in connecticut voted to abolish the death penalty, and it is expected to become law.

Connecticut will be the 17th State to repeal capital punishment. The debate coincided With two of the highest profile murder trials in the state’s history. As Dlane Orson, of member station WNPR reports, residents are now divided over What a repeal of the death penalty will mean for those already on death row- DIANE ORSON: State senators in Connecticut have approved a bill that wauld abolish the death penalty and make the maximum sentence life in prison without parole. State Senator Edward Meyer says the measure affects only future crimes.

STATE SENATOR EDWARD MEYER: And this bill that we passed en responsible had been tried, convicted and sentenced to death. Critics of the legislation warn that any bill to

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
end capital punishment could be used as grounds for appeal to spare those on death row. @ NPR, 2012. @ Hatier, 2012 Résumé en français La peine de mort La présentatrice annonce que le Sénat de l’État du Connecticut a voté cette semaine en faveur d’une abolition de la peine de mort, abolition qui devralt devenir loi prochainement. Le Connecticut serait ainsi le 17e État à abolir la peine de mort aux États-Unis.

Le débat coïncidé avec la tenue des deux procès pour meurtre les plus médiatisés de l’histoire de HÉtat. Diane Orson, une journaliste de la station de radio WNPR, explique que la question divise les habitants de l’État, notamment au sujet des conséquences qu’elle pourrait avoir pour les onze détenus se trouvant actuellement dans le couloir de la mort. En effet, la loi prévoit en lieu et place de la peine capitale une peine d’emprisonnement à vie sans possibilité d’obtenir une liberté conditionnelle.

Le Sénateur Edward Meyer, qui témoigne ensuite, précise que ette abolition ne concernera que les futurs détenus et qu’elle n’aura pas d’effet rétroactif. Pour Diane Orson le sort des détenus actuellement dans le couloir de la mort est une question clé au Connecticut suite à un triple homicide partlculièrement brutal : en 2007 à Cheshire, deux criminels en liberté conditionnelle se sont introduits par effraction au domicile de la famille Petit qu’ils ont pris en otage pendant des heures. La mère et les filles ont été tuées, le père, roué de coups, a su *AGF 9 OF s